juillet 2017 - Page 2 sur 2 - La plume d'Élhadi

Mois : juillet 2017 (Page 2 sur 2)

sur-une-fleur-d-hibiscus

Respirez

Respirez !

Pour la plupart d’entre nous, la respiration est un phénomène naturel auquel nous ne prêtons absolument pas attention.

Pourtant, le souffle a une incidence importante sur notre corps et notre mental.

A la base, savoir bien respirer est inné ! Observez les bébés, vous verrez qu’ils y parviennent très bien. C’est en grandissant, en traversant des traumatismes, des excès de stress, et en ayant toutes les pensées que peuvent avoir les adultes, que notre respiration perd en qualité. Du coup, respirer librement et de façon fluide n’est pas facile. De plus, nos sociétés occidentales ont tendance à trop souvent négliger la respiration. On ne nous apprends pas à respirer.

Mais c’est un véritable apprentissage ! Cela nécessite un peu d’entraînement et des pratiques régulières afin de réaccéder à une respiration consciente. Il faut un peu se forcer dans un premier temps, à faire de longues respirations, mais cela nous oblige à avoir un lâcher prise qui fait beaucoup de bien ! Essayez vous verrez !

“Notre respiration unit notre corps et notre esprit, de manière que nous puissions être véritablement vivant, véritablement présent à la vie.” Thich Nhat Hanh

En effet, la respiration joue un rôle primordial sur notre équilibre physiologique et psychique. Elle est le fondement même d’une bonne santé et le garant direct de  notre bien-être. Nous ne le savons pas ou peu, mais notre respiration conditionne directement notre digestion, sensibilité émotionnelle, concentration, circulation sanguine, tension artérielle, stress… Respirer en toute conscience offre des bienfaits impressionnants.

Mais afin de ressentir toutes ces vertues apaisantes, la respiration doit être étudiée, contrôlée…Vous pouvez le faire tout seul, mais si vous n’y arrivait pas, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide : Yoga, taï chi, méditation… de nombreuses pratiques considèrent la respiration comme une vraie prise d’énergie vitale et vous accompage dans ce sens.

Nous effectuons en moyenne 15 000 respirations par jour. Voici un petit exercice pour vous permettre de débuter un apprentissage progressif qui améliorera votre respiration :

Mettez vous dans la position qui est la plus confortable possible pour vous, et fermez les yeux… Portez tout simplement votre attention sur votre respiration. Forcez vous à rester dans cet état un moment, jusqu’à commencer à sentir le calme vous envahir.

Une fois cet état bien installé en vous, continuez à laisser aller naturellement votre respiration, et essayez de visualiser mentalement le trajet de l’air de vos narines jusqu’aux poumons, puis de vos poumons jusqu’à vos narines. Prenez conscience de toutes les sensations qui se passent dans votre corps, et gardez votre attention sur ces sensations.

Petit à petit, respirez en comptant cinq secondes pour inspirer, puis cinq secondes pour expirer. Renouvelez l’exercice plusieurs fois de suite, et prenez conscience de l’amplitude possible à remplir et vider vos poumons.

Habitude à prendre à chaque petit coup de stress 😉

Source : http://happyculture-et-vous.fr

sur-une-fleur-d-hibiscus

Savez vous que l’on peut se connecter à un arbre ?

La sylvothérapie est une pratique ancienne venue du Japon pour diminuer le stress et l’anxiété par la proximité ou le contact des arbres.

En parallèle de ces propriétés apaisantes, il est possible de se « connecter » à un arbre pour recevoir de lui de l’énergie !

Lorsque je me promène en forêt, il m’arrive parfois de me « recharger » en entourant un grand arbre avec mes bras.
Je choisis un bel arbre, qui m’attire et avec lequel j’ai envie d’entrer en contact
Je l’entoure, et me place mentalement en état d’accueil
une communication se crée.. nous entrons en résonance..
Il me donne de l’énergie vitale… c’est un moment fort de communion.

meditation arbre

Tout le monde peut il le faire ?

La réponse est OUI !

Voici comment se connecter à un arbre :

* Allez vous promener en forêt, de préférence seul.
* Choisissez un bel arbre, une confiance doit s’établir à la vue de l’arbre choisi.
* Approchez vous vers son tronc et avant de le toucher demandez mentalement à l’arbre de vous aider.
* Placez vos mains dessus, votre front peut aussi faire contact avec l’écorce.
Il n’est pas nécessaire d’entourer l’arbre, placez simplement vos mains en contact dessus.
*Fermez les yeux, faites le vide dans votre esprit, relaxez vous, écoutez les bruits subtils de la nature.
Rester ainsi ( entre quelques secondes et 2mn) puis remerciez l’arbre et reprenez votre marche en forêt, si possible en conscience. (La marche consciente est également très bénéfique et permet d’augmenter votre niveau vibratoire.)

Les arbres sont des capteurs naturels d’énergies cosmo-telluriques :
– Énergie cosmique, captée par les branches
– Énergie tellurique, captée par les racines
L’arbre agit donc comme un lien entre la terre et le ciel.
Lorsque l’on entre en contact avec un arbre, c’est le même principe que la radiesthésie, il s’établit une connexion entre vous et l’arbre, grâce à l’énergie de la nature.

Les humains sont aussi des capteurs d’énergie, placé comme les arbres entre le sol et le ciel nous sommes baignés en continu par des courants cosmiques et telluriques qui nous traversent et permettent la communication entre notre esprit et la matière.

