avril 2019 - La plume d'Élhadi

Mois : avril 2019 (Page 1 sur 3)

inspiration

NOTRE RÉSURRECTION EST EN COURS

Salutations Chers Frères et Sœurs de la Lumière UNE,

Nous prenons de plus en plus conscience des limitations et des illusions de ce monde qui nous maintiennent dans des vibrations de basses fréquences, ceci à cause d’une multitude de dualités issues du paradoxe des forces du bien et du mal auquel nous faisons face journellement. Inconsciemment, nous continuons d’alimenter cet enfermement qui est en réalité une prison qui garde notre conscience dans le paraître et dans de faux paradigmes existentiels falsifiés.

 Il est important de prendre en considération que la libération de la conscience ordinaire doit vivre un affranchissement axé sur la RECONNAISSANCE de notre Éternité. Ceci dépasse tout ce que nous avons appris ou expérimenté avec le mental et tout ce qui empêchait notre conscience de vibrer par la Voie du Coeur Vibral.

Si vous souhaitez, en votre Cœur et Conscience, passer à l’étape de conscientisation de ce QUI vous êtes Éternellement au-delà des plans d’existences et des dimensions, écoutez ce qui vibre en vous, ce qui va bien au-delà de la curiosité mentale. C’est ainsi que vous saisirez en vous-même l’Essence de l’Esprit qui se déploie davantage afin de fusionner en votre Cœur Vibral toute forme d’existence.

Vous constaterez que nous sommes dans une période graduelle de Résurrection, de réminiscence et de libération sous la surveillance multidimensionnelle de l’Intelligence de la Lumière, la seule voie vers la libération. Il est essentiel de prendre conscience que ce n’est pas par la volonté ou le contrôle mental que va s’opérer cette Libération systémique Éternelle. Nous devons cesser consciemment de jouer l’illusion de la matrice astrale afin de nous éveiller à l’Intelligence du Cœur.

Avec tout mon Amour!

Yvan Poirier   https://pressegalactique.com

mot_jour_600_400

RÉGRESSER POUR PROGRESSER

Certains enseignements et thérapeutes prônent de quitter le passé pour pouvoir avancer. Certes, il est important d’avoir une vision claire de notre devenir et du sens que nous voulons donner à notre vie. Cependant, si nous faisons l’impasse sur l’influence du passé, celui-ci nous rattrape un jour ou l’autre. Qui n’a pas créé une situation dont il ne voulait pas ? Qui n’a jamais eu l’impression de rejouer son histoire familiale ? Et avez-vous déjà eu cette réflexion : «je pensais pourtant avoir dépassé tout cela, pourquoi est-ce que ça se représente dans ma vie ? ».

 Il y a une seule réponse à toutes ces questions : votre passé est toujours vivant en vous, et inconsciemment vous le ramenez dans votre présent. Après tout, notre représentation du monde est issue de nos croyances et celles-ci se sont construites sur notre éducation et le regard unique que nous portons sur la vie. Que signifie «le passé vivant» ? Il s’agit des émotions qui continuent d’alimenter vos mémoires. Plus le traumatisme est grand, plus l’émotion est chargée et puissante. A l’inverse, de grandes joies peuvent aussi être un frein si vous ne savez pas les dépasser et que vous restez dans l’attente qu’elles se reproduisent exactement de la même façon. C’est la nostalgie du passé qui vous fige dans un autre espace/temps. La fleur de Bach  “le chèvrefeuille” vous permet de soigner cet état.

La sagesse, c’est cette phrase de Patrick Bruel (eh oui, on peut être inspiré de la culture populaire) : « pour pouvoir vivre une minute, il faudra rendre celle d’avant ». Or, rendons-nous notre passé, savons-nous le lâcher si nous avons encore des regrets ou du ressentiment ? Pour profiter de notre devenir, il s’agit d’élargir notre conscience sur la nouveauté et d’éteindre les émotions souffrantes vibrant dans nos mémoires.

De plus nous sommes des êtres multidimensionnels, la guérison demande de toucher aussi notre âme. Tout cela fait partie du processus de libération de l’Être. Cela commence par la guérison de notre enfant intérieur. C’est un monde très vaste, notre base de données de cette vie avec ce que nous avons ramené de nos incarnations précédentes et notre transgénérationnel. Il n’est pas possible de faire l’impasse sur cette pratique et espérer se libérer vibratoirement de son passé. Pour entrer dans le monde de la conscience divine, notre enfant intérieur doit lui aussi redevenir un enfant lumière, pas que dans un monde idéal, mais avant tout dans ses expériences personnelles. Cela implique de pratiquer la régression (par la relaxation, l’imagination créatrice…) pour faire remonter les souffrances antérieures et les transmuter. Je vous ai déjà proposé plusieurs outils pour travailler sur vous-même, des méditations guidées et des conférences en ligne sur le monde de l’enfant intérieur, ainsi que des ateliers pratiques.

Vous guérissez votre enfant intérieur, vous atteignez la liberté d’être, vous ne subissez plus votre passé et vous redevenez le créateur actif de votre vie en vibrant votre identité divine. De plus, cela facilite le retour à l’unité, car l’enfant et l’adulte s’associent pour former un tout plus grand : la sagesse, la conscience et la protection de l’adulte, l’innocence, la joie, la spontanéité et l’insouciance de l’enfant. Cela génère un grand processus de décristallisation de la souffrance dans le chakra du cœur et permet l’expansion de celui-ci, qui mènera à l’Ascension et au retour à la connexion divine.

 Ensuite, régressez aussi ou plutôt intériorisez-vous pour atteindre votre âme et sortir du cycle souffrant des incarnations déconnectées. Votre âme a accumulé des millénaires de vies de croyances de séparation avec la Source. Elle est souvent dans le refus de l’incarnation et cela freine votre réalisation matérielle et l’expansion de votre plus grande joie. Cette pratique vous permettra de revenir dans l’acceptation de l’ici et maintenant et de ne plus pratiquer la recherche spirituelle comme une fuite de la réalité matérielle. Un outil très simple et très purifiant pour se libérer des incarnations souffrantes est l’ancrage quotidien à la Terre et au Ciel. Être sur Urantia Gaïa n’est pas difficile, ce qui a été compliqué, ce sont les comportements humains issus d’une réalité déconnectée. Si ce n’est plus ce que vous voulez, engagez-vous dans de pures pratiques spirituelles pour retrouver le chemin de l’unité et de la connexion à la vie : aimez-vous, pratiquez la reconnaissance et la gratitude, choisissez la Paix, faites de l’Amour Lumière votre priorité.

