Nous savons tous ce qu’est une dette : un engagement de paiement qui doit être respecté entre deux entités. Cependant, peu de personnes font attention à ces dettes qui sont très présentes dans les relations. Surtout dans celles du couple. On les appelle les dettes relationnelles.

Elles surgissent quand nous cédons une partie importante de nous-mêmes dans une relation. Une partie qui suppose un sacrifice, un véritable effort. Malgré tout, il ne s’agit pas d’un acte désintéressé: à travers lui, nous attendons d’autres choses de l’autre personne. Ces choses compenseront ce que nous avons fait pour elle. En faisant cela, nous contractons une dette. Et personne ne s’en rend compte.

Le piège des dettes relationnelles

Les dettes relationnelles représentent un piège dont nous ne sommes presque jamais conscients. Ce piège naît de l’absence de communication sincère dans la relation. Au lieu de manifester l’effort qu’implique une situation qui ne nous plaît pas ou qui nous demande beaucoup de travail, nous cédons et nous nous taisons.

Ainsi, une dette fait son apparition. L’autre personne n’en sera pas consciente et, par conséquent, ne l’assumera pas. Que se passe-t-il alors? Les récriminations commenceront. Tout comme les crises de colère inexplicables et une autre série de situations qui ne sont en réalité rien d’autre qu’une manifestation de ce que nous supportons et n’aimons pas. Face à cela, nous exigeons une récompense.

les serpents des dettes relationnelles

Imaginons par exemple que notre conjoint-e doit aller travailler dans un autre pays. Il s’agit d’une opportunité incroyable. Nous décidons de l’accompagner et, pour cela, nous quittons notre propre travail en espérant en trouver un autre dans ce nouveau pays. Or, avec le temps, nous commençons à en vouloir à l’autre. Pourquoi ? Parce que nous ne trouvons pas de travail ou sommes loin de notre famille.

“Il y a une différence très subtile entre faire quelque chose volontairement, même si cela implique de nous sacrifier, et le faire en espérant recevoir quelque chose en retour”.

https://nospensees.fr