Attention :
Ne choisissez pas un arbre malade, car, ayant besoin d’énergie, il prendrai la votre, et cela vous fatiguerai au lieu de vous donner de l’énergie.

 

Argos

mot_jour_600_400

Être responsable de sa vie

« Ahhh que la vie est dure ! Que je souffre !! Non de non, mais pourquoi je suis venue sur Terre !! Si c’est pour vivre ce genre de vie, j’aurais mieux fait de rester là-haut, bien au chaud dans les nuages ! Et tous ces gens qui me veulent du mal ! Non, vraiment c’est trop dur ! ». On a tous déjà prononcé ce genre de phrases. Si, si, mon petit doigt me dit que vous aussi ça vous ait déjà arrivé ! On a tous cette propension à reporter sur les autres, sur le destin, Dieu, l’Univers, nos soucis et nos douleurs. Mais dans ce cas, on ne fait que donner notre pouvoir à quelqu’un d’autre alors qu’on s’incarne pour être responsable de sa vie….

Être responsable de sa vie

Mais qu’est-ce ça suppose cette responsabilité ? A mon sens, c’est surtout se sentir responsable de son bonheur, comprendre que ce sont nos actions, nos pensées, nos décisions, nos choix etre-responsable-de-sa-vied’aujourd’hui qui vont créer ce que nous vivrons demain. Nous sommes des créateurs. Tous. Personne sur cette Terre n’est venu s’incarner sans ce « pouvoir » de création et de décision. Et quel pouvoir ! Vous imaginez ?? On peut TOUT créer : la vie que nous souhaitons, choisir le lieu où nous allons vivre, le métier que nous allons exercer, les personnes avec lesquelles nous allons évoluer. Mais aussi, les épreuves que nous allons rencontrer, la façon dont nous allons réagir face à ces épreuves, le fait de réussir ou non, etc.

Bien souvent, nous arrivons à croire que nous avons un petit quelque chose entre les mains qui nous permet, en effet, de temps en temps, de créer un ou deux trucs sympas dans notre vie. Mais ce que nous ne voyons pas, c’est que chacune de nos pensées est créatrice. A chaque seconde de notre vie d’aujourd’hui, nous créons notre vie de demain. Et ça, c’est beaucoup plus difficile à comprendre et surtout à accepter. Car cela suppose alors que nous acceptons aussi que nous créons tout le « négatif » de notre vie !

Mais alors, pourquoi c’est si difficile de le comprendre ? Reprenons l’histoire de votre incarnation ensemble : vous êtes né, comme tout le monde au cordon-ombilicalbout de plusieurs mois de gestation dans le ventre de votre mère. Durant la grossesse, vous avez été alimenté, réchauffé, hydraté, etc., par votre maman. Vous n’aviez pas à y penser. Tout arrivait par ce cordon ombilical. Puis, vous naissez. Et comme tous les humains, vous devenez un petit être très mignon mais absolument dépendant de son entourage. Un bébé ne peut pas manger, s’habiller, se laver, etc., sans l’intervention de quelqu’un d’autre. Les autres sont totalement responsables de vous. Et vous continuez à grandir avec cette vision : les autres (vos parents, vos grands-parents, vos frères et sœurs, vos tuteurs, vos nounous, nos instituteurs, etc.) sont responsables de vous. Vous n’êtes donc pas responsable de votre vie. Les « autres » s’en chargent. On vous montre depuis le départ que c’est l’ordre naturel des choses.

Le petit d’homme, petit être dépendant

Mais savez-vous que nous sommes les seuls mammifères à naitre ainsi. La théorie que l’on trouve le plus fréquemment à ce sujet, c’est que si le petit d’homme devait naître suffisamment mature pour savoir tout de suite marcher, trouver seul le sein de sa mère ou de la nourriture, il serait tellement grand et gros qu’il ne pourrait pas sortir du ventre de sa maman. Et en effet, mesdames, imaginez un enfant d’un an sortir de votre ventre !

Alors, la nature a décidé que le petit d’homme arriverait au monde dépendant. Et l’histoire continue en grandissant : personne ne nous apprend réellement à être responsables de nos vies. medecinRegardez par exemple le système médical et de la sécurité sociale en France. Si vous êtes malade, en règle générale (je parle évidemment de maladies « classiques »), vous allez chez le médecin, puis à la pharmacie et on vous rembourse tout ou à peu près. Super, n’est-ce pas ? Oui, mais à mon sens, là où ce système est totalement pervers, c’est qu’il ne montre pas à quel point notre santé est avant tout affaire de responsabilité et de prévention de notre part ! Parce qu’honnêtement, se faire traiter pour un souci d’ordre gastrique alors qu’il suffirait de prêter attention à son alimentation, par exemple, me donne souvent l’impression qu’on marche sur la tête. Mais évidemment, ce système permet à de grandes firmes pharmaceutiques de s’enrichir…. Encore une fois, je parle de nos « petits bobos ». Bien sûr que c’est une chance d’avoir un tel système de « prise en charge » de la santé (notez le terme au passage tout de même : « prise en charge » : on nous prend en charge…). Mais il me semble que si chacun y mettait un peu du sien, nous n’aurions pas autant besoin de courir chez un médecin à tout moment.

Et puis, il y a bien sûr l’entourage, nos parents ou accompagnants bienveillants qui nous ont bien souvent expliqué qu’ils savent mieux que nous ce qui est bon pour nous : où vivre, quelles études choisir, quel métier exercer, voire avec qui faire notre vie, etc. L’école aussi nous met dans cette idée de dépendance. Bref les exemples ne manquent pas.

S’incarner pour réaliser des dépassements

Oui mais ! Je vais me permettre un petit rappel : nous sommes venus nous incarner pour vivre l’expérience de la matière afin de RÉALISER DES DÉPASSEMENTS, afin d’évoluer… Et elle est là la clef : réaliser des dépassements. Alors, il est complètement logique que dès le départ, on nous permette de vivre une situation à dépasser : passer de ce petit d’homme totalement dépendant à cet être incarné responsable de sa vie. Passer de la dépendance à l’autonomie afin de devenir soi-même créateur de sa vie. Sans oublier que cette dépendance nous oblige à apprendre à créer des liens avec les autres…

Pour moi, devenir autonome est le premier cap à passer. Et je ne parle pas forcément d’autonomie financière vis à vis de nos parents. Je parle d’autonomie à chaque instant. Je parle de reprendre decider-en-conscienceen main son pouvoir de décision face à CHAQUE situation. Je parle de cette volonté de créer, de comprendre par soi-même, de trouver les solutions par soi-même. Prendre une décision en conscience, c’est, devant un choix à faire, écouter à l’intérieur de soi ce qui se joue : j’ai envie ou non ? Je m’en sens capable ou non ? Ai-je les ressources ou non ? Une fois la décisions prise, c’est essayer. C’est, par soi-même, tout seul, en autonomie, aller chercher les solutions, les ressources en soi. Et nous sommes tous bourrés de ressources !

Vous savez, je mesure quasiment chaque jour ce manque d’autonomie sur ma page Facebook : je poste des publications tous les jours. Et tous les jours ou presque, quelqu’un va me demander, en commentaire, de répondre à une question alors que la réponse se trouve dans le texte de la publication. La personne n’a qu’à cliquer sur le lien et à lire. Mais il lui semble plus « facile », « simple », « rapide », de demander à quelqu’un d’autre qu’elle-même de trouver la réponse à sa propre question. Ce qui est surtout dommage, c’est qu’une lecture est toujours sujette à interprétation : je vais comprendre quelque chose d’un texte et vous autre chose car nous n’avons pas la même histoire. Donc le texte ne résonnera pas pour vous comme pour moi. Et qui sait ? Peut-être que vos guides ont glissé dans ce texte une réponse, un signe pour vous. Vous seul le verrez, pas moi. Et vice-versa.

Reprendre son pouvoir

Cette autonomie est pourtant une des clefs pour réussir à créer sa vie. Il est nécessaire pour créer sa vie de reprendre son pouvoir en mains et d’arrêter de le confier aux autres. Comment etre-autonomevoulez-vous construire votre vie à votre image si vous laissez les autres prendre les décisions à votre place ? Alors parfois c’est très difficile car les liens avec l’entourage se sont construits dans cette co-dépendance. Mais nous avons toujours le choix, à un jour où l’autre, de changer ces schémas. Si c’est trop  compliqué, nous pouvons nous faire aider d’un thérapeute. Mais il faudra tout de même à la base avoir envie, prendre la décision, par soi-même que cela change.

Reprendre son pouvoir c’est aussi, face à soi-même, arrêter de se mentir : je n’aime pas (plus) la situation que je vis ? Très bien ! Alors qu’est-ce que je peux faire pour que ça change ? Par quel moyen je vais mettre la machine en marche pour vivre autre chose ? Et qu’est-ce que je veux vraiment ? Parce que nous oublions la plupart du temps de nous sonder, d’aller explorer tout au fond de nous, dans nos profondeurs. C’est pourtant là que se trouvent nos réponses. Accepter de voir sincèrement ce qui est nécessaire à notre bonheur c’est déjà accéder au bonheur !

Faire ses choix en conscience

Prenons un exemple : vous ne vous sentez plus bien dans votre couple. Vous vous connaissez depuis plusieurs années. Cette histoire a été très chouette, mais là, clairement, ça ne va plus. Alors que couple-separationfaire ? Et bien, d’abord vous poser et aller voir au fond de vous ce qui se passe : concrètement, c’est quoi qui ne va pas ? Vous ne l’aimez plus ? Vous avez envie d’être avec quelqu’un d’autre ? Une situation/habitude s’est installée entre vous, etc ? Une fois identifié, comment pouvez-vous « résoudre » ce problème ? En parler avec l’autre ? Le quitter ? etc. Et dans ce moment d’hypothèse de solution, qu’est-ce qui se passe à l’intérieur de vous ? Il vous semble que le quitter est la meilleure solution mais à l’intérieur de vous, cela réveille votre peur de vivre seule ? OK. Il n’y a pas de jugement à avoir. Par contre, une fois que vous avez tout identifié, il est de votre responsabilité de prendre votre décision en conscience : le quitter et dépasser votre peur d’être seule, ou rester mais en étant claire avec vous-même que c’est cette peur qui vous fait rester. Et donc, de bien entendre que vous ne pourrez pas reprocher ensuite la situation à l’autre : vous aurez fait le choix de rester dans une situation qui ne vous convient plus en toute conscience. Et ce que vous vivrez demain dépend totalement de VOTRE décision d’aujourd’hui..

Cet exemple est transposable à toute situation : travail, famille, couple, amis, choix de vie, à chaque fois que vous avez une décision à prendre, un choix à faire, ne donnez pas votre pouvoir à quelqu’un d’autre. Et soyez responsable et créateur en conscience de votre vie. Nous avons toujours le choix. Ne serait que le choix de penser autrement. Nos pensées sont créatrices. Alors, faire le choix de penser autrement, c’est déjà se créer une vie différente. Arrêtez de ruminer, surtout à l’encontre des autres. Oui ce que vous vivez est dur. L’expérience de la matière est la plus difficile à vivre parait-il. Mais au milieu de cette souffrance, il y a toujours la possibilité de reprendre votre pouvoir en main, les pinceaux et la peinture pour créer la vie qui vous convient. A chaque seconde….

www.mademoiselle-bien-etre.fr

inspiration

Reprendre son pouvoir créateur dans la plénitude

Le Pouvoir Créateur.

Ce que nous pensons, imaginons, disons et faisons à un réel impact sur nous même et notre environnement extérieur.

Notre enfant intérieur a besoin de manifester son énergie créatrice à travers ce que nous sommes, mais en grandissant, nos conditionnements humains ont tendances à créer un blocage à cette force créatrice.

Le Retour à Soi.

Retrouver son Pouvoir Créateur est avant tout un chemin à faire vers son Être véritable, abandonner nos conditionnements humains (peur, doutes…) pour laisser place à ce qui est réellement fait pour nous.

Quand une situation se présente à vous et que certains sentiments vous mettant mal à l’aise font ou revienne à la surface, ne rejetez pas la faute sur l’autre, ne jouez pas la victime ; C’est vous le créateur de votre vie, observez les mécanismes qui s’enclenchent en vous pour mettre vos zones d’ombres en lumière.

Par période, on ressent le besoin de se mettre en pause, accordez vous ce temps pour vous, faites quelque chose qui vous procure de la joie (peinture, balade en forêt…), cela permet de vous ressourcer et d’accueillir de nouvelles énergies et faire le plein de nouvelles idées.

« Être en accord parfait avec ce que vous pensez, dites et faites, sans devoir porter de masques. »

Kévin Ataael   https://www.auchemindesoi.com

sur-une-fleur-d-hibiscus

Vibrez-vous suffisamment pour attirer ce que vous voulez ?

Avoir le bon taux vibratoire pour attirer ce que l’on désire ardemment est sans aucun doute l’un des éléments les plus important lorsque nous pratiquons la Loi de l’attraction.

En effet, il ne suffit pas simplement de :
– effacer nos croyances et mémoires erronées qui nous limitent ;
– visualiser nos souhaits ;
– réciter des affirmations ;
– être convaincu d’être déjà en possession de ce que nous désirons ;

Il est aussi très important d’être aligné sur la bonne fréquence, c’est à dire avoir un bon taux vibratoire afin que nos demandes se matérialisent, que nous rencontrions les bonnes personnes, les bonnes opportunités…

Il s’agit encore d’un point que le livre « Le secret » ne révèle pas. Il n’explique pas ce qui se passe d’un point de vue énergétique lorsque nous formulons une demande. Il ne dit pas non plus ce qu’il faut faire pour être dans les meilleures conditions énergétiques corporelles et ainsi s’aligner sur la bonne fréquence.

Pour approfondir cette notion, vous allez découvrir dans cet article expliqué avec des mots simples, ce qu’est le taux vibratoire, comment savoir s’il est élevé, quels sont les éléments qui le diminuent et comment l’augmenter.

A la fin de cet article, vous retrouverez un exercice pratique qui vous permettra d’augmenter votre taux vibratoire de manière considérable.

Qu’est-ce que le taux vibratoire ?

1/ Notion
Tout est vibration dans l’Univers. Les sons, les formes, les couleurs, les objets sont vibrations ainsi que chaque être et chaque pensée.

Tout être humain possède un taux vibratoire dès sa naissance qui va évoluer selon ses expériences positives et négatives vécues.
Selon Einstein, tout est énergie. Nous sommes énergie ainsi que tout ce qui nous entoure : la nature, les blocs de pierre, bref tout ce que vous voyez autour de vous, TOUT est énergie à 100% ! Et une énergie est caractérisée par son taux vibratoire.

Pour attirer ce que vous désirez, il va donc falloir augmenter votre taux vibratoire, c’est à dire votre énergie. Il ne va pas sans dire que cette énergie peut varier selon votre humeur, votre état émotionnel ou votre santé.
Ce sont des éléments qui déterminent la hausse ou la baisse de votre taux vibratoire et celui-ci peut varier tout au long de la journée.
Lorsque vous rencontrez une personne que vous ne connaissez pas, il peut arriver que vous vous dites : « Celle-là, je ne la sens pas ». Ce n’est pas qu’une façon de parler. En réalité, vous ne sentez pas d’affinité entre sa vibration et la vôtre !

L’énergie se transmet donc par vibrations et se mesure par une fréquence vibratoire. Le taux vibratoire pourrait donc se définir comme étant la mesure de la qualité d’une énergie. Elle s’exprime en Unités Bovis (UB), échelle utilisée en radiesthésie (non reconnue par la science officielle) et varie selon les espèces.
Il en est de même pour l’énergie vibratoire de votre lieu d’habitation. Celle-ci peut être mesurée et « contrôlée » par le Feng Shui, cet art millénaire que vous connaissez certainement qui a pour but d’harmoniser l’énergie d’un lieu afin d’assurer le bien-être, la santé et la prospérité de ses occupants.

2/ Mécanisme
La loi de l’attraction énergétique est très simple à comprendre : plus la fréquence vibratoire s’élève et plus nous pouvons attirer de belles choses : du bonheur, de la joie, la santé, la prospérité et tous sentiments positifs.
A l’inverse, lorsque la fréquence vibratoire est basse, non seulement nous n’arrivons pas à attirer ce que nous voulons dans la vie, mais nous semblons aussi n’attirer uniquement ce que nous ne voulons pas. Résultat : sentiments négatifs de toutes sortes et situations non désirées.
Imaginez un boomerang. Lorsque vous l’envoyez dans le ciel, il vous revient tel que vous l’avez envoyé, avec la même force. Il en est de même pour vos pensées et vos croyances qui vous sont renvoyées telles que vous les avez émises.

En ayant le bon taux vibratoire, les pensées et les êtres qui se correspondent finissent par s’aligner. C’est le principe même lorsque que vous voulez écouter une chaine radio FM, vous devez chercher et être aligné sur la bonne fréquence pour obtenir le programme désiré.

Comment savoir si votre taux vibratoire est élevé ?
C’est simple, si votre taux vibratoire est élevé, vous avez tendance à vous sentir bien et à ne plus vouloir partir de l’endroit où vous vous trouvez.

Curieusement, c’est dans ces moments-là que se manifestent les fameuses coïncidences qui arrivent dans votre vie. Vos rêves et vos désirs arrivent rapidement comme par enchantement et avec une telle facilité.

En vous sentant bien, vous allez vivre des expériences qui vous font vous sentir bien. Vous serez reconnaissant et rayonnant donc la vie vous amènera encore plus de situations agréables.

Au contraire, si votre taux vibratoire est bas, vous êtes agité, nerveux, avec un besoin urgent de changer d’espace. Vous êtes rarement en paix et vous développez plus facilement des maladies. Vous vous sentez mal et votre vibration attire à vous des évènements et des personnes qui s’accordent à votre mal-être.

Un cercle vicieux s’installe : parce que vous êtes mal, vous vivez des expériences difficiles. Et comme vous vivez des situations difficiles, vous êtes mal… Les basses vibrations vous accommodent à des lieux et des situations à basse énergie.

Quels sont les éléments qui diminuent votre taux vibratoire ?
Dans notre environnement de tous les jours et nos mauvaises habitudes, il est beaucoup plus facile de diminuer son taux vibratoire que de l’augmenter. Parfois vous ne soupçonnerez même pas ces éléments.

Des exemples ? Voyez plutôt …

  • Les informations négatives des médias (écoutez les nouvelles ou lisez les journaux et vous comprendrez…
  • Les actions compulsives telles que le tabac, l’alcool et autres dépendances ;
    Les ondes électromagnétiques ;
  • L’énergie nucléaire
  • Certains aliments ;
  • Les lignes à haute tension
  • Entendre les autres se plaindre ou se plaindre soi-même
  • La colère, la souffrance, la violence, les abus, la peur et l’anxiété ;
  • Les bons sentiments qui font abstraction des émotions présente. En d’autres termes, si vous vous efforcez d’être positif et qu’au fond de vous, vous vous sentez mal par rapport à quelque chose
  • Le bruit de fond comme la radio sur votre lieu de travail
  • etc…

Comment augmenter votre taux vibratoire ?
Beaucoup de disciplines permettent d’augmenter votre taux vibratoire comme le sport, la danse, la méditation, le yoga, les massages, la respiration profonde…

Si vous ne faites rien de tout cela, faites simplement ce que vous aimez faire et ce qui vous détend. Par exemple, une ballade dans la nature, voir vos amis, rire ou vous occuper de vos animaux de compagnie. Les animaux ont la faculté de faire monter notre taux vibratoire en nous apportant de la joie et du bonheur.

Bref, faites tout ce qui vous apporte une sensation de bien-être durable et qui vous met d’humeur paisible et joyeuse. Cela réveillera en vous un immense sentiment de gratitude.
On peut donc élever son taux vibratoire de façon volontaire et consciente en choisissant consciemment ses activités et loisirs.

Pour agir sur les pensées qui font chuter votre taux vibratoire et qui émergent de croyances limitantes enfouies, vous comprendrez bien que décider de penser positivement ne va pas suffire.
Cela ne peut pas vous nuire bien sûr, mais simplement penser positif n’arrivera jamais à vous faire ouvrir votre coeur.
Si vous désirez un taux vibratoire élevé, vous devez d’abord déterrer la racine de vos croyances, de vos comportements compulsifs et de vos fermetures intérieures.
Dans la pratique
Pour modifier votre taux vibratoire, vous pouvez nettoyer, raffiner et intensifier le rayonnement de votre énergie.

Il existe de nombreuses manières d’élever son taux vibratoire. De même, il existe de nombreuses manière de le faire baisser rapidement comme dans les exemples cités ci-dessus.
Voici une technique simple qui permet d’augmenter votre taux vibratoire de manière considérable, le tout en diffusant de l’Amour Inconditionnel autour de vous.

Soit vous pratiquez cet exercice en vous promenant seul tranquillement, soit vous pouvez le faire aussi chez vous. Coupez en premier lieu toute source de distraction comme votre téléphone portable.

Prêt ? C’est parti !

1) Choisissez votre musique préférée. Celle qui vous donne vraiment des frissons.

2) Le mieux pour pratiquer cet exercice est de le faire avec un baladeur si vous ne pouvez pas vous couper des bruits ambiants. Vous devez pouvoir vous concentrer sur la musique, les vibrations et émotions qu’elle génère en vous.

3) Montez le son en l’ajustant de manière à ne plus entendre les bruits ambiants.

4) Laissez-vous entraîner par la musique et les vibrations qu’elle génère. Devenez aussi léger que les notes de musique et imaginez que vous ne faites plus qu’un avec ces vibrations.

Arrivé à ce stade, vous devriez déjà commencer à ressentir un afflux d’énergie et des frissons vous parcourir tout le corps.

4) Maintenant vous allez ajouter de beaux sentiments d’Amour, de paix et de joie de vivre à toutes ces vibrations. Laissez ces sentiments vous envahir.

5) Pour terminer, vous allez faire profiter de toutes ces bonnes vibrations à tous les gens que vous aimez en visualisant leurs visages !

Vous pouvez aussi diffuser toute cette bonne énergie autour de vous en imaginant qu’à votre passage, tout devient lumineux et que les gens que vous croisez sont remplis de cet Amour Inconditionnel.

Cet exercice est assez puissant. Il peut vous faire monter tellement haut en fréquence que lorsque la chanson sera terminée, vous risquez d’avoir du mal à revenir à la réalité. Pour éviter un retour trop brutal, prévoyez une musique douce et apaisante qui suivra en réduisant progressivement le volume pour revenir tranquillement.

NB : Ne faites pas cet exercice lorsque vous conduisez, il peut être dangereux !

Pour conclure

Avec cette petite leçon sur la loi d’attraction énergétique et cet exercice pratique, vous allez pouvoir augmenter votre taux vibratoire aussi souvent que vous le voudrez.

Cet article n’entre évidemment pas dans des détails tels que le calcul du taux vibratoire ou l’analyse du taux vibratoire d’une personne par rapport à son niveau de conscience (évolution spirituelle). Ces notions sont très complexes et pas du tout de mon ressort.

Il s’agit plutôt d’un résumé qui permet de bien comprendre une des bases de la loi de l’attraction telles que le mécanisme et l’importance d’avoir un taux vibratoire suffisamment élevé pour attirer des bonnes choses dans votre vie.

inspiration

Change ta vibration et le reste suivra

Si tu souffres, change ta vibration en égayant ta vie.
Mets une note de positivité dans celle-ci et le reste suivra.
Si tu es triste, change ta vibration.
Mets une note de joie dans celle-ci et le reste suivra.
Si tu es en colère, change ta vibration.
Modifie tes pensées de colère en pensées de paix et le reste suivra.
Si tu es dans la peur, change ta vibration.
Détends-toi, relâche les tensions, aime-toi, fais du bien à ton corps,
à ton esprit, à ton cœur et le reste suivra.
Si tu es fatigué, change ta vibration.
Prends le temps de te reposer, connecte-toi à la nature,
ancre-toi à la Terre et le reste suivra.
Si tu es déçu, change ta vibration.
Accueille avec compréhension ce qui t’es donné pour grandir
et le reste suivra.
Si les autres ne te conviennent pas, s’ils ne sont pas
comme tu le souhaites, change ta vibration.
Ouvre ton cœur, ne nourris pas le ressentiment, permet à l’amour
de circuler et le reste suivra.
Si on te fait du mal, change ta vibration.
Pardonne et le reste suivra.

En toute circonstance, sois positif, sois amour, sois paix,
Sois la vie dans toute sa splendeur, rayonne cette vibration et le reste suivra.
Sois ouvert aux valeurs positives de la vie.
La progression intérieure se réalisera ainsi avec stabilité,
avec légèreté tu te libèreras, et le reste suivra.

La positivité et l’amour donnent à l’ouvrage un élan merveilleux.
Tu attires à toi qui tu es, car tu es ce que tu vibres. Souviens-toi toujours de cela.
Si ton rayonnement est beau, tu reçois le beau et l’abondance de la vie.
La vibration positive et aimante est source de bienfaits.
Elle est la loi de l’Univers qui te renvoie toujours ton reflet.
L’intégrer te permet de vivre des moments intenses et libérateurs.

La clé du changement, tu la détiens dans ton cœur.
Tu es Ta vibration, tu es Ta conscience.
Et les autres ne sont pas responsables de ce que tu vis.
Alors dans le bien-être du corps, dans l’esprit libre et le cœur léger,
sache que tu peux changer ta vie et celle des autres également.

Le changement commence bien par soi-même. Il n’est pas extérieur à soi.

Mirena     www.audeladesmots.org

sur-une-fleur-d-hibiscus

Vivre heureux : 7 pistes à suivre

Est-il vraiment possible de vivre heureux ? Le bonheur est-il réellement palpable ? Ces questions philosophiques n’ont pas de réponse claire et pourraient faire l’objet de longs débats, néanmoins, il est possible de tenter de s’approcher au plus près du bonheur et devivre heureux grâce à quelques techniques d’auto persuasion et de développement personnel. Voici 9 idées à étudier pour réussir à avoir une existence heureuse.

vivre heureux

1 – Être optimiste pour vivre heureux

Un proverbe chinois dit « si tu veux être heureux, sois-le »

Il n’est vraiment pas évident d’être optimiste en toutes circonstances, pourtant, l’état d’esprit avec lequel on aborde les différents évènements de la vie peut avoir un impact considérable sur leur résultat. Se dire « je vais y arriver » permet souvent d’atteindre les objectifs que l’on s’est fixés. Vous n’en êtes pas convaincu ?

Voici un exercice très simple à réaliser à deux :
Demandez à quelqu’un de se mettre en position debout, les bras le long du corps. Appuyez légèrement sur l’un de ses poignets et demandez-lui de relever le bras en criant « non ». Evaluez la force qu’il développe en essayant de retenir son bras. Renouvelez l’exercice en lui demandant de crier « oui ». Que constatez-vous ? En principe, sa force sera plus importante en criant « oui ». Tout est dit !

2 – Ne pas essayer de tout contrôler

Ne pas vouloir tout contrôler revient à lâcher prise. Pour votre santé, votre bien-être et celui de votre entourage, il est primordial de réussir à vous détendre et à ne plus tenter de tout gérer de front. Vivre heureux, c’est oser déléguer, c’est accepter les échecs lorsqu’il y en a, c’est savoir être raisonnable quand il le faut.

3 – Être positif

Il ne suffit pas d’être optimiste pour l’avenir, il faut également être positif dans l’instant présent. La plupart des personnes qui réussissent à vivre heureuses savent trouver le côté positif dans chaque chose. L’exercice n’est pas toujours des plus aisés mais une fois que l’on a compris le principe, on peut tout à fait « penser positif » au quotidien. N’accordez pas trop d’importance à ce que vous ne pouvez pas changer et concentrez-vous sur les choses sur lesquelles vous avez une réelle influence.

4 – Vouloir être heureux

Cela vous paraît sans doute banal mais pour atteindre un but, il faut de la volonté. Pourvivre heureux, il faut commencer par le vouloir, sans cela, vous ne parviendrez à rien du tout. Certaines personnes se « complaisent » dans la douleur, celle-ci peut d’ailleurs être une bonne source d’inspiration, notamment pour les artistes. Vous n’êtes pas un artiste qui recherche le Spleen ? Dans ce cas, adoptez tout de suite l’attitude de quelqu’un qui veut être heureux. Vous verrez, l’état d’esprit est extrêmement puissant, c’est un peu ce qu’enseigne la méthode Coué.

5 – Se donner les moyens de vivre heureux

La volonté mentale ne suffit pas, pour vivre heureux, il faut s’en donner les moyens ! Vous rêvez de changer de métier car ce que vous faites actuellement ne vous apporte aucune joie au quotidien ? Il est temps de changer de cap ! Renseignez-vous tout de suite sur les éventuelles possibilités de formations qui vous intéressent, voyez si vous pouvez obtenir une rupture conventionnelle ou renseignez-vous sur les nouvelles lois qui devraient vous permettre de démissionner tout en ayant droit au chômage (à condition d’entreprendre une reconversion professionnelle). Vous pouvez aussi réfléchir à la création d’une entreprise ou pourquoi pas un changement de vie radical (partir vivre à l’étranger, voyager autour du monde, etc.). Il ne suffit pas d’avoir de l’ambition, il faut tout mettre en œuvre pour parvenir à ses fins. C’est VOUS qui écrivez votre vie, VOUS êtes maître d’une grande partie de votre destin.

Prenez une feuille et un papier, tracez une ligne verticale afin de séparer la page en deux et notez d’un côté ce qui vous plaît, vous rend heureux au quotidien, et de l’autre, ce qui vous déplaît et vous rend triste. Réfléchissez ensuite aux moyens que vous avez de passer plus de temps sur ce qui vous procure du bonheur et moins sur ce qui vous embête. Vous verrez, il existe forcément des solutions : saurez-vous passer à l’action ?

6 – Bien s’entourer

Rares sont ceux qui apprécient de vivre à l’écart de la société, la vie sociale occupe une place importante dans notre quotidien. Rien de tel pour vivre heureux que d’avoir un cercle d’amis solide et/ou une famille aimante. Les coups durs sont incontestablement plus faciles à surmonter lorsqu’on est bien entourés, il faut donc sélectionner son entourage avec précaution.
Vous avez dans vos proches des personnes toxiques ? Détachez-vous en dès que possible, sans les blesser. Vous avez l’impression d’étouffer car quelqu’un vous fait du chantage ? Expliquez-lui que cela ne peut plus durer. Ces personnes rongent votre énergie, elles sont néfastes et freinent votre bonheur, vous devez vous en protéger.

7 – Apprécier le moment présent

Le rythme effréné de nos vies fait que nous avons l’impression de toujours courir après le temps. Hyper connectés, pressés en permanence, nous avons tendance à bâcler le moment présent car nous pensons à l’avenir : alors que nous sommes sur une jolie route en voiture, nous faisons la liste des courses dans notre tête, nous pensons à ce dossier qu’il faut rendre avant la fin de la semaine, à ce rendez-vous chez le kiné, etc. Toutes ces pensées nous procurent souvent du stress et ne nous apportent rien, en revanche, profiter de l’instant présent pourrait être beaucoup plus bénéfique : respirer tranquillement en se vidant l’esprit, en écoutant de la musique et en appréciant les paysages serait sans doute beaucoup plus plaisant.

Vous l’aurez compris, la capacité à vivre heureux est en réalité un état d’esprit. Certaines personnes sont tristes alors qu’elles ont « tout » tandis que d’autres gardent toujours le sourire malgré de très dures épreuves. Certains auront besoin de reconnaissance, de puissance et d’argent pour trouver le bonheur, d’autres se contenteront d’un rayon de soleil, du sourire d’un enfant ou du matin qui se lève. Et vous ?

Olivier Roland  https://habitudes-zen.net/

sur-une-fleur-d-hibiscus

Comment développer une Présence à soi-même

Nous vivons dans un monde où règne une activité frénétique qui nous épuise ou nous angoisse de plus en plus. Et si la solution était au contraire de se poser, d’écouter et d’observer tout ce qui est, sans jugement et sans identification ?