Au fur et à mesure que vos régressions vous libèrent du passé, vous progressez vers votre véritable liberté et vous redevenez le créateur multidimensionnel de votre existence en utilisant votre magie personnelle. Comprenez que la notion du temps est très relative, c’est la Conscience qui se déplace et en retrouvant votre pouvoir personnel et la réalité multidimensionnelle, vous devenez les joueurs d’un nouveau monde vibratoire où vous ne subissez plus vos mémoires intérieures ou le monde de l’autre. Vous déplacez votre Conscience dans différents espaces/temps (enfant intérieur, vies antérieures, autres dimensions) et vous pouvez modifier ceux-ci pour créer une réalité plus grande où « vous rendez l’instant d’avant pour créer et profiter de celui qui fait votre Présent ».

Sophie Riehl   https://sophieriehl.com/

sur-une-fleur-d-hibiscus

9 CONSEILS POUR ARRÊTER D’ABSORBER LES ÉMOTIONS NÉGATIVES DES AUTRES !

Toutes les personnes qui nous entourent font émaner des émotions que nous avons tendance à absorber de temps en temps. Nous avons tous pu voir cela par nous-mêmes. Par exemple, lorsque quelqu’un se sent heureux, vous êtes soudainement tout aussi épanoui. Ceci est très positif, mais c’est aussi ce qui arrive quand, au contraire, la personne qui est autour de vous dégage des émotions négatives que vous absorbez.

Ce qui est plutôt normal, vous devez être heureux du bonheur des autres et triste quand quelqu’un est triste. Malgré cela, il vaut mieux savoir comment contrôler ces radiations et ses émotions.

Voici une liste de 9 conseils pour vous aider à arrêter d’absorber les émotions négatives des autres :

1. Détachez-vous

Cela ne signifie pas que vous devez ignorer complètement les gens dans votre vie. Il est nécessaire d’être là pour eux quand ils ont besoin de vous, mais vous avez besoin d’apprendre à vous détacher à un moment ou à un autre. Commencez à pratiquer le yoga, la méditation ou d’autres techniques de relaxation pour oublier le monde extérieur et vous écouter vous-même au moins pour un petit moment chaque jour.

2. Pour arrêter d’absorber les émotions négatives, entourez-vous de gens positifs

Si votre partenaire ou un ami est négatif depuis un certain temps, essayez d’entrer en contact avec des amis qui soient plus positifs. N’oubliez pas d’écouter ce que les gens positifs ont à dire.

3. Contrôlez vos émotions

Si vous ne pouvez pas gérer vos émotions, vous aurez certainement des difficultés à gérer l’impact des émotions des autres. Passez un peu de temps à penser à vos propres émotions. Soyez proactif et prenez le contrôle sur vos propres émotions.

4. Visualisez

De nombreux experts recommandent de pratiquer la visualisation. Ils conseillent d’imaginer une sorte de bouclier quand ils sentent qu’ils sont émotionnellement drainés ou qu’ils ont eu une journée difficile. Il suffit de visualiser un bouclier physique ou une sorte de puissance supérieure. De cette façon, vous pourrez empêcher la pénétration des émotions des gens autour de vous.

5. Concentrez-vous sur vous-même

Dans le cas où vous êtes entouré de personnes qui dégagent de l’énergie négative, concentrez-vous sur vous-même. Prenez quelques minutes pour travailler sur votre respiration. Expirez les pensées négatives et inhalez les pensées positives.

6. Pour arrêter d’absorber les émotions négatives, ne passez pas trop de temps avec les personnes négatives

Il y a des situations dans lesquelles vous aurez simplement besoin de rompre la connexion qui existe entre vous et quelqu’un de négatif. Il ne s’agit pas d’y mettre fin, mais de prendre de la distance pendant un certain temps.

7. Soyez positif

Un autre moyen d’arrêter d’absorber les émotions des autres est de donner l’exemple. Au lieu d’écouter leurs plaintes, soyez proactif et impliquez-les dans vos loisirs. Invitez-les à dîner, où vous pourrez inviter un grand nombre de personnes positives. Lisez les bonnes nouvelles dans les journaux et parlez des événements positifs.

8. Éliminez les pensées négatives

D’après certains experts toute la négativité que nous nous ressentons peut être située dans le centre émotionnel (au plexus solaire). Mettez votre main sur ce point et commencez à penser à des choses positives, afin de vous débarrasser du stress.

9. Prenez du temps pour vous-même

Rappelez-vous que vous ne disposez pas d’être accompagné tout le temps. Il est bon d’avoir un peu temps pour soi et d’analyser vos émotions. De cette façon vous pouvez éliminer ceux qui mènent à la négativité.

Emmanuelle  http://ke-du-bonheur.fr

mot_jour_600_400

« DÉCIDE À MA PLACE! »

Ça nous arrive tous parfois de ne plus avoir envie de prendre de décisions et de dire à quelqu’un de confiance « Décide à ma place! »

Et parfois, c’est tellement ce que nous aurions envie de dire quand la décision à prendre semble lourde de sens, que cela fait des semaines ou des mois ou parfois même des années que l’on repousse l’échéance. Parfois aussi, c’est à défaut de ne pas savoir quel chemin prendre, de quel côté tourner. Certains jours, nous sommes persuadés de devoir tourner à gauche, mais le lendemain, tout nous dit de tourner à droite!

 Vous vous reconnaissez? Nous avons tous déjà vécu ce genre de situations impossibles où la décision nous semble vitale, du genre de celles qui détermineront le reste de notre vie. Et pourtant…

Nous prenons chaque jour des centaines de décisions, certaines nous paraissent banales, mais pourtant elles ont le pouvoir de changer notre vie, comme celle de changer de trottoir alors qu’une voiture se rue sur nous.  Certaines nous semblent vitales, mais au final, nous réalisons qu’au fond de nous la décision est prise depuis déjà longtemps, c’est souvent notre peur de l’annoncer qui nous semble insupportable.

Il nous revient d’assumer toutes nos décisions, peu importe que nous en soyons fiers ou non. Et vous savez quoi? Ce sont TOUTES de bonnes décisions, mais si parfois nous avons l’impression de nous tromper ou d’avoir fait une erreur. La Vie ne se trompe jamais. La décision que nous avons prise s’avère toujours la meilleure pour ce que nous avions à apprendre à ce moment-là de notre vie. Il n’y a ni erreur, ni mauvaise décision. Seulement celle que nous prenons!

Toute décision se prend plus facilement le jour où le fait de continuer à ne pas prendre de décision devient plus douloureux que le fait d’en prendre une!

Alors, souhaiter qu’un autre décide à notre place, c’est comme confier le volant de notre voiture à un inconnu et le laisser nous mener où bon lui semble, mais ce ne sera jamais notre route. Oui, c’est parfois extrêmement difficile de prendre une décision. Mais sachant que ce sera toujours la bonne décision, nous devons faire confiance à la Vie qui sait mieux que nous ce dont nous avons besoin! Et nous faire confiance aussi!

Diane Gagnon    https://lasolutionestenvous.com/

inspiration

Notre Dame : tragédie ou renaissance ?

Le caractère dramatique d’un événement comme celui-ci peut laisser place, si on le permet, à beaucoup de compréhension sur nos fonctionnements en temps qu’humain, au niveau individuel comme collectif.

Certes, il est très déplaisant de voir le monde que l’on a construit, ou certains de ses édifices périr dans les flammes. La peur que nous entretenons envers la destruction et de la mort existe de par son incompréhension. Nous pensons qu’après la mort, ou la destruction, il n’y a rien. Alors que des scientifiques l’avaient compris déjà il y a bien des années : « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».
Le symbole très connu du phœnix qui brûle et renaît de ses cendres cherche à nous apprendre depuis toujours que l’évolution de l’être passe par des transitions que l’on peut associer à la mort ou la destruction. Pourtant, cette petite mort n’est pas la fin : lorsque le feu libère de sa forme l’énergie qui y était manifestée, elle peut prendre incarnation dans une autre, plus adaptée à la conjoncture d’aujourd’hui.

Pourquoi un symbole comme Notre-Dame prendrait feu de cette manière ?

Est-ce injuste et dramatique ou alors simplement, dans l’idée où la création est infiniment intelligente et où il existe un effet miroir entre ce que nous sommes et ce que nous vivons, est-ce là une manifestation de l’énergie collective du moment ?
Si cette scène était apparue en rêve à quelqu’un qui en connait la nature profonde, il aurait cherché à savoir, à ressentir à l’intérieur de lui, ce que cela pourrait bien réveiller d’émotionnel  et d’inconscient dans son être. Pourquoi ? Pour que la conscience prenne conscience d’elle- même et de ses comportements, afin de s’offrir à elle-même une compréhension et une acceptation lui permettant de grandir, et de changer de forme, elle aussi.

Pourquoi cherchons-nous absolument à faire perdurer la forme que prend notre monde et nos valeurs ? Nous croyons que dans les symboles et les édifices se trouve notre valeur. Nous avons oublié que notre valeur se trouve dans notre humanité, dans notre cœur, dans tous les potentiels que nous pouvons offrir au monde. Parfois, l’énergie change de forme. Pourquoi opposer tant de résistance à cette transformation ? Pourquoi tout faire pour que perdure la forme qui existait hier, et empêcher celle qui souhaite émerger ?
La nature ne fonctionne pas comme cela : chaque année, elle renaît d’une manière différente. Elle aime utiliser sa créativité et elle fait confiance en la vie, qui lui donne toutes les ressources dont elle a besoin pour chaque fois renaître différente et la même à la fois.
Nous, nous avons peur. Laisser partir un symbole comme Notre- Dame n’est pas possible pour une société qui a tant besoin de paraître. De paraître quoi ? Sacré, spirituel. Car oui, ne l’oublions pas, une Cathédrale est une offrande à la terre et à l’humanité, un bâtiment de maître, construit sur des dizaines d’années, par la force et le savoir de centaines d’hommes, honorant la grandeur de l’humain, mais aussi de l’intelligence universelle que l’on appelait Dieu.

Mais à quoi bon, dans un monde comme le nôtre où la spiritualité et le sacré sont tant délaissés, dévalorisés et méprisés, entretenir à tout prix ces symboles qui rayonnent leur effigie ? Nous sommes confus, nous avons oublié le sens de leur existence.

 Peut-être est-ce là un symbole de renouveau : en chacun de nous se trouve une Cathédrale, grande, sacrée et prestigieuse, nous donnant accès à la lumière de notre Être et de la vie. Dans notre dimension intérieure, nous avons la capacité de connecter, de reconnecter, l’intelligence infinie de la création, cette énergie que l’on nommait hier Dieu. Nous n’avons plus besoin d’édifices extérieurs pour faire la parade de cette merveilleuse dimension sacrée de la vie, car elle existe en chacun de nous. En détournant notre attention de cette illusion extérieure qui longtemps nous faisait miroiter la connexion divine, nous pourrons prendre soin de cet édifice qu’est notre corps, et reconnecter la dimension sacrée qui se tient en son centre.

Certains feront tout pour garder ces symboles extérieurs d’une spiritualité qu’ils ne connaissent pas, peut-être parce qu’une partie d’eux sait, à l’intérieur, l’importance de cette connexion qu’ils recherchent. Ne sachant pas comment ni pourquoi, ils se contenteront de faire perdurer cette statuette en laquelle ils vouent un pouvoir et une valeur plus grande qu’eux-mêmes.

D’autres, ceux qui acceptent le changement de notre ère, accepteront que soient détruits, au moins symboliquement, ces édifices. Parce qu’ils représentent une ère qui touche à sa fin : une époque où l’on se laissait croire que notre pouvoir, notre spiritualité, notre dimension sacrée, la lumière divine, résidaient à l’extérieur de nous, et étaient accessibles uniquement par un culte, une religion ou un bâtiment qui détient l’accès unique à la divinité universelle.
Ces édifices, ces cultes et ces religions n’ont plus de raison d’être autre que d’honorer et de nous rappeler la beauté de la connexion qui existe entre chaque être vivant et sa source, sa lumière originelle.
Car dans cette ère qui nous ouvre ses portes, chacun comprendra que la lumière divine brille dans son être, chacun comprend qu’il est en contact avec, et qu’il l’a toujours été.

Cet événement n’est pas une tragédie, c’est l’aube d’une nouvelle ère pour ceux qui le souhaitent : une époque de vraie spiritualité, d’une humanité retrouvée et partagée, pour le bien de tout ce qui existe.

 http://www.sciencedesoi.com/

mot_jour_600_400

Notre Dame de Paris : signification et symbolisme de l’incendie du 15 avril 2019

Le 15 avril à 18h50, un violent incendie ravageait les combles de la cathédrale Notre Dame de Paris, monument symbolisant l’un des plus hauts emblèmes de la chrétienté, patrimoine de France, structure et pilier ancestraux de plus de 850 ans d’histoire, que pouvons-nous donc en déduire, symboliquement parlant ?

 A l’heure actuelle et astrologiquement parlant, avec Saturne et Pluton en Capricorne à 3° degré près, l’un de l’autre, il est clair que l’on doit s’attendre à des changements et des bouleversements percutants, notamment au niveau de nos structures quelles qu’elles soient, qui sont comme des piliers d’autorité, qui incarne l’archétype patriarcal, et qui font figure de père de la nation (en Capricorne) comme tout ce qui représente l’église et donc la cathédrale Notre-Dame, ou comme l’état, avec le discours d’Emmanuel Macron qui devait se faire à 20h au journal télévisé, les organismes administratifs, sociaux, bancaires, etc… toutes nos structures même personnelles, relationnelles, professionnelles, familiales ou amoureuses, sont en pleins revirements et chamboulements.

Trop d’abus de toutes sortes ont été déploré depuis des décennies, les choses doivent changer pour rétablir l’équilibre énergétique de l’âme de notre pays en accord avec notre âme, c’est un karma collectif que nous vivons, puisque le Nœud Sud, ce que nous ramenons d’autres vies, se trouve entre Saturne et Pluton, faisant resurgir des limitations passées non assumées qu’il nous faut à présent remettre en question.

Depuis que le monde est monde, nous vivons sur un système où toutes les branches de l’autorité patriarcale ont pourri et perverti nombres de nos institutions, ou le mensonge, l’abus de pouvoir, l’avidité d’or et d’argent, de propriété, de sexe détourné et défendu, d’hommes d’églises ou d’états corrompus…, où chaque nation ou puissance, tire à elle les ficelles pour leur propre profit, où les puissances mondiales manipulent et asservissent toute vie…, nous sommes loin d’une éthique morale saine, ce n’est pas étonnant que la gangrène qui s’est propagée dans nos institutions, se propage jusque dans nos sols, dans les racines de notre Terre et de notre Être…,  empoisonnant notre corps, notre esprit, jusqu’à parfois toucher notre conscience et notre âme.

Nous sommes déstabilisés, perdus, et nous essayons de nous débattre dans tout ce marasme énergétique, car comme un enfant qui a un père défaillant et qui a du mal à grandir comme il se doit, avec de bons « re-pères », nous poussons, nous aussi de travers, car nos structures patriarcales perverties jusqu’à la moelle, qui sont, soit-disant, nos modèles en matière d’autorité et d’éducation, nous montrent l’exemple d’une parentalité sociétale défaillante et distorsionnée. On peut alors comprendre pourquoi le monde est ce qu’il est…

Avec le Nœud Sud conjoint à Pluton, il s’agit de prendre conscience de tout cela mais surtout de détruire les bases de ces structures, de purifier toute cette perversité, par le feu par exemple, afin d’éradiquer le mal à la racine. Ceux qui se sont intéressés à l’histoire des religions, de l’église et de l’état dans l’histoire de notre humanité, savent très bien le rôle qu’elle a eu à travers les âges, et comme pilier de notre foi et de nos croyances, notre Père à tous, elle n’a pas fait que du bien, bien au contraire…

Pluton, c’est les pulsions, les forces du mal, les perversions, la sexualité, les instincts, les passions, tout cela doit trouver sa rédemption, mais pour cela, il faut que cela passe par un processus de transformation, de purification, de mort et de renaissance.

Au lendemain de l’entrée dans la semaine sainte et donc du dimanche des Rameaux, qu’un monument patriarcal de cette ampleur, abritant notre foi et nos espoirs, prenne feu, détruisant le toit  peut nous laisser assez perplexe, mais nous invite aussi à nous interroger.

En effet, le toit est ce qui permet à un édifice de le protéger de toutes intempéries ou adversités extérieures. Jadis, on disait même qu’il protégeait de la colère des Dieux ou des diverses influences célestes. Le toit se trouve toujours au dernier étage d’un édifice qui symboliquement est en analogie avec notre Être, et donc avec la tête et tout ce qu’il y a dedans, notamment notre mental, nos pensées, nos convictions ou nos croyances mentales, et non de cœur. De ce fait, le toit est comme un couvre-chef, il recouvre et protège les pensées, et donc l’esprit.

Le fait que le couvre-chef et donc le toit brûle suggère qu’il n’y a plus de protection, libérant de ce fait, l’esprit, le mental, les pensées qui sont ainsi livrés à eux-mêmes, ouvert sur le ciel et l’univers et donc soumis aux influences célestes.

De plus, le 15 avril est le lendemain du dimanche des rameaux, 1er jour de la semaine sainte, où est célébrée l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem en tant que Messie et qui suggère la passion du Christ et sa mort sur la croix. C’est le signe de la victoire de la vie sur la mort. Ces rameaux, une fois bénis, proclament dans la conscience collective la résurrection promise à chacun, les espoirs, l’espérance, en une vie lavée de tous péchés. Les rameaux annoncent donc la nouvelle espérance à travers le corps de Jésus transfiguré à travers la mort.

Pour ceux qui ont lu ou visionné la vidéo que j’ai faite sur la pleine Lune du 19 avril, symbolisant l’expiation de nos péchés par la crucifixion, le fait qu’un des patrimoines Français et Spirituel prenne feu par le toit, à l’entrée de la semaine sainte, nous fait penser que c’est toute la structure mentale et l’esprit, en rapport avec la représentation symbolique de l’église et de la religion, comme mère et père de notre foi et de nos croyances, qui doivent être purifiés, transformés, pour renaître de leurs cendres. La structure n’est plus soumise à la raison de l’homme, puisqu’il n’y a plus de repère de toit pour la couvrir et la protéger, mais est soumise dorénavant aux influences célestes. Nos structures s’effondrent, c’est le moment de faire nos preuves…

Ainsi, pour rentrer dans le nouveau monde, il ne va pas être possible de transporter avec nous, toutes pensées, convictions, ou principes erronés, distortionnés, pervertis, mais bel et bien de nous dépouiller de tous ce qui empoisonne notre monde et notre alignement intérieur.

Saturne et Pluton transitent actuellement le 3ème décan des Capricornes, qui est régi par Neptune qui parle de capacité à saisir l’essentiel, d’aller vite au cœur des choses. C’est le décan de la précision.

 Qu’est ce qui s’est effondré de la cathédrale Notre- Dame ?

On parle de la flèche qui est une partie pointue de l’édifice qui surmonte une tour. La flèche est justement un symbole de précision. Symboliquement le mot flèche correspond à une sorte d’ouverture par laquelle la lumière peut jaillir. Elle est le symbole d’échange entre le ciel et la terre, pointant vers le haut, elle représente la verticalité, la droiture qui libère des conditions terrestres. Le fait qu’elle tombe sous les brasiers de Notre- Dame, symbolisant la droiture et la verticalité, à l’image de notre propre verticalité et intégrité, devrait nous interpeller.

Avons-nous dépassé certaines limites non autorisées ? Est-ce le début annonciateur de troubles beaucoup plus prégnants ? Sommes-nous toujours les adorateurs du Vaux d’Or ? Dans qui ou dans quoi avons-nous mis notre foi ?

Cette flèche nous a t’on dit, est tombée sur la Nef, détruisant une partie des voûtes de la Nef, il semblerait que cela soit la 4ème travée, ainsi qu’une partie du Choeur et du Transept. Symboliquement, le nombre 4 correspond à la structure, à la base d’un édifice, ce sont les fondations. En ce qui concerne la Nef, on dit que c’est le vaisseau central de la cathédrale, on l’identifie à un navire ce qui nous renvoie à l’enseignement de Jésus qui prônait sa parole dans une barque entourée de ses disciples, symbole de l’église naissante. Le Choeur est le centre de toute vie, le Transept est ce qui coupe transversalement la nef, formant une croix, il correspond à la croisée des chemins.

Le message est semble t-il tout à fait compréhensible dans cette semaine sainte avant le vendredi saint, jour de la pleine lune, de l’expiation et à 3 jours de la résurrection à la Pâques.

Les fondations de notre être semblent touchées à l’image de cette 4ème de voûte, notre foi, nos croyances sont à la dérive, nous naviguons sur un flot d’illusion et de tromperie qui atteint le Chœur de notre vie et de toute vie, nous sommes véritablement à la croisée des chemins, et nous ne pouvons pas compter sur quelques protections divines, car la protection (le toit) est tombé. Nous ne pourrons compter que sur nous-même, par nos choix et  nos décisions, par notre intégrité et de notre alignement.

Neptune représente tout ce qui est lié à la foi, à la religion, et se trouve actuellement à 17°35 en Poisson, décan qui est régi par Saturne, qui parle d’épreuves, de restrictions, comme pour montrer une mission spirituelle, c’est le décan de l’initiation.

La maîtrise de ces 2 décans se renvoient mutuellement l’un vers l’autre, on pourrait dire qu’ils sont en réceptions mutuelles, c’est à dire que ces énergies se connaissent bien, en Capricorne et en Poisson, avec Saturne et Neptune qui sont en plus, liés actuellement par un sextile. Cet aspect amène un besoin de concrétiser notre idéal le plus élevé par la construction de nouveaux idéaux, plus vrais, plus réalistes, plus justes, tout en développant une conscience plus collective, tout en s’ouvrant au monde. Reconstruire nos édifices extérieurs et intérieurs sur de nouveaux concepts, et une toute autre foi, sera notre mission à venir…

Le jour 15 correspond à l’arcane du tarot, le Diable qui symboliquement correspond au pouvoir, à l’inconscient collectif, aux pulsions primaires, qui nous invite à la maîtrise de ces pulsions afin qu’elles deviennent constructives et non destructrices. C’est l’intelligence supérieure qui agit comme une étape cruciale et déterminante dans notre évolution. Cet arcane parle aussi bien de la passion positive que de déséquilibre ou d’excès. Ce sont les désirs refoulés, cachés, c’est un puissant réservoir d’énergie qui, ce jour-là, a permis d’embraser l’un des monuments les plus représentatif de la foi chrétienne.

En cette semaine sainte, qu’avons-nous besoin de purifier, par rapport à nos croyances, notre foi, au niveau de nos pensées ou de notre esprit ?

15 c’est aussi la réduction de 1 + 5 qui suggère que pour devenir UN, l’unité de nous-même, il nous faut maîtriser l’énergie du 5, qui représente symboliquement l’équilibre entre les désirs du corps et de l’esprit. Il symbolise le changement, l’ouverture sur de nouveaux horizons, il représente le Pape en tarot, le rang social le plus élevé dans l’église chrétienne, mais pour y arriver, il nous faut d’abord traverser l’énergie du 6 (1+5=6) qui parle de choix à faire entre la raison et les sentiments, de désirs physiques, amoureux ou sexuels et de l’épreuve qui nous fait front.

C’est le symbolisme du doute et de la foi, qui nous traverse depuis un certain temps.

Prenons-nous les bonnes décisions en notre âme et conscience, issues de notre sagesse intérieure ? Où, nous laissons-nous envahir par l’inconscient collectif ?

Depuis qu’Uranus est rentré dans le signe des Taureaux, signe qui symbolise aussi notre patrimoine culturel et architectural, tous les éléments de la création se réunissent pour que l’ancien monde se détruise petit à petit en vue d’une renaissance transformatrice dans l’ère du Verseau.

Et en dissonance à Neptune, ce 15 avril, la foi, les croyances, ou l’illusion avec Neptune, rentre en conflit avec la transformation, l’inattendu, l’imprévu, amenant un événement compliqué ou une mise à l’épreuve.

Cela revient à dire qu’avec le feu qui a ravagé la toiture de la cathédrale Notre Dame, nous sommes mis à l’épreuve, épreuve initiatique qu’il va nous falloir comprendre, conscientiser et accueillir en soi, afin que chacun dépasse ses propres croyances limitantes, qu’il puisse remettre en question sa notion de foi, foi en la vie, foi en soi, foi en l’autre, et qu’il apprenne à se pardonner.

C’est ainsi que l’homme nouveau apparaîtra, non plus axé sur lui-même, mais accès sur l’humanité, prémisse d’une ère nouvelle.

Péris Angélique http://astrotransgenerationnel.over-blog.com/

inspiration

LA PLEINE LUNE DU 19 AVRIL 2019 selon Maud

Mesdames et Messieurs, la Pleine Lune du 19 avril prochain approche à grands pas !

Nous venons d’entrer dans la Turbulente Période et nous pouvons déjà Re-Sentir la Formidable Puissaaaaaaance de cette Mère Veilleuse Énergie lunaire !

Elle vient mettre les Pleins Phares sur notre Manière d’Agir et de Ré-Agir dans nos Relations, La Belle Lune Rose !

 Pour commencer, elle vient mettre en Lumière Notre Relation avec nous m’aime !

Sommes-Nous Heureux en Notre Propre Compagnie ? Nous sentons-nous en harmonie avec nous m’aime ? Ou y a-t-il quelques Réglages à effectuer et quelques mesures à prendre pour trouver l’Équilibre ?

Utilisons-Nous la Juste Dose d’ombre et de Lumière, d’énergie masculine et de féminine, de Temps de Récupération et de Temps d’Action dans notre quotidien ?

Nous avons Évolué et certaines de nos Vieilles Habitudes, certains de nos Vieux Schémas de Fonctionne-Ment n’ont plus lieu d’être !

C’est une Pleine Lune qui nous bouscule un peu pour nous inviter à trouver l’Équilibre et l’Harmonie en nous m’aime déjà !

Et comme ce qui est à l’Intérieur est à l’Extérieur, elle va diriger son Puissant Projecteur lunaire sur nos Relations aussi !

Cette Puissante Pleine Lune va intensifier notre Recherche d’Interaction avec l’Autre que ce soit de la Vie sociale ou de l’Amour !

Là encore, elle vient mettre en Lumière certaines Relations et nous invite à aller vers celles qui allument une Étincelle en nous, vers les Relations qui vibrent Confiance, Partage et Harmonie !

Certaines Relations s’éloignent et de Nouvelles entrent dans Notre Vie !

Nous sommes invités à faire Confiance à Notre Re-Senti pour avancer vers des Relations plus équilibrées et plus harmonieuses !

Cette Fabuleuse Pleine Lune nous pousse à nous diriger vers ce qui est « Juste » pour nous, à cet Instant !

On appelle aussi cette Pleine Lune la Pleine Lune des Semences !

 Eh Ouiiiii ! Pour semer les Nouvelles Idées, les Nouveaux Projets, les nouvelles En-Vies qui vous animent !

Si certaines situations dans notre Vie arrivent à leur terme, c’est parce qu’une Nouvelle Étape d’Évolution est en Cours !

Notre Réceptivité Est Décuplééééééeeeeeee sous cette Pleine Lune !

Nous recevons de nombreux et Précieux Éclairages sur la Direction à suivre !

Là encore, nous devons faire Confiance à Notre Guidance intérieure, à notre Intuition, à nos Impressions, à nos Re-Sentis !

Les Signes, les Synchronicités et les Hope-Portes-Unité fusent pour nous éclairer la Route !

Les morceaux du Grand Puzzle de notre Vie s’assemblent et commencent à prendre Sens !

Cette Puissante Pleine Lune Ré-Éveille notre Volonté d’Agir et nous encourage à utiliser nos Compétences, nos Capacités, nos Dons et Talents pour mettre en Place et concrétiser les Projets qui nous rendent heureux !

Notre Belle Dame Lune génère une Puissaaaaante Impulsion Créatrice qui va nous inciter à démarrer ce qui est important pour nous !

Comment vous dire ?!!! Soyez attentif aux Expériences que vous traversez ! Elles sont riches en Révélations !

Prenez le Temps de noter Vos Prises de Conscience, vos Re-Sentis, vos Impressions, vos Intuitions !

C’est une Nouvelle Phase de Notre Vie qui commence et Notre Belle Dame Lune nous encourage à avancer vers ce qui nous fait Viiiiiibrer Joiiiiie d’Être au plus profond de Nous-m’Aime !

Nous ne pouvons pas ignorer cet Appel intérieur, sa Vibration de Joiiiiie est aussi intense qu’irrépressible !

Faites CONFIANCE à votre Guidance intérieure, elle vous mène à la Réussite de vos Véritables Objectifs de Vie !

Notre Belle Dame Lune nous éclaire la Route à suivre pour atteindre notre « Juste » Place et exprimer la Véritable Lumière de Notre Âme !

Que Votre Joiiiiie d’Être vous guide sous cette mère Veilleuse Pleine Lune, Lune rose, Pleine Lune des Semences !

Je vous souhaite à toutes et à tous une Pleine Lune magique !

Avec Tout Mon Amour

Maud    https://mo2detente.com/

mot_jour_600_400

Les âmes sœurs et le baiser du prince charmant…

Les contes de fées n’existent pas…n’est-ce pas?… mais ils s’inspirent de phénomènes réels. Ainsi le « baiser » capable de réveiller la « belle au bois dormant » est une réalité.

Cette belle (ou ce beau) au bois dormant n’est autre qu’une âme égarée, endormie, anesthésiée par ses vécus traumatisants. De vies en vie notre âme se charge d’expériences plus ou moins traumatisantes et si elle fait de la résistance en les conservant, alors l’âme s’égare peu à peu de sa véritable nature.

Heureusement, des âmes sœurs ne sont pas loin… elles ont déjà partagé nos vies précédentes et ont pu se lier plus ou moins fortement à nous.

Parmi elles se trouvent les sœurs et frères d’âmes avec qui vous entretenez de très belles et profondes amitiés, et les âmes sœurs qui font battre votre cœur avec qui vous avez pu déjà être lié en tant qu’homme ou femme. Certaines ont pu s’incarner des dizaines de fois en tant que votre femme ou votre  mari.

Ce lien de cœur est très puissant et lorsque vous croisez leur chemin vous ne pouvez pas être indifférent. Cela vous remuera, à tel point que cela bouleversera votre vie. Elles arrivent tel le prince charmant venant réveiller sa belle… vous ne les voyez pas arriver car vous êtes endormi(e), parfois dans une douleur tétanisante, tant votre vie vous éloigne de ce que vous êtes. Mais à son contact vous ouvrez les yeux et c’est là que commence une autre réalité…

Au début vous pourrez croire à un conte de fées car vous êtes heureux, il y a ce sentiment d’être de retour à la maison. Puis au fur et à mesure, cette relation qui n’est pas un long fleuve tranquille vous bouscule, vous pousse vers l’introspection la plus profonde. Vous faites le tri le ménage dans ce que vous avez vécu, dans vos croyances, dans vos façons de voir et de réagir. C’est un nouveau moi qui voit le jour et comme toute naissance ce peut-être plus ou moins difficile et douloureux.

Cette relation arrive dans votre vie quand votre « sur-âme » ou l’Univers décide qu’il vous faut sortir de vos anciennes expériences de vie, mais cette relation est un électrochoc, elle n’est pas une relation stable. Lorsqu’elle prend fin , c’est tout votre monde qui s’écroule, toutes vos fondations s’écroulent, c’est un bouleversement à l’image d’un tsunami dans votre vie.

Vous êtes à nouveau coupé de votre maison, c’est tout du moins ce que vous ressentez, vous croyez. En réalité vous vous êtes approché de votre maison, car cette relation vous a propulsé plus haut en vibration…  c’est d’ailleurs pourquoi c’était si fort entre vous.

Cette âme sœur vous a fait un cadeau immense, celle de votre retour à la maison, car maintenant vous êtes sur le bon chemin, vers un avenir plus radieux en osmose avec votre étincelle et votre mission de vie.

Et lorsque vous serez entièrement guéri des meurtrissures de cette séparation nécessaire à votre évolution mutuelle, que votre coeur sera débarrassé de toutes ses blessures de vies passées, que vos chakras seront parvenus à une purification suffisante…  vous serez en mesure de rencontrer une autre catégorie d’âme sœur, une âme sœur qui sera votre complémentaire, votre flamme.

Pour parvenir à les rencontrer, il faut avoir beaucoup nettoyé ses enveloppes énergétiques, émotionnelles, mentales et physiques. C’est une rencontre sous haute tension énergétique, il faut avoir une élévation spirituelle suffisante car sans cela vous passerez à côté.

Une fois réunis, vous pourrez par la puissance de l’amour que vous rayonnerez apporter au monde l’énergie de guérison à Gaïa et à l’humanité. Vous voyez lorsque l’on arrive  ce stade cela signifie que l’on a dépassé les barrières de l’égo, sans quoi il ne pourrait pas y avoir de création avec cet amour. Sans quoi c’est une bulle d’amour entre deux personnes et cela ne profite pas au monde. Ce genre d’amour n’est pas fermé, il est ouvert. Mais pour y parvenir l’égo doit s’être débarrassé de ses peurs, celle de l’abandon, du rejet, de l’humiliation car avec elle, c’est une confiance sans limite qui s’installe, des bases solides qui permettent à l’amour de rayonner.

Si pour vous, votre mission est de faire rayonner la puissance de l’amour sur Terre, alors vous êtes sans nul doute un grand romantique…  car en vous il y a cette certitude qu’il existe une personne avec qui vous devez être lié. Au niveau de l’égo cela se manifeste par le désir de trouver le grand amour, vous êtes persuadé qu’un autre être est fait pour vous et pourra vous rendre heureux.

Mais en réalité votre âme sait qu’il y a sur Terre une autre âme avec qui vous devez vous unir pour réaliser votre mission.

Ce n’est donc pas au niveau de la dimension terrestre que cette rencontre se joue. La puissance de cette réunion est « divine » et ne peut se faire qu’avec au préalable une connexion avec sa propre divinité pour que l’égo s’estompe au profit de l’âme. Une âme qui a fait « peau » neuve afin d’accueillir ce qui doit venir.

Comment savoir si l’on est en présence d’une âme sœur « électrochoc » ou d’une âme sœur de « coeur »? La première fait remonter en vous les émotions qui vous bloquaient jusqu’alors (peur, sentiment de rejet…) malgré une attirance très puissante et l’autre vous apporte paix intérieure et puissance de créativité.

Le baiser du prince charmant est donc celui de l’âme sœur « électrochoc » car lorsque vous rencontrerez votre âme sœur de « coeur » vous serez déjà bien réveillé.. sinon vous ne pourrez la « Voir ». Quand deux âmes se « voient », il s’instaure un lien puissant capable de soulever des montagnes

Cette période est propice à notre élévation spirituelle, aux grands nettoyages car ce printemps est chargé à la fois de l’énergie renaissante de la Gaïa et celle de l’Univers qui nous propulse vers un autre état de conscience…

Alors mes amis je vous souhaite un bon nettoyage, un bon recalibrage et surtout gardez  la foi, gardez confiance, malgré les tensions liées aux émotions qui vous traversent ou qui remontent pour être guéris. Ne vous laissez pas emporter par le flot de mal être qui agite l’humanité, résistez , vous ancrerez ainsi la Lumière, la Paix et l’Amour sur Gaïa.

Paix, Amour et Lumière

Sandrine Laroche  http://sagessequantique.over-blog.com/

mot_jour_600_400

Invitation à la conscience du « Faire sans raison »…

Alors que le printemps s’installe, après cette ébullition d’énergies du « nouveau » qui demandaient simplement à émerger, après les secousses et remous, c’est le calme qui s’invite. Le calme avec ces périodes de « faire » et de « non-faire », de silences profonds et de Joie tout aussi puissante. L’énergie du 4, le mois d’avril, nous invite à nous poser et à « structurer » notre intériorité. C’est le moment de tirer profit des expériences passées pour avancer sur une base de vie solide. Qu’elle est-elle ? La conscience de l’Amour Divin comme priorité.

 Ainsi, nous nous laissons inspirer, guider par cette autorité intérieure, notre « petite voix » qui nous indique la Voie. Elle est à la fois douce, tendre, puissante et juste. Elle est la combinaison, la réunion du féminin/masculin sacrée en nous. Ce travail Ascensionnel, c’est un retour à l’Unité, à l’androgynat originel. Il s’agit d’imaginer en soi une femme saine et un homme sain. Les qualités de chacun sont loin des stéréotypes véhiculés par notre société. Prenez conscience que les qualités de la femme en nous sont : savoir recevoir, écouter son intuition, incarner la douceur et la tendresse, utiliser ses sens pour percevoir la réalité vibratoire, exprimer sa beauté intérieure et extérieure. Et les qualités de l’homme en nous sont : la droiture, le respect, la rectitude, la structure, l’autorité bienveillante, la protection, la parole et l’action. Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive elle vous donne un aperçu de l’équilibre de ces deux pôles. Vous les faites se rencontrer et leur association donne un tout plus grand, des états d’être de paix, d’harmonie, d’amour, de solidité, de simplicité, d’empathie… Lorsque vous méditez, vous vous laissez inspirer par votre créativité, c’est la femme en vous qui s’exprime. Lorsque vous agissez, vous créez, vous parlez, c’est l’homme en vous qui s’exprime. Et la Vie coule de Source, l’action découle de l’intuition, il n’est pas nécessaire d’avoir de « bonnes raisons de faire ».

Tout cela se passe, cela se passe simplement sans que le personnage ne vienne dévier quoi que ce soit. Ce n’est rien d’autre que l’expression de l’Être derrière le personnage ne survienne. Cela se passe simplement et nous prenons ainsi conscience que le « Faire » n’a pas de but à part celui de la simple expression de la Joie de l’Être. Le « Faire » est là, il s’invite, il se vit, il se goûte. Le but, la raison du faire ceci ou cela ne peut être qu’une interprétation du personnage qui ne sait pas faire autrement, il ne peut pas comprendre que l’Action est simplement l’Action dans l’instant. Le personnage cherche une raison à tout hors il n’y a que l’expression pure de la Joie de l’Être, l’expression de tous les possibles selon le Un.

Ainsi le mental/ego n’est pas considéré comme un adversaire, il apprend à se reposer, à se construire sur les élans du cœur sacré. Ce n’est pas une résistance mais un « cesser le combat », l’acceptation, le lâcher-prise à la puissance de la Vie circulant en nous. Nous pouvons choisir de ne rien retenir, de laisser aller les tracas et les frustrations, les angoisses et les incertitudes. Car dans ce retour à l’unité, nous retrouvons aussi l’association de l’adulte et de l’enfant. Retrouvez l’enfant Lumière dans votre chakra du cœur, il est à même de vous enseigner la spontanéité, l’innocence, l’insouciance, la joie pure du moment présent. Et l’adulte, dans ce partenariat, lui transmet sa sagesse et sa protection. Cela vous amène à percevoir la magnificence de la vie, à réapprendre à vous émerveiller de la beauté de la planète et de la matière.

Quoi qu’il se passe, cela se passe. Si je m’abandonne à « Cela », si le personnage laisse la place à l’Être alors Cela peut être vécu comme étant la simple et joyeuse évidence qui n’a ni prévu la suite ni jugé l’avant. « Cela » se passe, Je Suis « Cela ».

Sophie Riehl   https://sophieriehl.com/

mot_jour_600_400

UNE RÉALITÉ IRRÉELLE

L’éveil, en réalité il n’y a pas. C’est juste que la réalité devient plus présente à chaque instant. C’est comme sortir d’un nuage embrumé de pensées qui cachait la vérité sur Soi, laissant le silence s’installer.

Il n’y a vraiment rien à faire pour Etre Soi, juste des croyances qu’il y a à mettre en place des actions parce que le monde tel qu’il est perçu auparavant ressemble à une réalité tangible qui donne la sensation que tout est vrai. Or, le monde est l’illusion même donnant à cette réalité une sensation que tout est vrai, et en même temps elle l’est puisque nous la vivons.

 Lorsque vous observez votre réalité présente, vous observez des images en mouvements, des couleurs, des sons, des parfums. Ce qui est en dehors de ces perceptions n’existent pas juste dans l’imaginaire. Vous pensez qu’il y a un autre monde à quelques kilomètres de vous, mais il n’existe que dans la pensée, mais pas dans le vécu du moment. Ce que vous êtes ne bouge pas, ce qui bouge c’est le film que vous observez, uniquement celui-là. L’attachement, aux choses et objets, vient de la perception que vous avez du monde croyant en son existence réelle. On vous a toujours dit que celui-ci fonctionne comme cela, on vous a même dit que c’est noir ou blanc, mais pas noir et blanc. Elle est là la séparation. On ne vous montre pas tout ce que la Vie comporte, on vous a montré juste qu’une infime partie, parce que aller au-delà de ce qui limite, cet inconnu, fait peur. L’inconnu, pourtant vous le connaissez, mais vous l’avez juste oublié dans le champ de l’expérience humaine duelle.

C’est cette expérience même qui vous y conduit dans cette voie de découverte.

Rien, même l’égarement dans les expériences qui existent sur ce plan, n’est une erreur tout mène au même point de la rencontre avec Soi.

C’est là que chacun est invité à suivre le dénouement pour accéder à sa propre vérité.

Suivez votre propre chemin, même s’il n’y a pas vraiment, il est celui qui vous y conduit.

Samia Aissaoui  http://samia-aissaoui.com/

Page 1 sur 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén