Par Michel Canon

Qu’est-ce que la croyance si ce n’est qu’un aspect de notre être permettant de se déterminer par rapport à une situation, un évènement ou une histoire. La vérité n’est pas immuable et appartient à chacun, elle est la pierre d’achoppement pour se situer dans un environnement collectif qui est diversifié par ses propres convictions.

La croyance est le concept de l’esprit comme le rire est le propre de l’homme. Nul n’est à l’abri de ses propres convictions quand la foi devient le point d’ancrage de la vie. La conviction est une certitude qui oriente notre relation avec l’univers. Elle est reliée à l’âme en ne devenant plus une croyance, mais une propre vérité qui est animée par une profonde descente en soi.

Alors, l’hésitation n’est plus de ce monde, car nous façonnons notre réalité à partir de l’argile de nos pensées éthérées qui animent notre cœur au travers de la juste rétribution. Nous attirons et recevons la mesure de nos croyances comme le levain lève la pâte. La juste attitude devant les événements permet de dissocier les leçons à retenir pour ne pas sombrer dans des croyances illusoires et cruelles, celles qui recensent le doute et le trouble de l’esprit, enfonçant la croyance dans l’oubli de toi-même.

Réalise-toi par ta bonté ultime. Prends l’échelle de la Vie et compte ses barreaux, car ils sont tes propres vérités. Ne mens pas à toi-même, regarde autour de toi et dis ce que tu ressens. Tu n’as pas à avoir honte de tes frères car ils sont comme toi, dans le doute et le dépit de l’existence. Ne sachant pas quelle direction prendre, ne l’ayant pas appris auprès de leurs propres expériences.

Ta croyance te guide vers un chemin qui t’appartient, qu’elle soit vraie ou fausse, puisqu’il n’y a pas d’embûche devant l’adversité, mais la chance qui te permettra de visiter ton âme dans la plus grande sagesse.

La croyance est une étape avant de connaître La Vérité. Celle qui transcende ton esprit au travers de ton avatar. Seule la transformation vers la meilleure version de toi-même te permettra de franchir le pas sans tricher. Tu n’as plus à te plaindre et à gémir devant tes ennemis, mais à chérir une nouvelle réalité où ils disparaîtront. C’est ton pouvoir.

Ne sois pas triste, accueille ce que tu sais. Le savoir n’est pas la croyance mais la juste interprétation de ton monde remplit de joie et de rires. Le sourire de l’enfant vibre dans l’abondance et les étoiles comme le tourbillon de l’eau tourne autour du rocher. Soit comme lui.

Accueille celui qui ne sait pas, car il est encore dans ses croyances imposées. Aime la Vie et la Vérité car il t’est maintenant permis de pouvoir exprimer la force de vivre une nouvelle épreuve, celle de comprendre la notion de l’Existence au travers de la puissance de l’Univers.

L’amour que tu as connu n’est plus. Maintenant, tu vas d’expandre vers Celui qui est incommensurable et prendre la voie de la fidélité à toi-même, car tu es la conséquence de ta conscience.

Marche vers ta libération.

Michel

Source : vk.com