Dans cet article, découvrez la pratique de la Présence consciente, une méthode simple qui vous conduira à une profonde transformation par l’acceptation pleine et entière de toutes les parties de vous. 


Qu’est-ce que la Présence ?

La présence est l’acceptation totale de qui vous êtes, de ce que vous ressentez, vivez et incarnez dans l’instant présent. C’est un profond lâcher-prise, un abandon à tout contrôle qui souhaite diriger ou éviter ce qui est. Vous donnez l’autorisation à votre être de rayonner qui il est, ce qu’il contient en émotions et sentiments, vous reconnaissez toutes vos parts comme dignes d’exister.

Tout comme à l’image d’une galaxie, des étoiles, des planètes que représente le cosmos, nous avons notre propre univers en nous-mêmes. Lorsque vous êtes dans votre présence, vous voyez et reconnaissez tous ces mondes qui se jouent à l’intérieur et vous vous libérez de leurs identifications pour être le cosmos qui contient le tout. Imaginez la liberté, l’expansion de faire l’expérience d’être l’Univers immuable, infini, illimité !

Comment la pratiquer la présence à soi-même ?

Lorsque vous accueillez totalement, ce qui se passe en vous et autour de vous, vous permettez à tous ces mondes intérieurs et extérieurs de vous délivrer leurs messages et de se transformer en lumières, alliés et expériences qui vous enrichissent. Car sans le savoir, nous luttons perpétuellement entre ce que l’on ressent ou vit, lorsque c’est inconfortable, nous pensons que cela va nous nuire, alors que c’est une part de nous-mêmes qui a besoin d’être éclairée par notre conscience, afin de se transformer en trésor intérieur. Tout ce que l’on refuse prend de la puissance jusqu’à notre entière acceptation.

Quelques conseils pour pratiquer la présence :

–   Installez-vous confortablement dans un endroit calme où vous ne serez pas dérangé.
–   Adoptez une position corporelle détendue et respirez calmement.
–   Posez votre intention sur vos sensations physiques, votre corps sur la chaise ou le lit.
–   Accueillez tous les ressentis tels qu’ils sont : tension, relâchement, oppression…
–   Plongez dans la sensation, vous pouvez vous adresser à elle et lui dire intérieurement : « Je te vois », « je te reconnais », « je te laisse toute la place » …
–   En accueillant totalement vos émotions, vos ressentis, vos tiraillements, ils vont se transformer, continuez d’accueillir ce qui émerge jusqu’à ressentir un calme et une paix profonde.

Vous venez de vous ouvrir totalement à votre propre univers et en même temps de prendre conscience que vous n’êtes pas ce que vous voyez et ressentez.

Les bienfaits de la Présence :

Si vous pratiquez la présence un peu tous les jours, vous découvrirez, quelle part de vous a besoin de votre observation-attention et elle se transformera positivement.

Grâce à la présence méditative, vous découvrez la pièce de théâtre que vous avez choisi d’incarner dans cette vie en tant qu’âme et vous aurez les clefs pour réaliser votre mission d’incarnation.

Vous redevenez le metteur en scène, le réalisateur, vous quittez le rôle du critique ou encore celui de la victime. Vous pouvez vous amuser avec votre créativité à dessiner les expériences que vous souhaitez voir advenir dans votre vie.

Vous trouverez une force en vous qui vous permettra de rester calme et centré quelques soient les forces intérieures et extérieures qui s’expriment. Car à chaque instant, vous pouvez décider de retourner au cœur de la Présence, dans cet îlot de joie, de paix et d’amour.

Source: https://clespirituelles.blogspot.ca/

orchidee-aigrette-blanche

Un être s’en va, un autre arrive…

Sticker_Wheel-of-Life

Hier nous avons accompagné Paulette vers sa dernière demeure terrestre et ce matin un appel téléphonique m’a appris qu’un nouveau petit soleil était arrivé. Ainsi va la vie !

Bienvenue à toi parmi les terriens, petite Apolline….

queue-baleine-1

Migrons vers cette nouvelle terre…

Vign_1825081 » Vous êtes nos enfants de lumière! Comme nous enseignons à nos petits baleineaux la route vibratoire, nous souhaitons enseigner aux humains leur propre route, la vraie migration vers la terre nouvelle. Comme nous nous dirigeons en écholocation, c’est-à-dire par le son, vous aussi, vous êtes invités à vous diriger vers la sonorité de l’amour, le son primordial de l’amour. C’est ce que nous portons et c’est ce que nous vous envoyons, en ce moment même.

Cette note fera trembler la terre pour l’éveiller à ce qu’elle porte, de si beau mais qui est caché. L’heure est venue, à tous les artisans de lumière de se donner la main pour travailler ensemble vers le même objectif soit d’augmenter le taux vibratoire de notre belle planète pour la sortir de son impasse et nous pouvons y arriver tous ensemble puisque les cœurs de cristal, comme vous en ce moment, sont en train d’éclore comme une fleur qui s’ouvre au soleil.

Soyez de ces artisans! Nous portons tous ce flambeau que nous devons unir pour créer un volcan dans la fraternité. Cette paix qui se dépose en vous par ce message, vous incarnera davantage dans la matière pour que vous puissiez prendre votre place, votre espace, puisque vous êtes ce morceau de puzzle pour créer cette toile. Et nous agissons plus que jamais dans vos mers, dans tous les océans de la planète.

Soyez dans la paix, dans l’amour et dans la joie. »

Page 2 sur 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén