novembre 2018 - La plume d'Élhadi

Mois : novembre 2018 (Page 1 sur 3)

mot_jour_600_400

Synchronicités : comment nous nous connectons et synchronisons avec l’univers

Nous sommes tous guidés. Il existe réellement une présence qui guide notre âme, notre esprit et notre cœur.

Les synchronicités, aussi connues sous le nom de coïncidences significatives, nous ouvrent à de nouvelles idées et nous aident à mieux comprendre ce qui se passe partout autour de nous ou même à nous comprendre de façon totalement nouvelle et différente.

La synchronicité est l’intuition qui se manifeste à nous dans le monde extérieur.

Notre univers a soigneusement orchestré les convergences apparemment impossibles des choses, des événements, des personnes ou des conditions. Peu importe la taille de cette coïncidence. Nous la reconnaîtrons instantanément, au moment où nous croiserons des choses cosmiques.

Même si les autres ne sont pas toujours capables de la voir ou de la ressentir, nous en sommes conscients et nous savons à quel moment la transcendance nous a touchés. Notre cœur sourira et notre esprit s’ouvrira et notre âme bondira et se retournera joyeusement.

En réalité, les synchronicités permettront de jeter un coup d’œil sur notre réalité oubliée. Elles parlent avec notre moi unique, ce qui est agréable dans le royaume de la réalité.

Notre esprit voudrait expliquer et prendre en charge la magie, de même qu’inexplicable, mais nous ne devrions pas le permettre.

Nous devons vivre avec ce mystère et lui donner une chance de traverser l’âme, l’esprit et le corps de temps en temps, tout comme la guérison. En fait, les gens sont invités à vivre leur vie à travers une passerelle cosmique de relation et d’unité.

Des suggestions qui nous aideront à augmenter le flux.

Nous devons demander des synchronicités.

C’est simple mais tout à fait vrai: quand nous demandons des synchronicités, nous les expérimentons. En abandonnant toutes les attentes quant au moment et à la façon dont elles se produisent, elles se manifestent naturellement et étonnamment dans notre vie. Nous devons simplement exprimer notre intention et laisser l’univers clarifier cette intention.

Nous devons remarquer leur effet.

Même si les synchronicités sont petites, significatives ou insignifiantes, les impacts qu’elles ont sur l’âme et le cœur comptent réellement. Quand nous les remarquons, elles se multiplient.

Nous devons établir une communication avec notre environnement.

Nous devons les imaginer comme un moyen de communiquer avec l’univers. Nous ne pouvons pas remarquer quand une créature divine est présente ou répond à nos demandes et besoins tout le temps. En fait, elles nous permettent de voir que nous avons été entendus.

Nous devons agir sur ces conseils.

La synchronicité va également nous alerter de certaines possibilités, ainsi que nous ouvrir à un amour et une sagesse supérieurs.

Noter et même agir sur ces conseils va renforcer l’énergie de notre âme et nous guidera vers des choses positives. Même si la vie peut parfois être difficile, la synchronicité va nous rafraîchir la mémoire et nous dire qu’une fortune inattendue et excellente peut vraiment apparaître de différentes façons, de manière inattendue.

Nous devons être reconnaissants.

Nous devons vivre en sachant que des surprises personnelles et merveilleuses nous attendent. Nous devons remercier, danser et embrasser le flux pour tout ce qu’il est réellement. L’abondance, ainsi que l’énergie positive du bonheur divin et de la créativité divine, seront disponibles pour nous, peu importe où nous sommes ou ce que nous faisons.

Philippe Vergnes   https://www.espritsciencemetaphysiques.com/

inspiration

Au-delà des illusions médiatiques, retrouvons l’unité

La véritable connaissance vient de l’expérience et non pas  d’un savoir théorique ou culturel. Nous vivons une période quelque peu troublée, les manifestations, la violence, les conflits ethniques, sociaux et religieux sont notre quotidien. Avant de s’élancer tête baissée dans des revendications plus ou moins pacifiques, il ne faut pas éluder la sagesse des anciens.

Lorsqu’un enfant voit ses parents, il oublie souvent qu’avant d’avoir été ce qu’ils sont, ils ont été eux aussi adolescents et de jeunes adultes plein d’espoir. Quand une jeune fille reproche  à sa mère de lui prodiguer des conseils dont elle n’a que faire, elle oublie que celle-ci a été aussi une jeune femme, jolie, aimante, amoureuse et peut être aussi une de ces femmes rebelles qui en Mai 68 se sont confrontées aux forces de l’ordre.

Du passé, nous ne nous souvenons que de ce qui nous à été transmis par les médias, les livres d’histoire et les professeurs alors que la véritable histoire était toute autre. Il est beaucoup plus instructif d’entendre un « poilu de 14/18 » de nous parler de la guerre des tranchées, que de lire le résumé historique de nos manuels scolaires.

Lorsqu’on se rend dans une maison de retraite et qu’on aperçoit tous ces « vieux et vieilles » assis sur leur fauteuil roulant, on oublie trop souvent que nombreux d’entre eux ont été les héros de la dernière guerre, des soldats courageux de la guerre d’Algérie, des femmes courageuses qui ont osé revendiquer leurs droits ou élever leurs enfants dans des conditions plus que difficiles.

S’il est vrai qu’aujourd’hui, je ne m’élance pas tête baissée dans les manifestations revendicatives, je n’en suis pas moins solidaire mais je sais que les manifestations violentes et la révolution ne sont pas la solution. En 1968, j’ai vécu cela. A cette époque, j’avais 18 ans, je travaillais depuis 3 ans dans un établissement bancaire situé au cœur de Paris. Lorsque je sortais du travail, il fallait me débrouiller pour rentrer chez moi parce qu’il n’y avait pratiquement pas de transports en commun. Il me fallait être très vigilant et savoir courir vite car je me suis retrouvé plusieurs fois face à un rassemblement de cars de CRS, qui sans aucun discernement fonçaient dans tout ce qui passait à leur portée. Que l’on soit travailleur, étudiant ou manifestant.

A cette époque, j’avoue que j’aurais bien aimé être un étudiant qui, pour s’affirmer occupait l’Odéon ou la Sorbonne. Seulement j’étais déjà pris dans l’engrenage du travail parce que mes parents avaient besoin d’un soutien financier.

En mai 1968, les jeunes criaient «  faites l’amour, pas la guerre » et nombreux hippies se sont installés dans les campagnes du Larzac pour élever les moutons. Mais ce n’est pas en grattant la guitare qu’on peut faire du fromage de brebis. Aussi, la plupart de ces ethnies hippies sont rentrées dans l’ordre et se sont insérés dans le système. Certains sont restés fidèles à leur idéal de liberté et sont restés marginaux, mais d’autres se sont accaparés les places d’honneur et sont devenus ministres, dirigeants, députés, maires etc. et ce sont contre ceux-ci qu’aujourd’hui nous nous rebellons.

Mai 1968 à apporté la discorde, la violence, la pénurie et peu à peu tout est redevenu comme avant. Les révolutionnaires sont devenus les nouveaux maîtres. Il en a été de même en 1789. On a dépouillé les nobles, on s’est emparé de leurs terres et de leurs droits de chasse pour s’installer à leur place. Convenons- en !  Rien n’a vraiment changé. Les rois s’appellent Président, et la cour est devenue «  conseil des ministres ».
Seule une révolution de conscience peut nous aider à reconstruire une société plus équitable ou les notions de « liberté, égalité, fraternité » seraient remises à l’honneur.

Les médias et la division
Il faut être vigilant avec les informations médiatiques qui, pour la plupart du temps sont un tissu de mensonges destiné à nous maintenir dans l’illusion et de faux espoirs. Rien ne vaut la réalité et si vous voulez savoir ce qui se passe réellement dans cette manifestation des gilets jaunes, il faut aller voir sur place et constater par vous-mêmes. Ne pas vous laissez influencer par les qu’en dira t’on journalistiques, ministériels ou politiques qui ne pensent qu’à une chose « diviser pour mieux régner ».

C’est ainsi que certains journalistes médiatiques peu recommandables, mélangent allègrement les faits réels (manifestations pacifiques) et les faits divers (un accident de moto, une grue qui brûle)lorsque sur votre petit écran vous voyez une grue qui brûle à proximité des Champs Élysées, peut- être pourriez vous vous demander : « qu’est ce fait une grue à cet endroit ? ». L’entrepreneur, averti de la manifestation aurait certainement eu l’idée de ranger celle-ci autre part.  C’est ainsi que l’information médiatique à tôt fait de transformer une revendication pacifique en manifestation violente. Grâce aux images de synthèse, tout est possible.

Il en est de même au niveau des conflits générationnels.
Dans la plupart des films relatant la vie en 1968, on voit de jeunes étudiants traitant leurs parents de ringards, d’ignorants, de débiles parfois et les rejetant comme on rejette un vieux téléphone portable inutilisable. Certes, cela s’est passé ainsi pour certains issus de certains milieux, mais moi qui vivais dans un milieu ouvrier et qui travaillais déjà, je n’ai jamais considéré mes parents comme des attardés mentaux ou des idiots. Jamais je ne les ai méprisés ou rejetés, bien au contraire je les respectais. J’écoutais leurs conseils, même si je ne les mettais pas toujours en pratique. Je me suis intéressé à leur histoire, leur vécu. Mon père qui avait quitté l’école à l’âge de dix ans, embauché de force dans une ferme, et qui a été mobilisé pendant 5 ans de guerre m’a raconté tout cela, parce que je lui demandais. Et c’est ainsi que je l’ai respecté, admiré même car si j’avais vécu la même chose, sans doute aurais-je été moins courageux.

Il est déplorable d’entendre des jeunes ados renier leurs parents (leurs « vieux ») car ils se coupent de véritables informations utiles. Tout le monde a été jeune, tout le monde sera vieux un jour, il faudrait ne pas oublier cela.

Tout ce que l’on apprend par Internet peut être « pure illusion ». Chacun y va de sa plume ou de sa caméra pour diffuser des informations plus ou moins fiables. Il importe donc de prendre aussi le temps d’aller voir dehors ce qui se passe, de parler avec nos voisins, nos parents, nos enfants, les gens dans la rue.

Dans le « bon vieux temps » la transmission du savoir et de la connaissance s’accomplissait de génération en génération. Le père apprenait au fils qui transmettait à ses enfants. Les personnes âgées vivaient à domicile et s’occupaient des petits enfants et pouvaient ainsi leur apporter des informations résultant de leurs expériences. Ainsi le fil de la connaissance se transmettait mais aujourd’hui tout a été mis en place pour que celui-ci n’existe plus.

La plupart d’entre nous n’arrivent plus à définir qui ils sont, ils sont éloignés de leurs racines, de leur famille, et la seule identité qu’ils ont est celle  qu’ils se créent « sur la toile ». Une identité artificielle, des photos truquées, des noms de vedettes ou de grands maîtres en tous domaines, et tout cela crée le « masque social » permettant de vivre dans l’illusion.

Le courage, nos parents en avaient. Ils ont vécu une période de tribulation éprouvante. On peut lire tous les livres sur l’affirmation de soi, le courage mais c’est face à l’adversité, quand on est sur le terrain que celui-ci devient réel.

La société à mis en place un plan parfait pour tout séparer, diviser :
–    Les vieux dans les maisons de retraites. Ils servent tout juste à engraisser les financiers qui ont investi dans cette activité rentable.
–    Les enfants dans les écoles, les clubs sportifs ou culturels, les cybercafés, ou dans leur chambre, connectés sur Facebook ou Twitter ou regardant leur série télévisée préférée
–    Les parents au travail ou dans le salon, regardant d’autres émissions.

Lorsque j’étais adolescent, mes parents avaient acquis une télévision noir et blanc, et on choisissait les programmes  en famille. Ainsi, après un film ou une émission, on pouvait émettre ses opinions, partager son ressenti. Aujourd’hui, chacun reste dans son coin, les yeux rivés sur sa tablette ou son Smartphone.
Certes cela donne l’impression de plus de liberté, mais en vérité c’est le contraire. Chacun récolte une multitude d’informations virtuelles faussées et manipulées et c’est à partir de cette banque de données, que l’on élabore la société.

La seule issue qui se profile devant nous est de retourner dans la réalité. Cela ne nous empêche pas de surfer de temps en temps sur le Web, de choisir nos émissions préférées mais il importe de ne pas se laisser piéger par la masse d’informations virtuelles faussées qui est diffusée par les médias.

Alors, s’il vous arrive de rencontrer un « vieux » ou une « vieille » assise sur un fauteuil roulant, au lieu d’avoir du mépris pour elle , peut être serait il plus judicieux de lui demander de vous raconter sa vie, et vous pourrez être fort étonné.

Un jour ou l’autre, nous serons vieux et nous serons forts contents lorsqu’une jeune personne, s’approchera de nous et nous dira «  raconte-moi ta vie, qu’as tu découvert », alors en attendant ce jour, peut-être, pourrions nous commencer à nous intéresser au vécu de nos aînés.

Christian Duval   http://lagazettedewydyr.wixsite.com

Eckhart-tolle

La vie vous donnera toutes les expériences utiles…

« La vie vous donnera toutes les expériences qui seront utiles pour l’évolution de votre conscience. Comment savoir que c’est l’expérience dont vous avez besoin ? Parce que c’est l’expérience que vous rencontrez en ce moment. »

Eckart Tolle

mot_jour_600_400

6 signes qui indiquent que c’est le moment de vous concentrer sur votre bien-être

On se laisse assez facilement prendre dans le «système», également connu comme la matrice, et nous ne plaisantons pas … c’est plutôt rabaissant.

C’est pour cette raison que nous avons rassemblé cette liste. Pour exposer quelques-uns des traits communs qui caractérisent les personnes qui vivent dans la jungle urbaine. Nous espérons que cet article vous sera utile !

Il n’en faut pas beaucoup pour être une personne spirituelle. Être spirituel signifie simplement faire passer vos besoins émotionnels et psychologiques et ceux des autres avant les biens matériels et les qualités physiques du monde.

Être spirituel, c’est montrer de la compassion et aider les autres par rapport à une rhétorique égoïste continue qui rabaisse les autres , alors qu’elle vous propulse vers le haut. Être spirituel , c’est être désintéressé du gain matériel et égoïste dans la progression de l’âme. Mais lorsque nous perdons cela de vue, notre énergie se tourne vers ces illusions matérielles qui peuvent nous conduire sur le chemin de la cupidité, de la jalousie et de l’envie qui abaissent notre énergie vibratoire.

Voici 6 signes qui indiquent qu’il temps pour vous de vous concentrer sur votre bien-être :

1. Vous ignorez vos propres besoins.

Il est facile de se retrouver bloqué dans les cycles énergétiques répétitifs qui ne servent pas notre intérêt. Qu’il s’agisse d’un mode de vie, d’un emploi ou d’une relation, quand nous tombons dans ces cycles nous nous sentons pris au piège, tout en sachant qu’on aurait dû en sortir il y a longtemps. Habituellement, à ce stade, les émotions commencent à nous affecter quand nous négligeons notre voix intérieure.

2. Vous vous inquiétez trop.

S’inquiéter et trop réfléchir provient d’un manque de confiance. Lorsque nous n’avons pas confiance en nous, nous croyons qu’il est difficile de faire confiance au monde qui nous entoure. C’est comme se prendre une gifle. Lorsque nous n’avons pas assez confiance en nous, nous nous retrouvons à sous-évaluer notre propre existence. Ce qui nous amène à …

3. Vous vous sous-évaluez

La meilleure façon de décrire votre estime de soi dans cette circonstance est de penser à vous comme si vous étiez un enfant avec de l’espoir, des rêves, et de la créativité. Quand nous sommes jeunes notre monde semble petit, et pourtant notre imagination est dix fois plus importante. Lorsque nous vieillissons, notre monde s’agrandit et notre imagination s’amoindrit.

Votre estime de soi sait que vous avez des objectifs, que vos rêves sont importants et que votre esprit est en mouvement. Voyez grand, rêvez plus grand.

4. Vous êtes bloqué dans le passé.

La seule façon de garder le passé en vie est de ressasser les souvenirs. Lorsque nous ressassons les souvenirs, nous régénérons inconsciemment la vieille énergie de ces expériences, pour les «garder en vie» dans nos cellules et quand nous faisons cela, notre ego continue alors à se nourrir des attachements. Cela empêche notre corps de progresser et d’aller de l’avant.

Lorsque vous vous libéré du passé, vous élevez votre vibration et vous permettez à une nouvelle énergie plus positive de circuler en vous. Une nouvelle énergie apporte le changement  et le changement apporte toujours de nouvelles opportunités pour la croissance et l’ harmonie.

5. Vous vous accrochez trop aux choses

L’énergie est le fondement de votre être et l’ énergie est toujours dans un état constant de vibration. Autrement dit, l’ énergie est toujours en mouvement. C’est ainsi que nous devrions être. Nous pouvons laisser du temps à notre esprit pour traiter les choses, c’est sain, mais lorsque nous nous accrochons aux choses et que nous n’arrivons pas à nous en détacher, ils deviennent des poids que nous portons.

Ne vous méprenez pas, je comprends tout à fait. La vie peut mettre des obstacles sur notre route, et peut même parfois ressembler à des montagnes russes. Laissez-vous du temps pour traiter et du temps pour ressentir. C’est en ressentant toutes les émotions que nous pouvons vraiment nous sentir en vie. Acceptez votre tristesse, célébrez vos joies et passez ensuite à autre chose.

6. Vous étouffez votre voix intérieure

Nous avons tous connu l’ intuition que nous appelons notre voix intérieure , mais le degré d’intensité variera en fonction du niveau de conscience de chacun. Connue comme un éclair de perspicacité, cette intuition naturelle peut passer inaperçue si quelqu’un l’a ignorée trop longtemps.

Mais quand nous faisons confiance à notre intuition , cela nous permet d’être plus conscient des situations et des activités dans notre vie. Ne vous précipitez jamais, prenez toujours le temps de vous écouter, croyez en vous, faites confiance à votre cœur.

Quand nous écoutons notre cœur, nous sommes en phase avec notre intuition. Cette connexion révèle les vérités cachées en nous et nos situations actuelles dans la vie, cela nous permet de rester en contact avec notre esprit subconscient; nous libérant des limitations et supprimant les aspects de notre ego restrictif. Cela conduit alors à une croissance , une créativité et une évolution de la conscience qui sont tout simplement incroyables.

par Jean-Charles R  https://www.espritsciencemetaphysiques.com/

mot_jour_600_400

Savez-vous qu’il est épuisant d’écouter les gens qui se plaignent ?

La vie actuelle est exigeante, et ce dans chaque domaine, c’est pour cela que presque tout le monde finit par se plaindre face à ce que nous devons affronter.

Même s’il s’agit d’une réaction humaine et naturelle qui nous permet de nous libérer de la tension dans des situations plus ou moins compliquées ou douloureuses, c’est aussi un sentiment qui nous soutire de l’énergie.

S’il n’est pas mauvais d’avoir de l’empathie et de la compassion quand les personnes proches de nous traversent une mauvaise situation, écouter celles et ceux qui se plaignent de tout est plus nocif que ce que l’on peut penser. Le plus inquiétant, c’est que leur attitude devient si toxique et manipulatrice qu’elle nous fait penser que nous sommes insensibles ou égoïstes car nous n’avons pas envie d’être là où nous sommes.

Les comportements des personnes qui se plaignent de tout sont si négatifs que soudainement, on commence à se sentir plus épuisé qu’à la normale.

Même si l’on a la capacité d’aider ou de conseiller ce genre de personnes, être exposé à leur façon d’être nous enlève une grande partie de notre énergie. Et même si ce n’est pas facile de le remarquer, notre esprit souffre de changements à cause des émotions qui sont entraînées par la condition de l’autre. Des sentiments tels que la culpabilité, la frustration et la tristesse modifient des processus qui libèrent des hormones dans notre système cognitif et augmentent le risque d’avoir : Des déséquilibres émotionnels, Des difficultés à résoudre des problèmes propres, La diminution de la concentration et Des pensées négatives.

Que peut-on faire pour faire face au comportement d’une personne plaintive ? Dans la vie, tout ne se passe pas comme nous le voudrions, et souvent, nous devons affronter des défis que nous ne voulons pas et que nous n’attendons pas. Alors, voici comment vous pouvez y parvenir : Prenez vos distances – Faites comprendre à ces personnes que c’est leur problème – Ne montrez pas d’empathie – Établissez des limites saines.

https://www.sain-et-naturel.com/

mot_jour_600_400

Ne pas avoir d’attentes: Le secret de la liberté et du bonheur

Le secret de la liberté et du bonheur:« La racine de la souffrance est l’attachement » Bouddha

C’est une expérience réellement libératrice lorsque vous êtes en mesure de vivre la vie sans avoir d’attentes. Lorsque vous avez des attentes, vous êtes attaché à des idées préconçues sur la façon dont les choses devraient être.

Les attentes créent la peur parce qu’elles engendrent de l’incertitude constante sur le résultat de la chose désirée. Vous spéculez quotidiennement sur celle-ci qui pourrait ou non se produire. Lorsque vous êtes libéré des attentes, vous êtes en mesure de suivre le cours de la vie et être en accord avec le flux et le reflux de l’Univers sans être affecté par les résultats que vous constatez. Chaque résultat peut servir à faire un pas vers une plus grande réalisation de vos désirs.

Lorsque vous êtes attaché à un résultat, vous vous attendez à ce que les choses se produisent à un moment donné et d’une certaine façon. Mais quand cela ne se passe pas à la date prévue ou de la façon prévue, vous avez un sentiment de peur.

Avoir des attentes sur la façon dont vos désirs doivent se manifester produira des sentiments négatifs si vos attentes ne sont pas comblées. Voilà pourquoi il est préférable d’agir sans avoir certaines attentes sur le quand et le comment.

La peur, le doute et l’inquiétude limitent l’expérience de la manifestation des désirs. Donc la meilleure façon de créer ce que vous voulez est de vous détacher. Ayez une participation individuelle selon vos désirs. Faites ce que votre cœur vous dit de faire sans juger la justesse de vos actions par les résultats que vous obtenez. Tant que vos actes reflètent votre conviction, vous avez fait tout ce qui était en votre pouvoir peu importe ce qui pourrait se passer.

Lorsque l’univers est sur le point de réaliser votre intention, il peut y avoir des circonstances qui se manifestent indiquant l’échec. Et c’est votre attente sur la façon dont les choses devraient se passer qui vous fait penser que les choses ne fonctionnent pas. Mais en réalité, vous ne voyez pas l’ensemble parce que vous ne voyez qu’une seule façade d’un processus plus large mis en œuvre où les choses se passent en réalité de la manière dont elles devraient se passer.

Le secret de la liberté et du bonheur

L’attente limite votre perception sur les choses. Vous ne voyez pas la façon dont les choses se passent réellement lorsque vous vous attendez à ce qu’elles se passent d’une certaine manière. Cela vous empêche de reconnaître les bonnes choses qui viennent à vous, et vous les repoussez en pensant qu’elles proviennent des forces du mal. Sans idées préconçues pour limiter votre perception, vous êtes en mesure d’accepter ce qui vient à vous dans le cadre d’un développement qui contribuera à réaliser ce que vous désirez vraiment dans la vie. Vous êtes en mesure de recevoir et de ne pas résister à la vérité et à l’amour.

Trop souvent nous nous sentons découragés quand les choses ne se passent pas de la façon dont nous voulons qu’elles se produisent. Nous pouvons même perdre espoir en pensant que c’était le destin, et même renoncer à tout poursuivre parce que nos actions sont vaines. Mais nous ne réalisons pas que nous sommes en plein processus qui mène à la création de celles-ci, et nous nous détournons quand nous sommes plus proches que nous ne l’étions avant.  Laissez place à la tendance pour succomber au processus afin de permettre au résultat de se mettre en place de la bonne façon et au bon moment.

Quand nous ne savons pas comment les choses se dérouleront, nous devons avoir confiance. Il n’y a pas besoin d’avoir d’espoir quand on connaît déjà le résultat. L’espoir est une attente confiante du bien. La seule attente dont vous avez besoin c’est de savoir que tout se passe pour le mieux et non pour le pire dans votre vie. Vous pouvez vous attendre au bien peu importe ce que le résultat semble être. Accepter le bien c’est avoir foi en la grande force universelle, voilà pourquoi l’espoir ne décevra jamais au final.

La meilleure façon de vivre la vie est d’être comme un petit enfant, sans soucis et ne pas avoir d’attentes. Le secret de la liberté et du bonheur: faites simplement ce qui vous apporte de la joie et vous vous exprimerez sans crainte à chaque instant. Vous vous acceptez complètement tel que vous êtes ainsi que tout ce qui se passe sans jugement. Vous êtes confiant et il n’y a rien qui vous empêche d’atteindre tout ce que vous désirez vraiment. Vous êtes libre de vivre pleinement dans le moment sans vous soucier de l’avenir.

Vivez avec une attitude sans attentes et vous ferez l’expérience d’une plus grande liberté que vous ne pouvez imaginer. L’échec ne vous arrête plus parce qu’il ne figure pas dans votre perception. Vous pouvez continuer à faire ce à quoi vous croyez simplement parce que vous ne vous attendez pas à un résultat particulier, car vous exprimez simplement la vérité qui est en vous. Vous êtes en mesure de lâcher prise des choses négatives et rien ne vous empêche d’aller dans le sens de vos désirs.

Lorsque vous mettez les attentes de côté, vous vous engagez aux résultats positifs de toute l’humanité. Vous pouvez faire davantage l’expérience d’un lieu sans attentes car la force suprême universelle se manifeste à des niveaux que vous ne pouviez imaginer. Ayez foi que tout continuera de se passer selon vos désirs. Abandonnez-vous au processus et sachez que toute bonne chose vient à vous quand vous y attendez le moins.

Dans le sens ‘ne pas avoir d’attentes’, ce qu’on entend par ‘attentes’ est l’attachement à un résultat. Vous devez vous attendre à voir arriver ce que vous désirez, mais vous devez également vous attendre à ce que tout peut arriver. Par conséquent, c’est un état d’attente prévu. Il est nécessaire d’avoir une attente détendue et confiante pour que le désir soit exaucé. N’ayez aucune attente aux résultats attendus mais soyez prêt et regardez votre désir se manifester.

Maxime Follet    https://www.espritsciencemetaphysiques.com/

mot_jour_600_400

Actuellement est le feu divin

Actuellement est le Feu…. Le grand Feu de la Présence Divine, devant tout purifier, ordonner, consumer les pensées vagabondes de votre mental inférieur afin de permettre à la Lumière de votre Conscience Supérieure de remplir votre vie.

Oui, cela est le plus difficile.

Votre nature inférieure, débridée, tumultueuse, ayant le désir de vous éloigner de ce qu’il y a de plus sacré en vous, ce centre accueil, ancrage de votre Présence Divine, attentive, éternelle, immuable.

Cette Présence a tous les pouvoirs, ceux-ci vous rendent illimités, puissants, créateurs conscients éternels.

C’est la toute Puissance de la Lumière en vous qui transcende, transforme, élève votre Être, lui redonne le Soleil éclatant de la Victoire sur l’humain inférieur en vous.

Il vous aura fallu de nombreuses vies d’errance, de créations multiples et périssables, de souffrances, de morts pour qu’enfin en cette Vie, en cette fin des temps de l’humanité errante, vous ayez le déclic, le courage combatif de déjouer tous les pièges tendus par vous-même, avant de découvrir le Sésame ouvrant la porte de ce royaume illimité, éternel, lumineux.

La liberté se présente à vous.

Elle renaît en vous.

La Lumière de votre Conscience Supérieure prend de plus en plus corps en vous, en votre cœur, en chacune de vos cellules, transforme celles-ci en sphères de Lumière.

Prenez conscience de cette partie Divine en vous, faites appel à Elle, chaque instant de votre vie, utilisez la pour comprendre et transformer ce qui se présente à vous.

Laissez cette Présence, avec toute la Sagesse éternelle qu’elle possède, agir à la place de l’humain réagissant dans sa vie quotidienne limitée par son état d’être non éveillé.

L’Homme nouveau, l’Homme accordé à la Vie Divine, à la Note sublime de la Présence en lui, laisse l’Intuition, part lumineuse de son éveil, agir chaque instant pour le bien être de son existence.

Faisant appel à cette part Divine en vous, laissant de côté votre mental inférieur vous entraînant et vous perdant dans toutes les directions, créant des fantasmes divers, vous vous centrez dans ce qu’il y a de plus grand en vous, calmez ce mental débridé, vos émotions, et réalisez en conscience tous les tenants et aboutissants de vos expériences terrestres.

Votre vision intérieure s’élargit de plus en plus.

Vous comprenez que ce qui vous arrive, ce qui se présente à vous, n’est pas le fruit du hasard mais l’aboutissement, la matérialisation de vos pensées.

Maintenant par cet état d’ouverture, en vous reliant à votre Présence Divine, permettant à votre Conscience Supérieure de se manifester en vous, vous devenez Créateurs conscients et responsables.

Vous dépassez le stade de l’insouciance, de l’humain endormi.

Vous devenez adultes, Homme Créateur, responsable de sa propre vie et du monde qui l’entoure.

Le but de ce contact intérieur est de vous faire croître en Sagesse, en Amour, en Lumière.

Ce sont les clés et les énergies actives de tous les Êtres éveillés résidant dans les mondes Divins, autour de vous, dans les sphères extérieures non encore visibles à l’habituelle perception de votre réalité limitée, à la vue courte.

Le ralliement à ces clés, à ce Feu Divin, maintenant installé en vous, pour l’éternité des temps, vous ouvre en grand les portes des réalités subtiles et des réalisations qui en découlent.

Laisser votre Présence Supérieure agir c’est vous rendre la sublime réalité d’Amour et de Lumière. Elle est la vôtre désormais, Enfants de la Terre.

Laissez la vous bénir, bénir votre environnement. Qu’elle devienne le filtre par lequel vos pensées, vos actions découlent. Vous allez réaliser ainsi à quel point le changement dans votre quotidien est radical, important.

Tout ce qui ne sera pas relié à cette Présence, à cette Source bénéfique, vous paraîtra futile, illusoire.

Au contraire en agissant à travers Elle, allez-vous rendre positives, lumineuses, chaque pensée émise, chaque parole prononcée, dont découleront des actes posés et porteurs de bienfaits.

Croissez de plus en plus dans la Grande Conscience de cette Réalité en vous.

Votre monde va devenir ainsi ce puissant Pôle d’Amour dans lequel nous croyons.

Paix et Amour en vous, toujours.

Dominique Fihey   http://le-coeur-arc-en-ciel.over-blog.com/

Eckhart-tolle

Dépassez le bien et le mal…

« Dépassez le bien et le mal en vous empêchant de donner à quoi que ce soit l’étiquette mentale de « bon » ou de « mauvais ». Lorsque vous dépassez l’habitude d’étiqueter, la force de l’univers passe par vous. Lorsque vous êtes en relation non réactive avec des expériences, ce que vous auriez appelé « mauvais » reçoit un redressement rapide, sinon immédiat, par la force de la Vie même. »

inspiration

Oui vous pouvez le faire…

«Oui, vous pouvez le faire»
Oui. Parce que c’est pour ça que vous êtes ici
Oui. Parce que la montagne semble tellement plus haute lorsque vous êtes à ses pieds que lorsque vous êtes monté au sommet
Oui. Parce qu’une fois que vous les acceptez, vos challenges deviennent vos outils
Oui. Parce que tout ce qui vous demande d’être expérimenté, est là pour vous élever au niveau supérieur
Oui. Parce que.
Parce que l’attrait que vous ressentez afin de découvrir ce que vous ne pouvez pas voir est plus fort que la peur et le doute
Parce que vous êtes appelé par l’Esprit lui-même, la Lumière, Dieu, L’Amour, comme vous préférez l’appeler
Parce que votre cœur sait, il sait juste que votre chemin est toujours à parcourir
Donc, oui, vous pouvez le faire
Respirez juste un peu plus lentement
Ressentez l’air dans vos poumons et le sol sous vos pieds
Tenez-vous droit et SOYEZ, soyez vraiment ici et maintenant
Vous allez y arriver

Maja Metličar ❤️
Transmis/Traduit par TransLight https://www.facebook.com/TransLight

mot_jour_600_400

4 signes de l’univers à utiliser pour découvrir si votre vibration est élevée ou basse

La vibration est un facteur essentiel dans la détermination de notre condition spirituelle. La majorité des gens savent ce qu’est une vibration, mais généralement ils ignorent comment elle fonctionne.

Savez-vous où se trouve votre vibration?

Assistez-vous aux choses que vous voulez dans votre vie ou attirez-vous des choses que vous ne souhaitez pas?

Voici les 4 signes à utiliser pour tester votre vibration:

1. Vérifiez rapidement la réalité.

Regardez bien ce qui vous entoure, comment est-ce? Le monde qui vous entoure est-il merveilleux ou horrible? Vous êtes responsable de la réalité qui vous entoure. Donc, si tout est merveilleux autour de vous, cela signifie que votre vibration est élevée, mais si vous vous trouvez dans un mauvais endroit, cela révèle une énergie vibratoire basse.

2. Faites attention aux nombres qui se répètent

Si vous voyez une série de nombres comme 1111, 2222, 3333 ou 1234, etc., cela signifie que votre vibration est élevée. Un nombre décroissant indique que votre énergie est faible.

3. Examinez vos émotions

Si vous vous sentez heureux, joyeux, énergique, cela peut indiquer que votre vibration énergétique est élevée. En revanche, si vous ressentez de la colère ou de la tristesse, cela révèle une énergie faible.

4. Observez votre corps

Ressentez-vous de l’énergie dans votre corps? Êtes-vous prêt à relever tous les défis? Si oui, alors vous avez une vibration énergétique élevée. Mais si vous êtes malade ou que vous souffrez de douleurs, votre énergie peut être faible.

Ces 4 signes peuvent vous montrer quelle direction vous prenez. Une vibration élevée indique que les bonnes choses sont à vos côtés, tandis que le fait d’être dans une vibration faible est un signe de l’univers qui vous permet de modifier ce qui vous entoure.

Maxime Follet    https://www.espritsciencemetaphysiques.com/

Page 1 sur 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén