octobre 2018 - La plume d'Élhadi

Mois : octobre 2018 (Page 1 sur 3)

mot_jour_600_400

Quand tu arrêtes de chercher à savoir, ta vie commence…

Et si nous nous penchions sur la question du savoir ? Nous avons à disposition des montagnes de sources d’information : les articles, les émissions, les livres, les conférences…etc. Avec internet tout va vite et tout est disponible dans l’instant. Nous vivons dans une société qui nous propose le savoir comme une réponse à tous nos problèmes. Vous avez une difficulté ? Il y a forcément un livre, un article, une conférence ou une vidéo qui vous proposera une solution. Alors posons nous des questions sur cette quête de connaissance… !

Savoir…

Savoir relève de la prise de connaissance : c’est s’informer et se documenter sur ce qui existe autour de soi mais c’est aussi apprendre et comprendre le monde sous différents points de vue. Savoir c’est nourrir son esprit de la richesse et de la progression du monde. Nous sommes une société qui se cherche et qui cherche des réponses et des solutions. Tout ceci donne lieu à une grande effervescence intellectuelle, scientifique et personnelle. Nous vivons dans ce mouvement permanent mais surtout : nous sommes fondamentalement formatés pour aller dans cette mouvance : l’école nous apprend à savoir et nous sommes jugés sur nos connaissances.

Savoir : une énergie de tête

Chercher à savoir ou tout comprendre mobilise en premier lieu notre esprit. Nous activons toute notre attention pour ingurgiter et intégrer de nouvelles informations. Celles-ci peuvent ouvrir la porte sur un nouveau vivre, une nouvelle expérience et peut-être même une résolution dans les difficultés que l’on traverse. Cela nous permet aussi poser un nouveau regard sur le monde et dans une certaine mesure nous-nous positionnons fort de nos découvertes. Mais lorsque j’observe ce fonctionnement du savoir, le constat est sans appel : ce savoir mobilise une énergie dense et intense totalement centralisée au niveau de notre esprit. Lorsque je cherche à savoir, c’est essentiellement dans mon esprit que je mobilise l’ensemble de mes ressources. Quel est le problème allez-vous vous dire… Cette quête de connaissance représente-t-elle la vie ?

Le savoir est propre à chacun, comment se positionner ?

Si l’on prenait un instant pour prendre conscience du nombre d’informations auxquelles est soumit notre esprit dans une seule et même journée, cela nous donnerait le tournis. Il est des théories et de nouvelles disciplines qui naissent chaque jour. Elles promettent toutes, les unes plus que les autres des miracles. Toutes proposent une discipline ou une méthode particulière mais surtout l’accès à de nouvelles connaissances qui vous permettront de parvenir à vos buts ou trouver vos réponses. En réalité, plus on s’informe et plus nous trouvons d’informations. Ce qu’il y a de fou dans tout ceci, c’est que bien souvent, elles se contredisent et s’entrechoquent. Et parfois on ne sait plus quoi suivre. Et souvent nous perdons confiance en nous, en notre capacité à avancer simplement parce que nous sommes perdus dans toute cette connaissance. Et si la vie n’était pas dans la connaissance du monde mais dans l’expérience que vous vivez avec lui ?

Lâcher la compréhension

Tout ce que vous lisez, tout ce que vous apprenez au travers des différents supports que vous utilisez, ne sont que des mots et des retours d’expériences présentés par d’autres. Ils diffusent leur propre vérité et l’offrent au monde. Même lorsque leur expérience vous touche en profondeur, il ne s’agit pas de votre vécu. Il s’agit de la compréhension que vous en faites. Où réside votre propre expérience à ce moment précis ? D’autres questions se bousculent alors : Pensez-vous qu’en ne sachant pas quelque chose vous ne pouvez agir ? Pensez-vous que pour choisir un chemin il est nécessaire de savoir de quoi il est fait et où il vous conduit ?

Ne plus chercher à savoir mais explorer

Je vous propose de reconnecter votre énergie à l’ensemble de votre être, de votre corps et de vos sens ? Je vous propose de connecter votre énergie aux éléments qui vous entourent : à la nature, à la terre et aux être vivants. Je vous propose de ne plus chercher à comprendre où à apprendre sur ce qui vous entoure. Je vous propose d’aller vivre une expérience avec ce monde pour mieux le saisir et mieux l’approcher. Et si vous deveniez un explorateur en quête d’expérience plutôt que de connaissance ? Si vous alliez à la rencontre de ce moine bouddhiste plutôt que de lire la littérature qui le concerne. Si vous allier à la rencontre de la nature plutôt que d’écouter cette conférence qui vous en vante les biens faits…

Retrouver sa vibration, vivre

Aller expérimenter le monde c’est explorer la vie au travers de ses sens. C’est vivre l’expérience brute et pure d’une rencontre avec le reste du monde. C’est goûter l’énergie commune qui se créer dans l’échange direct. C’est retrouver une vibration de vie. Finalement c’est prendre connaissance du monde au travers de son propre prisme. C’est vivre une expérience qui nous enrichie d’un savoir concret et personnel basé sur tous nos sens en alerte. Dans ce moment de partage, la découverte se produit dans toutes les dimensions de l’être unique et complet que vous êtes. Ce sont des énergies de mouvement. Elles vous traversent et vous poussent dans l’action.

ACTION

Que vous dire de plus sinon d’oser ! Je n’ai rien à vous proposer pour expérimenter car vous savez le faire. Vous savez aller dans ce mouvement de vie. Il s’agit simplement de lever les barrières qui vous portent à croire que la connaissance vous apportera la solution. Il s’agit de trouver un équilibre entre ce que vous pouvez comprendre et ce que vous avez à vivre. Passez à l’action, lancez-vous comme explorateur. Vous avez entendu dire que la nature peut vous régénérer ? Ne vous arrêtez pas à ce savoir auquel vous croyez, allez simplement le vivre au cœur de la forêt. La vie est une aventure !

Perle Louise   http://perlelouise.fr

Print Friendly, PDF & Email
mot_jour_600_400

Vagues Lumineuses

Cette semaine, L’énergie sera plus active.
Il y a de l’agitation « cosmique » qui induit de nombreux symptômes possibles dans notre énergie.
 
Comme la mer, nous sommes soumises à des vagues d’énergie, douces, fluides, ou plus difficiles en fonction d’un certain nombre de facteurs.
C’est la manière dont nous y répondons qui fera que ces vagues sont difficiles ou douces.
 
Cela dépendra également de notre niveau de conscience.
 
Le seul but de ces vagues est l’élévation spirituelle.
La Terre change de vibrations, nous aussi.
Cela nous permet de nous approcher de notre propre lumière, de voir la vie sous un autre angle, d’ancrer dans la matière cette belle lumière que nous portons, de nous connaître sous de nouvelles facettes, de libérer nos « ombres », les mémoires féminines, ….
 
Et ce n’est pas toujours facile car nous avons tendance à poser des résistances à passer à un autre niveau de conscience, celui qui nous sera pourtant utile pour avoir les changements auxquels on aspire tant..
 
On vit réel un conflit intérieur : d’une part on veut aspirer à certaines choses, mais une partie de soi résiste à ce changement, par peur de l’inconnu, ou de ce que cela pourrait engendrer.
 
Cette peur est-elle réellement justifiée ?
 
La vie peut nous pousser dans nos retranchements parfois, au travers de nos expériences, pour faire sortir le meilleur de nous-même.
 
Il est bon de retenir que l’on ne peut pas avoir certaines choses, celles auxquelles on aspire, sans faire de réels changements intérieurs/extérieurs…. sinon, nous y serions déjà, ou nous l’aurions déjà.
 
On se demande souvent pourquoi on n’a pas telle ou telle chose, ou pourquoi nous n’avons pas réussi encore aujourd’hui à atteindre nos rêves …
 
Mais quel(s) changement(s) avons-nous réellement apporté dans notre vie, nos habitudes, nos pensées, pour que cela se manifeste ?
 
On ne peut pas avoir quelque chose de différent en fonctionnant toujours de la même manière.
Et cela demande à se remettre en question constamment.
 
L’univers répond uniquement aux vibrations que l’on émet ou que l’on porte.
 
=========
 
. Que voulez-vous, à quoi aspirez-vous ?
. Que devez-vous mettre en place pour avancer ?
. Quelle habitude(s), croyance(s), pensée(s) devez-vous changer pour atteindre ce que vous voulez ?
 
Chacune le sait au fond d’elle-même.
 
=========
 
🌸 La clé se trouve dans vibration que l’on porte, et dans son aptitude à la changer au besoin, seule ou accompagnée.
 
 
Cette semaine, on est dans une énergie dans laquelle une idée nouvelle, ou ancienne qui pourrait refaire surface, et on aura l’opportunité de l’ancrer dans la matière.
 
L’énergie est propice à semer les graines pour cette idée qui pourrait donner de belles fleurs dans quelque temps..
 
. Qu’est-ce qui vous vient souvent à l’esprit sans pour autant passer à l’action ?
. De quoi avez-vous envie, mais vous le laissez de côté ?
. A quoi pensez-vous en vous disant que vous n’y arriverez jamais, ou que c’est trop long, et donc que vous laissez de côté ?
. A quoi aspirez-vous sans y donner l’énergie ni la vibration adéquate ?
….
 
C’est le moment de vous y attarder cette semaine, l’énergie nous y pousse…
 
. Vous ne passez toujours pas à l’action ?
 
Demandez-vous quel est l’avantage de ne pas le faire ici et maintenant ?
 
Karine B.   https://www.essenti-elles.com
mot_jour_600_400

Le subtil que NOUS SOMMES

Un autre regard de Soi sur Soi. Lors d’une conférence que j’ai animée sur “Les corps subtils”, j’ai noté que beaucoup de nous, avions un regard limité sur ce qui NOUS SOMMES au delà des apparences. Le subtil que NOUS SOMMES. C’est quoi ?

Nous ne connaissons pas vraiment cela. L’école de la Vie, l’école de la Terre nous apprend pas cela. Et pourtant, NOUS SOMMES subtils. Nous sommes illimités et non enfermés uniquement dans un corps matière encore appelé corps carboné. Comment prendre contact avec notre subtil ? Comment nous reconnaître ? Comment nous accueillir ?

Nous oublions qui NOUS SOMMES

Lorsque nous nous incarnons sur cette Terre, nous oublions qui NOUS SOMMES. Si nous n’avons pas autour de nous des accompagnants (parents;amis …) qui nous guident dans ce sens, qui nous aident à développer ce potentiel, nous restons dans une conscience limitée. Nous nous identifions à notre personnalité ego/mental. Nous oublions nos capacités Lumineuses.

Lorsque nous nous incarnons sur Terre, nos capacités premières sont : ” la vue ;  l’ouïe ; l’odorat ; le goût ; le toucher. Ces capacités sont reliées au mental, à la personnalité. Mais les autres capacités qui sont aussi les nôtres restent en attente de reconnaissance. Pourtant, sans le savoir, au quotidien, il arrive fréquemment que ce subtil se manifeste. Ne vous est il jamais arrivé d’aller à un endroit mais de vouloir le quitter de suite ? Ou n’avez vous jamais rencontré des personnes que vous ne supportez pas d’approcher ?

Nos capacités Universelles

Nos parents, sur Terre, lorsque nous naissons, nous apprennent à manger ; à parler ; à marcher et la vie commence. Et les autres capacités qui sont les nôtres, qu’en faisons- nous ? Les capacités du Cœur Vibral ? Nos capacités Universelles telles la télépathie encore nommée médiumnité. Ou l’auto-guérison, capacité de nous soigner avec l’énergie vitale qui est la nôtre mais que nous ne savons pas utiliser.

Le regard du Cœur qui favorise l’accueil de nos émotions dans nos corps subtils est aussi une de nos capacités. Accueillir pour libérer, pour transcender. La transmutation de nos programmations inscrites dans nos mémoires cellulaires. Notre mémoire inscrite dans notre ADN quantique.

Et d’autres capacités qui peuvent se développer au fur et à mesure de notre ouverture de conscience du petit Soi (personnalité ego/mental) au grand Soi (notre inconscient). Comment reconnaître, découvrir et utiliser ces capacités ? En se reconnectant à Soi. En apprenant, comme l’Enfant que nous sommes, ces nouveaux apprentissages.

Réapprenons ce qui NOUS SOMMES

Lors de mes ateliers “énergie vitale”, je réapprends à chacun ce qui NOUS SOMMES dans le subtil. C’est à dire avant tout, nous avec tous des chakras reliés à notre corps physique. Nous avons tous des corps subtils qui entourent notre corps physique. Tout cela s’apprend parce que c’est un nouveau langage de Soi avec Soi. Un nouveau regard sur les expériences que nous traversons dans cette vie. Ce sont nos capacités.

Je vous invite à aller sur mon site “Connexion Mémoires Cellulaires”. Il y a déjà quelques informations qui vous permettrons d’appréhender cela. J’ai aussi crée un book , Le Système énergétique du corps humain , qui est le fruit de mon expérimentation depuis quelques années et qui donne des détails sur qui NOUS SOMMES.

Osons nous regarder autrement.

Soyons curieux de Nous, le grand Nous qui est riche de découvertes multiples.

Permettons- nous d’entrevoir la Vie autrement en acceptant le principe que nous sommes responsables de notre cheminement. Nous avons la capacité de nous aider à être plus serein et en paix avec nous même.

Accueillons le subtil que NOUS SOMMES.

Apprenons en confiance à nous servir de nos capacités.

Avec tout mon Amour

Corinne Heyberger   http://www.connexion-memoires-cellulaires.fr/

Eckhart-tolle

Plus on est identifié à son mental, plus on souffre

« La plus grande partie de la souffrance humaine est inutile. On se l’inflige à soi-même aussi longtemps que, à son insu, on laisse le mental prendre le contrôle de sa vie. Le mental cherche toujours à nier le moment présent et à s’en échapper. Autrement dit, plus on est identifié à son mental, plus on souffre. »

Eckhart Tolle   Le pouvoir du moment présent

inspiration

Ne perdons pas de vue la profonde beauté de la vie !

Il y a des moments où nous sommes capables de nous imprégner de l’incroyable beauté de la vie, de sa préciosité, de l’impressionnante puissance du monde autour de nous.

C’est époustouflant, magnifique, profondément émouvant.

Cependant, la plupart du temps, nous oublions cela.

Nous passons nos journées comme si nous étions dans les vapes : nous consultons nos courriels et nos messages ; nous disons bonjour à nos semblables sans amour dans nos cœurs ; nous sautons d’une tâche à une autre, d’une distraction à une autre.

C’est comme si nous étions plongés dans un rêve ; pas tout à fait conscients de ce que la vie nous offre. Pas tout à fait conscient de l’immense beauté de la vie.

Comment perdons-nous de vue l’immense beauté de la vie ; de ce qui se trouve juste devant nous ?

C’est simple : nous nous acclimatons à notre vie. Nous nous habituons à notre monde. Il devient ce qu’il y a de « normal » pour nous, le bruit de fond que nous ignorons.

Quand nous voyons les choses tous les jours — la lumière du soleil, les arbres, le beau visage des gens — nous commençons à penser que nous connaissons déjà tout cela. C’est tout à fait normal à nos yeux, et cela devient même ennuyeux parfois. Rien de bien particulier.

Nous marchons et dépassons des fleurs d’un bleu profond, des feuilles d’un jaune éclatant, l’herbe fraîche et verte, nous voyons la lumière éclatante du soleil, mais nous ne remarquons même pas la présence de tout cela.

Nous prenons pour acquises des choses vraiment magiques : voler en avion, le miracle de l’électricité, la communication instantanée via Internet, le savoir illimité à notre portée, les êtres chers de notre vie, le chocolat.

Nous nous y sommes habitués, et donc nous marchons dans la vie comme dans un rêve.

Ce processus d’acclimatation est normal. Nous passons tous par là. Tout petits, nous trouvons de la joie et de l’émerveillement dans les choses que nous voyons tous les jours — avez-vous déjà vu un enfant courir après une bulle ou un papillon, ou rire de joie devant une balle qui rebondit ? Puis on s’y habitue, et on ignore tout cela au profit de nos téléphones.

Les lecteurs de cet article ont également lu : Les 10 Meilleures Manières de Réduire Votre Semaine de Travail.
Je ne critique aucun d’entre nous — nous faisons tous cela, et c’est naturel. Cependant, il est bon de savoir que nous tenons notre monde pour acquis. Et ensuite, de prendre des mesures pour inverser cette tendance quand nous le pouvons.

Voici comment procéder :

Prenez l’habitude de regarder tout ce qui vous entoure avec des yeux d’enfant, de voir tout comme nouveau ; comme si vous n’aviez jamais vu cela auparavant. Voyez la magie de chaque journée.
Regardez autour de vous, plusieurs fois par jour, et trouvez de petites choses que vous êtes reconnaissant d’avoir dans votre vie. Un bol de céréales pour contenir vos flocons d’avoine et vos baies par exemple. Un podcast. Une fenêtre qui vous offre une belle vue.
Essayez chaque jour de regarder une personne comme si elle était le plus bel être sur Terre. Comme si elle méritait votre amour, comme si elle méritait que vous plongiez votre regard dans son âme et que vous compreniez les vérités profondes de son être. Comme si elle avait un don à offrir au monde, et que le vôtre est d’être témoin de cela. Comme si elle avait un cœur tendre qui désire être aimé, comme si elle éprouvait une douleur digne de votre compassion.
Ouvrez votre cœur au monde qui vous entoure et contemplez sa véritable nature splendide. Nous avons reçu un don puissant, celui d’être vivants et témoins de ce monde. Ne l’oublions pas.

Note : Cet article est une traduction de l’article How We Lose Sight of the Profound Awesomeness of Life de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Traduction trouvée sur https://habitudes-zen.net  par Olivier Roland

Eckhart-tolle

La peur psychologique

« La peur psychologique n’a rien à voir avec la peur ressentie face à un danger concret, réel et immédiat. La peur psychologique se présente sous une multitude de formes : un malaise, une inquiétude, de l’anxiété, de la nervosité, une tension, de l’appréhension, une phobie, etc. Ce type de peur concerne toujours quelque chose qui pourrait survenir et non pas ce qui est en train d’arriver. Vous êtes dans l’ici-maintenant, tandis que votre mental est dans le futur. »

Eckhart Tolle  Le pouvoir du moment présent

carnets

Plus vous vous focalisez…


Plus vous vous focalisez sur des sentiments et des émotions vous faisant vous sentir bien, plus vous autorisez et permettez aux cellules de votre corps de se développer et de prospérer. Vous remarquerez une amélioration marquée de la clarté, de l’agilité, de l’endurance et de la vigueur, car c’est comme-si vous « respiriez » littéralement votre chemin vers le Bien-être, jusqu’à ce que des sentiments chroniques d’appréciation, d’amour, d’anticipation de désirs manifestés et de joie, confirment que vous avez relâché toute résistance et que désormais, vous autorisez et permettez au Bien-être de se manifester dans votre expérience.
—Abraham   http://www.abraham-hicks.com

mot_jour_600_400

Les 6 croyances qui empêchent de vivre sa mission de vie

Vous avez une mission de vie unique. Votre façon de transformer le monde. Mais parfois, certaines croyances viennent s’immiscer dans le processus. Ce sont les croyances qui empêchent de vivre sa mission de vie ! Elles bloquent aussi notre intuition et le passage à l’action. En voici 6 des plus courantes et les conseils pour les débloquer.

Qui suis-je pour faire ça ? Je ne suis pas légitime.

Cette croyance renvoie au syndrome de l’imposteur et au sentiment de ne pas être “assez” (doué, bon, expert….). J’ai envie de vous répondre : mais qui êtes-vous pour REFUSER votre mission de vie ? Pour refuser ce que votre cœur a à vous dire ? Pour l’ignorer ?

Aussi, personne ne “naît” légitime, mais cette dernière s’acquiert avec de l’expérience et du temps… mais aussi lorsqu’on décide qu’on est légitime ! Alors ne laissez pas cette fausse croyance vous retenir en arrière car tout peut changer si vous le décidez.

Pour l’instant, je ne peux pas

C’est plutôt une excuse : vous fermez la porte à cet élan du cœur pour tout un tas de prétexte. Cessez de remettre à plus tard parce que vous n’avez soi-disant “pas assez” (de temps, d’argent, de soutien, que vous n’êtes pas sur le bon lieu géographique ou que n’avez pas le bon âge).

Demandez-vous plutôt : qu’est-ce que je peux faire dès maintenant ?

time is now

J’attends d’être sûr(e)

La mission de vie est un acte de foi, une prise de risque sans en avoir toutes les garanties et sans non plus connaître le chemin tout tracé. Cela n’est pas possible, et pourtant oser se lancer fait partie intégrante de l’aventure de la mission de vie. Posez l’intention de savourer le voyage, de profiter de chaque instant, d’accueillir les découvertes qui viendront en chemin. Le point “final” n’existe pas, vous êtes en perpétuel mouvement !

D’autres le font mieux que moi

Bien sûr vous n’êtes pas seul dans le domaine qui vous plait. Bien sûr certains sont déjà loin dans leur chemin. Et c’est tant mieux ! Cela veut dire qu’on a besoin de ces personnes, qu’il y a de la demande et que vous avez vous reçu le message vous aussi ! Aussi, toutes les personnes qui ont l’air d’être plus loin que vous ont aussi commencé de zéro. Et au moment où elles ont commencé, il y avait aussi d’autres personnes “devant elles”.

Mais personne ne peut être vous mieux que vous ! Vous avez votre façon de parler, d’être, vos énergies, vos valeurs… Vous restez quelqu’un d’unique.

Ce n’est pas si simple / C’est difficile

C’est difficile pour tout le monde ! On a toujours une bonne excuse qui vient compliquer les choses. Vous fixer sur les difficultés ne vous amènera nulle part, c’est une ruse du mental pour vous faire rester à votre place et vous empêcher de prendre des risques (le mental déteeeste les risques !).

Décidez que dès maintenant, c’est SIMPLE ! Osez regarder les choses avec du recul, voyez les comme fluides. Lorsque vous arrêtez de vous prendre la tête sur les difficultés, les solutions apparaîtront d’elles-mêmes dans l’apaisement de votre esprit.

argent et spiritualité

Il faut être réaliste mais je n’en vivrai jamais

Cette croyance touche à la peur du manque d’argent, de se retrouver dans une situation catastrophique. Encore une fois, votre mental vient vous montrer le film catastrophe qui vous empêchera de matérialiser vos rêves. Ils essaye de vous convaincre que loin dans le futur, vous vivrez une situation horrible qu’il vaudrait mieux éviter dès maintenant.

Revenez dans le moment présent et arrêtez ce film catastrophe tout le temps. Si certains peuvent en vivre, alors pourquoi pas vous ? Ce n’est qu’une question de croyance. Dès maintenant, aujourd’hui, vous pouvez poser des actions sans vous préoccuper du futur lointain.

Enfin, les préoccupations financières ne peuvent pas être les uniques obstacles au passage à l’action ! Vous trouverez toujours des solutions.

Voilà, nous avons fait le tour des croyances qui empêchent de vivre sa mission de vie !

Je suis sûre que vous vous êtes déjà reconnu dans au mins l’une d’entre elles (possiblement dans les 6 !)

Laquelle est la plus prégnante chez vous ?

Jenna Blossoms   https://jennablossoms.com/

Eckhart-tolle

Je… et le mental

« Je pense » est un énoncé qui est aussi faux que « Je digère » ou « Je fais circuler mon sang ». La digestion se produit, la circulation du sang se fait et la pensée se produit aussi… La petite voix dans sa tête a sa vie à Elle. La plupart des gens sont à sa merci, ce qui signifie qu’ils sont possédés par la pensée, par le mental. Étant donné que le mental est conditionné par le passé, vous êtes ainsi forcé de le jouer et le rejouer sans cesse. »

Eckhart Tolle   Nouvelle Terre

inspiration

3 manières dont votre intuition peut faire une différence dans votre vie

Parfois, avant de commencer une tâche, on peut ressentir un sentiment de fierté ou de dégoût. Il se peut qu’avant de relever un nouveau défi, vous considériez qu’il s’agit d’une grande opportunité pour vous.

Parfois, vous sentez qu’il y a un danger imminent, mais la plupart du temps, nous négligeons ce sentiment, en pensant qu’il s’agit d’une idée saugrenue.

En revanche, des psychologues du monde entier sont convaincus que faire confiance à votre intuition peut être une très excellente idée. On nous a toujours dit en grandissant qu’il fallait penser de manière rationnelle et non de manière intuitive.

Notre culture nous apprend à nous débarrasser de cette intuition et à chercher des raisons à tout. On nous soutient que nous ne sommes pas des animaux et que c’est la «raison» qui nous différencie des animaux.

Mais il se trouve que l’intuition pourrait être notre atout le plus précieux. Nous pouvons constamment compter sur ce guide.

Voici 3 manières dont votre intuition peut se démarquer:

1. Écoutez de façon attentive.

Nous avons tous une voix intérieure qui nous guide et sur laquelle nous pouvons toujours compter. C’est la voix qui guide les meilleurs.

Les grands artistes, vendeurs, investisseurs, entrepreneurs et même des athlètes ont répété à plusieurs reprises que leur intuition les guidait toujours quand ils étaient dans une mauvaise position.

Votre voix intérieure essaie toujours de vous guider, écoutez-la.

2. Donnez sans compter

Bob Burg, le leader du mouvement «Go-Givers», déclare: «Pour avoir une chimie plus pacifique avec votre moi intérieur, vous devez apprendre l’art de donner sans compter.»

L’idée derrière ceci est que le service donne toujours de meilleurs résultats. Alors sortez dans le monde et prenez des mesures intuitives pour donner aux autres.

3. Laissez tomber les attentes

Nous espérons tous avoir des retours sur ce que nous faisons ou investissons. Il peut s’agir de nos investissements en argent ou en relations ou simplement de nos bonnes actions.

Croyez-moi, si vous avez toujours ces attentes, vous n’aurez que de la tristesse.

Abandonnez toutes vos attentes, vivez heureux et profitez de l’instant présent. Suivez votre intuition et n’attendez pas de retour sur ce que vous faites.

Carole Mazeau   https://www.espritsciencemetaphysiques.com/

Page 1 sur 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén