décembre 2017 - La plume d'Élhadi

Mois : décembre 2017 (Page 1 sur 2)

Bouquet

2018 with love

IMG_20171228_163809

Que la lumière, l’amour, la joie, la beauté et la paix soient dans votre cœur et vous guident vers cette nouvelle année.

Avec amour,

Élhadi

sur-une-fleur-d-hibiscus

3 manières de vivre quotidiennement la pleine conscience

 

VIVRE QUOTIDIENNEMENT LA PLEINE CONSCIENCE

Depuis peu, l’expression “pleine conscience” se retrouve partout – voici comment la mettre en pratique dans votre vie.Vous avez fort probablement rencontré, depuis plus ou moins un an, l’expression “pleine conscience” (mindfulness). Elle semble omniprésente, des expériences cliniques jusqu’à la culture populaire et elle devient rapidement un terme quotidien. Si vous n’êtes pas encore familier avec ce concept, voici une manière simple d’y penser : Plutôt que de vous laisser distraire et de vous perdre dans vos pensées, la pleine conscience nous enseigne à être présent au et conscient du moment présent.

En étant plus conscient de notre esprit, nous devenons aussi plus conscients de ceux qui nous entourent, favorisant ainsi des relations plus harmonieuses qui font indubitablement partie de notre quête vers la santé et le bonheur.

Mais c’est seulement lorsque nous appliquons la pleine conscience dans notre quotidien que nous en ressentons les bénéfices. Voici donc trois astuces pour vivre en pleine conscience.

1. Marchez en étant conscient de ce qui vous entoure

Une courte marche peut transformer toute votre perspective, surtout lorsque vous l’entreprenez en pleine conscience. Prévoyez donc une dizaine de minutes pour aérer votre corps et votre esprit. En débutant votre marche, portez attention à votre corps. Est-il lourd ou léger, crispé ou détendu ? Sans tenter de changer la façon dont vous marchez, observez simplement la sensation que vous en avez (de la marche). Il est tout à fait normal d’être un peu embarrassé en faisant cela, sensation qui se dissipe cependant rapidement. Portez attention à ce que vous pouvez voir, entendre et sentir. En devenant plus conscient de vos sens, votre esprit deviendra naturellement mieux ancré. Si vous constatez que vos pensées vagabondent (ce qui se produira inévitablement), contentez-vous de ramener votre attention à la sensation et au rythme physiques de votre corps qui marche.

2. Réfléchissez à votre journée passée

Une importante contribution à une vie de pleine conscience consiste à apprécier ce que vous avez présentement plutôt que de toujours courir après quelque chose de nouveau. Une bonne façon d’y arriver consiste à réfléchir, chaque soir avant d’aller au lit, sur la journée qui s’achève et d’identifier trois choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant. Elles n’ont pas à être très importantes ; il s’agit simplement de les reconnaître. Chaque fois que vous faites cela, vous entrainez votre esprit à être plus léger, plus calme, plus gentil et plus heureux – en fait, en pleine conscience.

3. Apprenez à méditer

C’est beaucoup demander à nos esprits singes, à brûle-pourpoint, de se tranquilliser et de porter attention ; ils ont tellement l’habitude de constamment sauter d’une pensée à l’autre. Comme tout autre apprentissage, vous devrez l’y entrainer. Un des meilleurs moyens de cultiver cette approche est la méditation. La méditation est la pratique de la pleine conscience en environnement contrôlé.

Nombreuses sont les preuves scientifiques attestant que la méditation contribue à réduire l’incidence et l’intensité de tout, allant du stress et d’une pression sanguine élevée, à l’anxiété et la dépression. Elle peut même améliorer votre système immunitaire et contribuer à un sommeil réparateur.

Une bonne manière de commencer est de vous exercer, 10 minutes par jour, à observer le va-et- vient de vos pensées sans porter de jugement. Le moment le plus propice à la méditation est tôt le matin ; cela vous assurera de débuter la journée avec un esprit calme et clair.

Source : 3 Ways to Be More Mindful Every Day, par Andy Puddicombe, paru dans Motto (des éditeurs de Time), Words to live by. 8 avril 2016. Andy Puddicombe est fondatrice de la compagnie de méditation – et de son application – Headspace.

Traduction de Richard Parent

mot_jour_600_400

Le changement inconditionnel

Et si nous parlions du changement? Tout le monde l’appelle, tout le monde lui court après, et pourtant personne ne le souhaite tel qu’il est: imprévisible.

Vous souhaitez sans cesse mettre une forme, une compréhension à tout ce qu’il vous arrive. Tant et si bien que vous n’êtes plus dans l’accueil mais dans le contrôle. Du changement oui, mais sous condition. Vous voulez bien changer des habitudes, reprendre le sport, mais pas le matin, pas en restant chez vous…vous voyez où nous voulons en venir? Il y a toujours des conditions au changement dans votre vision, mais nous vous le disons, le changement ne souffre d’aucune condition.

Quand il est présent vous vous sentez tout d’abord désorienté, même apeuré pour certains, simplement car ce n’est pas le changement qui fait peur mais bel et bien la perte de contrôle. Car nous vous le disons, le changement n’est rien d’autre qu’un courant sur l’océan, à vous de savoir à quel point vous êtes en équilibre en vous même, car c’est cet équilibre qui modulera votre façon de vivre le changement.

En tant que mouvement, le changement est permanent ou pour le dire autrement il est la vie. Ainsi, vous n’échapperez jamais à ce dernier, il sera présent pour vous, fidèle parmi les fidèles. L’unique chose sur laquelle vous avez la main, est votre propension à garder le contrôle, en voulant maintenir un cap contre vents et marées même si cela veut dire vous échouer tôt ou tard. Ici, nous ne sommes nullement dramatiques, car vous avez déjà pu expérimenter dans votre vie vos résistances. Vous avez pu voir à quel point, elles ont pu être nuisibles pour votre parcours. Mais là encore, nous ne condamnons pas, car pour connaître l’ouverture, il convient de connaître la résistance…tout est une question d’équilibre en vous mais aussi autour de vous.
Ainsi, nous souhaitions simplement rappeler que le changement est inconditionnel. L’accepter tel qu’il est, est une clef pour vivre les changements de directions avec souplesse. Grâce à cette dernière vous ne vous briserez pas, et surtout vous ressentirez à quel point la souplesse demande compassion et accueil de toute votre personne. C’est en effet dans cet accueil que vous toucherez à votre équilibre et que le changement se créera. Vous en serez l’initiateur, alors même que vous ne saurez toujours pas ce qu’il vous attend. Être à l’image d’un enfant, heureux et souriant à l’idée d’une surprise…et si vous voyez le changement sous cet angle-ci?

mot_jour_600_400

5 signes qui montrent que vous avez un pouvoir authentique

 

« Le pouvoir sur les autres, c’est de la faiblesse déguisée en force. Le véritable pouvoir est à l’intérieur et il est déjà vôtre. » ~ Eckhart Tolle

À première vue, la force des mots et le pouvoir peuvent sembler aller de pair.

Étant donné que nous vivons dans un monde où nous avons été programmés pour percevoir le plus fort pays, personne, figure politique, membre de famille, etc, comme étant aussi ceux qui détiennent le plus de pouvoir, il peut s’avérer difficile pour certains d’entre nous de faire la distinction entre ces deux éléments. (Et la force peut être définie par un certain nombre de choses, telles que la force physique, le fait d’avoir beaucoup d’argent ou la plus haute fonction, etc.)

Ceux qui vivent selon les paramètres du système de croyances de la réalité de troisième dimension peuvent être en résonance avec la phrase « La raison du plus fort est toujours la meilleure ».

Une personne forte a besoin d’un ennemi ou d’un adversaire pour renforcer sa force, alors qu’une personne puissante n’a besoin d’aucun adversaire. S’aligner avec « le pouvoir versus la force » est le résultat direct de notre propre maîtrise intérieure.

Voici des façons de distinguer une personne forte d’une personne puissante.

5 signes que vous avez un pouvoir authentique :

1. La force se compare aux autres, le pouvoir se compare à soi-même

« Les gens qui réussissent ne s’inquiètent jamais de ce que font les autres font. » ~ Inconnu

La force a besoin d’un certain niveau de résistance pour continuer à être « plus forte ».
Un pays « fort » a besoin de pays « plus faibles » pour se positionner, une personne forte a besoin de circonstances préjudiciables pour s’en nourrir. Et c’est à cause de cela que la force n’est pas vraiment forte de son propre chef, et a besoin d’être comparée aux autres.
Une personne puissante n’a pas besoin de quoi que ce soit ou de personne sur qui aligner son pouvoir. Et c’est pour cela que le pouvoir n’exige pas que les autres soient faibles pour briller.

2. La force utilise la peur, le pouvoir utilise l’amour.

« Le plus humble est le plus grand. Le meilleur auditeur est la personne la plus puissante de la pièce. Le plus désintéressé gagne toujours (même s’il n’en a pas l’air). »~ Robin Sharma

Chaque fois que nous voyons quelqu’un utiliser des tactiques de peur pour manipuler ou contrôler les actions des autres, c’est un signe indéniable que cette personne ne réside pas dans son propre pouvoir. Une personne puissante n’a pas besoin d’effrayer les autres pour gagner leur respect, elle les aime et compatit simplement avec eux parce qu’elle sait qu’il n’y a pas de force plus puissante que l’amour.

Ce n’est pas que cette personne ne veut pas prendre des mesures appropriées, c’est juste que le pouvoir n’a pas besoin de vivre sous la menace d’une attaque à tout moment. Le pouvoir utilise sa force lorsque cela est nécessaire, mais ne vit pas dans la peur de situations hypothétiques ou de scénarios.

3. La force a besoin de « followers », le pouvoir n’a besoin de personne.

Une personne forte a besoin que son image soit renforcée. Pour ce faire, elle/il cherche à gagner des adeptes, des sujets, des gens qu’elle peut diriger comme élément de preuve de sa force. La force utilise les autres comme une marchandise pour promouvoir sa propre image, alors que le pouvoir ne s’intéresse pas aux numéros.

Peu importe si une personne « le suit » ou 5 millions, le message du pouvoir est toujours le même. Et ce message a tout à voir avec lui-même, sa propre intégrité intérieure, et n’a absolument rien à voir avec le fait de gagner des concours de popularité.

4. La force regarde à l’extérieur pour obtenir des réponses, le pouvoir regarde à l’intérieur.

« Arrêtez de chercher les réponses chez des étrangers. Les réponses à votre vie sont en vous. Vous seul savez ce qui rend votre cœur heureux. Vous seul pouvez entendre votre voix intérieure. La clé consiste à poser les bonnes questions. » ~ C. Nordyke

La force a toujours besoin de la réalité externe pour renforcer sa propre image et maintenir sa position sur les autres, alors que le pouvoir se fie par-dessus tout à sa propre intuition.

Bien sûr, il y aura des moments dans nos vies où la réalité extérieure nous donnera une réponse sur quelque chose que nous cherchions ou nous présentera les choses d’une manière à laquelle nous n’avions pas songé, mais une personne puissante teste toujours toutes les théories qui mettent sa boussole intérieure à l’épreuve, et choisit de suivre sa propre boussole plutôt que de croire ou suivre aveuglément qui que ce soit.

5. La force est bruyante, le pouvoir est silencieux

La force nous dit à quel point elle est forte … très souvent. La force se vante de ses possessions externes ou de ses acquisitions matérielles, alors que le pouvoir n’a pas besoin de le faire pour se sentir puissant. Puisque la force a besoin d’adeptes, il exige que les autres « croient » en lui à un certain niveau.

La force utilise toutes ses réalisations pour présenter les éléments de preuve de sa force. Mais le pouvoir n’a pas besoin de parler de ces choses pour gagner une sorte d’admiration. Le pouvoir trouve le plus de confiance et de sécurité dans son propre silence intérieur.

Source:    https://www.espritsciencemetaphysiques.com/

mot_jour_600_400

3 étapes pour vous libérer du regard de l’autre

Il serait bien illusoire de croire que nous pouvons nous détacher totalement de ce que les autres pensent de nous. Nous vivons perpétuellement sous le regard des autres. Nous ne pouvons pas empêcher les gens de penser ce qu’ils pensent en général et ce qu’ils pensent de nous en particulier.

La seule chose que nous pouvons faire est de nous en détacher le plus possible. Ce processus est difficile tant nous avons été conditionnés à puiser notre valeur à travers le regard de l’autre, à commencer par celui de nos parents. Et pour peu que nous ayons eu des parents perfectionnistes qui ne nous laissaient pas le droit à l’erreur ou nous critiquaient sans cesse, il y a fort à parier que nous ayons intériorisé ce « critique intérieur ».

Mais nous avons une bonne nouvelle pour vous: oui, il est possible de se libérer du jugement des autres. Pour cela, il est nécessaire de passer par trois étapes:

La première étape consiste à comprendre le principe suivant: le jugement de l’autre ne me définit pas en tant que personne

Je peux me tromper, le jugement sur mes erreurs ne remettra pas en cause ma valeur profonde mais seulement certaines actions que j’ai menées. Je peux même parfois avoir des comportements « pas gentils » ou lâches, cela ne fait pas de moi un « vrai » méchant ou un « vrai » couard. Ce jugement peut même être une projection de l’autre sur moi. Lorsqu’on me juge, ce que je dois surtout entendre, c’est que l’autre cherche à se rassurer sur sa propre valeur. Apprenons à entendre la mélodie plutôt qu’à écouter les paroles. La petite voix du jugement de l’autre est la même qui nous susurre intérieurement les « douces » critiques sur nous-même: « tu n’es pas assez ceci », « t’es nul ou quoi! », « tu n’y arriveras jamais », « tu aurais dû faire ça », etc.

La deuxième étape consiste à accepter que le jugement négatif (parfois même positif) engendre chez moi des émotions négatives

Ces émotions négatives qui reviennent le plus souvent sont la honte et la culpabilité: peur du ridicule, culpabilité de ne pas être celui ou celle que les autres attendaient, peur de décevoir, peur de ne pas être aimé tel que l’on est, etc. Or les émotions sont un mouvement qui nous traversent, donc si nous les acceptons comme étant passagères et que nous ne nous y accrochons pas, elles ne s’accumulent pas et nous ne ressentons plus de pression. Elles passent comme le train des injures sur les rails de mon indifférence.

La troisième étape pour se libérer de la peur du jugement des autres consiste à arrêter de porter des jugements sur l’autre

En nous entraînant à être indulgent, tolérant, à comprendre les causes d’un comportement ou d’une attitude, nous nous libérons de la peur d’être jugé et critiqué. Pourquoi? Parce que c’est une question d’effet miroir. Si je pense que le système fonctionne sur le principe que tout le monde se critique, j’y participe et je redoute la réciproque.

Si, au contraire, je cherche à comprendre l’autre avant de le juger, je me rends compte qu’il existe des personnes qui sont dans cette dynamique positive. L’on ne connaît jamais vraiment une personne avant d’avoir essayé de comprendre son histoire et les causes qui la poussent à être et agir de telle ou telle façon.

Petit exercice de compréhension constructive

Nous vous invitons à lister des situations où vous portez des jugements sur certaines personnes, puis à repenser votre jugement en le plaçant sous l’angle de la compréhension. Prenez exemple sur le tableau ci-après pour effectuer cet exercice.

Situations

Une mère s’énerve après son enfant à la caisse du supermarché.

Situation que nous avons toutes et tous connue si nous sommes honnêtes avec nous-même 😉

Si je juge: Ben dis donc, elle est folle, elle sait pas se contenir. Pauvre gosse!

Si je comprends: Il a dû vraiment la mettre à bout, elle a l’air de ne plus en pouvoir. Elle doit être bien fatiguée.

Vous entrez dans le bureau de votre collègue qui joue à Candy Crush.

Si je juge: Purée, ça va pépère. Le feignant, il fout rien de ses journées celui-là.

Si je comprends: Tiens, il joue à Candy Crush. Il a certainement besoin d’un break. C’est vrai qu’on est sous pression en ce moment. J’vais voir s’il a besoin d’aide.

À vous de jouer!

Et si vous pensiez à l’appliquer à la personne avec laquelle vous passez le plus de temps: vous? Nous observons (et nous l’expérimentons avec nous-mêmes) que nous avons plus de facilité à être compréhensif avec les autres, mais lorsqu’il s’agit d’être compréhensif avec nous-mêmes, c’est une autre histoire… Eh oui, la petite voix critiqueuse a décidé de squatter votre intérieur depuis longtemps et a organisé son travail de sape. Il est temps de la congédier!

Audrey Akoun  http://www.huffingtonpost.fr/

queue-baleine-1

NOS VIBRATIONS PASSENT EN VOUS COMME UNE ÉTOILE FILANTE!

Vign_baleine2

 

Nous sommes restées sur terre, tout en étant sur un autre plan interdimensionnel, pour garder intacte notre multidimensionnalité et ainsi jouer notre rôle en tant que gardiennes des mers de votre planète et c’est notre destin choisit il y a longtemps jadis.

C’est pour cette raison que nous sommes des êtres mythiques pour plusieurs d’entre vous. OUI effectivement, nous agissons sur la trame de votre corps éthérique pour ensuite agir dans votre matière, même en cette dimension de la troisième. Nos vibrations passent en vous comme une étoile filante tranchant son chemin pour fracasser toutes structures qui vous empêchent le contact avec votre propre diamant intérieur qui attend d’être connecté à votre conscience d’être.

Ce cristal est le plus beau trésor qui est en vous. Nous vous aidons en ce moment même par la lecture de ce petit parchemin vibratoire à ouvrir cette porte en vous. Cette voute qui attend d’être éclairée par votre présence, cette seconde qui changera votre vie, cette seconde qui appelle à la nouvelle humanité, d’abord en vous et ensuite autour de vous.

Soyez ce phare qui rayonne de son diamant!!!

Canalisé par Jésabelle, messagère des peuples de l’eau

C’EST LA VIBRATION QUI VOUS HABITE QUI CONSTRUIT VOTRE JOURNÉE

Vign_9512-bigthumbnail

 

Chers amis de la terre, nous sommes encore en grand nombre à souffler encore et encore au travers de ces eaux polluées. Ce que nous voyons en mer est le résultat de la réalité de la conscience humaine.

C’est dans vos gestes quotidiens que la terre se renouvellera.

C’est dans la présence de votre intimité intérieure que l’humanité nouvelle se créera. C’est la vibration qui vous habite qui construit votre journée. En vous reliant à la nature, en éveillant vos sens à ce petit moment d’écoute du vent, de l’oiseau qui chante, de la branche qui craque, de l’eau qui coule ou la simple brise sur votre joue est une seconde à l’instant présent et de contact avec votre êtreté, votre divinité. Alors que nourrissez-vous aujourd’hui?

Canalisé par Jésabelle, messagère des peuples de l’eau

sur-une-fleur-d-hibiscus

5 étapes qui vous aideront à recommencer votre vie

 

1. Organisez ce que vous avez et ce que vous pensez

La première étape pour savoir ce que vous devez changer, c’est de bien organiser tout ce que vous possédez actuellement. Commencez tout d’abord par opérer un rangement de votre espace physique : trouvez une place adéquate pour chacun de vos objets. Selon le livre La magie du rangement de Marie Kondo, le critère pour bien ranger votre espace est le bonheur que peut vous apporter telle ou telle configuration.

Regroupez tous vos objets, chez vous et au travail, puis organisez-les d’une manière qui vous rend heureux. Si quelque chose vous gêne quand vous le voyez, vous pouvez vous en séparer ou le mettre hors de votre vie. Vous devez également ranger votre espace mental. Pour cela, appliquez exactement la même formule : mettez en ordre toutes les pensées qui vous rendent heureux, puis séparez-vous de celles qui vous font du mal.

le bonheur réorganise notre esprit

2. Concentrez votre attention sur ce qui vous fait avancer

Apprenez à différencier ce qui vous fait avancer de ce qui vous freine. Cette distinction vous permettra de recommencer à zéro votre vie et de mieux vous orienter. Si vous êtes dépendant de vos routines et de vos vieilles habitudes, il est important que vous appreniez à voir votre vie avec une perspective toute nouvelle. Vous pouvez, par exemple, demander l’avis de vos amis pour qu’ils vous aident à vous améliorer.

Demandez-leurs ce qu’ils pensent de vos défauts et de vos qualités. Demandez-leur ce que vous pourriez améliorer ou ce que vous devriez changer. Prenez en compte leurs réponses et notez bien toutes les informations qu’ils vous offrent, car elles vont vous être d’une précieuse aide.

3. Optez pour une routine qui vous rapproche du bonheur

Pour mieux connaître la routine qui vous convient le mieux, prenez une feuille de papier et un stylo. Écrivez tout ce que vous faites dans votre quotidien. Maintenant, essayez d’identifier toutes les choses qui vous rendent heureux puis, à l’inverse, celles qui volent votre énergie, votre temps, votre argent et votre santé. Pour tout recommencer à zéro, il est nécessaire de comprendre que le bonheur est un état qui est atteignable par la mise en œuvre d’actions et de relations orientées vers le bien-être. Votre bonheur dépend de vous. Le chercheur Eduard Punset affirme que le bonheur peut s’apprendre notamment par l’opération d’une distinction entre ce qui est urgent et ce qui est important.

La vie devient bien plus simple dès que vous commencez à la voir de cette manière. Cessez d’agir en mode pilote automatique. Il n’y a rien de mieux qu’une méthode basée sur l’ordre et le bien-être pour reprendre le contrôle de votre existence. La plupart des choses que vous faites au quotidien ne vous apportent rien, elles ne sont rien de plus que des engagements, des fardeaux. Ce sont vos devoirs et vous ne pouvez pas y renoncer facilement.

Pour autant, rien ne vous empêche de les effectuer de manière plus consciente et plus efficace. Utilisez une partie de votre temps pour accomplir vos devoirs, mais n’oubliez pas de garder du temps pour les choses qui vous permettent de recommencer votre vie et de transmettre du bonheur. Une étude publiée dans la revue Psychological Science nous révèle l’importance des effets des espaces verts sur le bien-être humain. Il est clair que notre environnement immédiat a une influence très importante sur notre état psychologique. Commencez donc, dès aujourd’hui, à améliorer votre environnement pour pouvoir ensuite améliorer votre moral.

4. Soyez ouvert au changement et conservez tout ce que vous aimez

Dans la liste de votre routine, vous allez inscrire de nombreuses choses que vous aimez et qui vous permettent de vous sentir bien. Il est important que vous continuiez à les effectuer dès que vous le pouvez. La routine peut être combattue, notamment si vous décidez de faire le maximum de choses qui vous plaisent.

“Recommencer à zéro est un pari sur le meilleur qui n’exige pas de renoncer à nos certitudes.”
 Partager
Pour tout recommencer à zéro, nous devons comprendre qu’il nous faut conserver tout ce qui va bien dans notre existence. Les changements que nous devons effectuer doivent se focaliser sur ce qui ne fonctionne pas. Il n’est pas forcément aisé de se rendre compte de ce qui nous freine dans notre existence. Voici une technique pour vous y aider. Choisissez trois nouvelles habitudes qui vous font envie et luttez pour qu’elles puissent faire partie de votre vie. Cela vous permettra de vous rendre compte de ce que vous aimez réellement. Et n’oubliez pas de faire votre propre menu de réinvention !
menu de réinvention

5. Achetez un carnet et apprenez à l’utiliser

Achetez un carnet qui vous plaît et qui vous fait envie. Utilisez-le pour faire les comptes de tous les changements que vous êtes en train d’effectuer dans votre existence, tant dans votre espace physique, que dans votre espace émotionnel.

De cette manière, vous allez pouvoir puiser de la motivation pour continuer à aller de l’avant. Tous ces changements prennent du temps et vous devrez lutter pour les choses que vous aimez, pour inclure les nouvelles habitudes que vous découvrez dans votre quotidien déjà bien chargé. Mais la volonté de changer est un moteur puissant qui doit vous permettre d’avancer.

Qu’attendez-vous pour recommencer votre vie ?

Benjamin Omer    https://nospensees.fr/

queue-baleine-1

NOUS SOMMES À L’HEURE DU TRAVAIL D’ÉQUIPE POUR LA MÈRE-TERRE

L’image contient peut-être : une personne ou plus, océan, enfant, plein air, eau et nature

Tout est prêt malgré les apparences, malgré les préjugés qui vous traversent l’esprit et même malgré les découragements qui passent comme un petit caillou sur votre chemin. Ça y est, la terre prend son souffle, son droit d’exister.
A chaque fois que vous apporterez un moment de douceur et d’amour à une fleur, à un plant, à un arbre, elle le ressent dans ses entrailles.
A chaque fois que vous ouvrez vos mains pour déverser votre rayon lumineux vers l’eau, vers vos potagers, c’est un respir qui entre dans ses entrailles.
A chaque fois que vous dansez pieds nus sur l’herbe, joie au cœur, c’est un grain de lumière qu’elle reçoit dans sa chair.
A chaque fois qu’elle vous offre un fruit de sa terre, apportez-lui l’énergie de gratitude et d’amour.
Commencez à être en relation avec votre mère-terre par des petits gestes quotidiens, des gestes qui sont porteurs de lumière et d’amour. L’amour guérit! En étant en relation avec elle, vous ressentirez enfin ses énergies pures et certains d’entre vous, entrerez en relations avec les familles élémentaux de la nature qui désirent profondément travailler avec les humains. Soyez de ces travailleurs. D’autres, seront appelés par les ondines, les petites fées de l’eau, pour travailler à la distribution d’amour vers tous les cours d’eau de la planète. Plus vous serez en relation étroite avec la nature, plus s’ouvrira en vous des portes laissant passer les parcelles énergétiques. Nous sommes à l’heure du labeur et du travail d’équipe pour la mère-terre.
Nous les baleines, nous appelons toutes les déesses de l’eau à se révéler au grand jour. Ce message a pour fonction d’éveiller ces familles d’âmes.
Si vous vous reconnaissez par la vibration actuelle, c’est que vous êtes appelé près des courants d’eau pour y travailler quotidiennement, Laissez-vous porter par cette mouvance, n’hésitez plus. Nous sommes appelés à travailler ensemble, nous les baleines et vous les humains, pour créer cette nouvelle terre et donner un second souffle à notre mère la terre.
Canalisé par Jésabelle – www.effetbaleine.com

mot_jour_600_400

L’humain peut-il influencer la matière à distance ?

Résultat de recherche d'images pour "champ électromagnétique humain"

Oui et la science l’admet à travers deux principes simples :

  • L’effet Zeeman : « Une modification du CHAMP ÉLECTRIQUE entourant un atome change la nature de cet atome, dans la matière qu’il compose »
  • L’effet Stark : « Une modification du CHAMP ÉLECTRIQUE entourant un atome change la nature de cet atome, donc la matière qu’il compose »

Autrement dit : un champ électro-magnétique, quelle que soit sa nature, est capable de modifier la matière qui l’entoure.

Or quel est l’organe humain produisant un champ électro-magnétique relativement puissant ?

Le cœur : 100 fois plus électrique et 5 000 fois plus magnétique que le cerveau.

La science admet donc tacitement que la vibration émise par notre cœur (liée à nos pensées, nos sentiments et nos croyances, puisque ce sont eux qui font varier sa fréquence) est capable de modifier la matière qui nous entoure (tant notre corps, que notre environnement extérieur).

Dès lors, nous comprenons mieux pourquoi la Loi d’Attraction, qui permet d’attirer à soi ce qu’on désire, exige de nous un peu de GRATITUDE. C’est cet amour qui produit le champ électro-magnétique nécessaire à l’évolution de la réalité.

Samuel Stemmer    « Jamais le soleil ne voit l’ombre ».

Page 1 sur 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén