Catégorie : Inspiration Page 1 of 76

LA NUIT NOIRE DE L’ÂME

Quelle est cette étrange expérience méconnue, qui semble pourtant toucher beaucoup d’entre nous ?

La « nuit noire de l’âme » est une expérience peu connue, et qui serait pourtant très répandue, en témoignent les nombreux récits sur le sujet.

Elle se caractérise par une perte profonde de sens, sur notre vie et nos croyances ; une sorte de « dépression » de l’âme, qui plonge au cœur de nos peurs les plus profondes, et prépare à une véritable transformation intérieure.

L’égo se meurt, le « vrai soi » s’éveille…

Ce sentiment de désolation spirituelle a été largement relaté à travers les siècles.

Dans les écoles des mystères de l’Égypte antique, on essayait de le créer artificiellement, pour tenter d’atteindre un éveil « en accéléré ».

Enfermé dans un sarcophage, l’expérimentateur était confronté à ses peurs intimes : l’obscurité, la solitude, la mort.

Après quelques jours, le sarcophage était ouvert, les survivants avaient réussi l’initiation.

Dans la mythologie, on retrouve d’autres récits similaires, parfois appelés « voyage au bout de la nuit » ou encore « descente aux enfers ».

Le premier à avoir utilisé l’expression est le mystique Jean de la Croix, au XVIème siècle, dans son livre « La nuit obscure ». Les récits de nuit noire ont de nombreux dénominateurs communs.

Elle touche très souvent des personnes qui cheminent, par le biais du développement personnel ou de la spiritualité, et qui pensent avoir trouvé une forme de vérité, de sérénité.

Selon Jean de la Croix: « Plus les choses divines sont en soi claires et manifestes, plus elles sont naturellement obscures et cachées à l’âme.

Il en est ici comme de la lumière naturelle : plus elle est claire, plus elle éblouit et obscurcit la pupille du hibou ; plus on veut fixer le soleil en face, et plus on éblouit la puissance visuelle et on la prive de lumière.

De même, quand cette divine lumière de la contemplation investit l’âme qui n’est pas encore complètement éclairée, elle produit en elle des ténèbres spirituelles. »

J’avais le sentiment d’avoir atteint l’éveil…

Ainsi, à l’image des premiers rayons de soleil qui viennent réchauffer la terre et chassent la pénombre, la nuit noire de l’âme crée une dynamique, un mouvement de vie, elle génère un changement en profondeur.

Pour Fanny, une consultante en webmarketing âgée de 28 ans, « ça a commencé après un épisode extrêmement fort, ou j’avais le sentiment d’avoir atteint l’éveil, et d’avoir trouvé ma place.

Puis ce sentiment s’est évanoui. Et toutes mes peurs sont ressorties.

J’ai pensé que je serais comme ça toute ma vie, dans une tristesse, une colère omniprésente.

Je me suis désintéressée de mon cheminement spirituel.

J’ai eu l’impression que tout ce que j’avais appris était « n’importe quoi ».

Lors de la nuit noire, les personnes se rendent compte, et ressentent dans leur corps que tout ce qu’elles pensaient savoir, et qui était fabriqué par le mental, est erroné.

Sans préambule, tout s’écroule. La paix apparente laisse alors place à une déprime profonde, un sentiment de vide qu’aucune activité ne trompe, qu’aucune lecture ou séance chez le psy ne semblent soulager.

Selon Eckhart Tolle, qui raconte son expérience de nuit noire sur son site, ce sentiment a un sens précis, le retour « à un état d’ignorance où les choses perdent la signification que vous leur aviez donnée et qui était seulement conditionnelle, culturelle, etc.

Vous pouvez alors regarder le monde sans imposer un cadre de signification fabriqué par le mental.

C’est pourquoi c’est si angoissant quand cela vous arrive effectivement plutôt que de l’adopter vraiment consciemment. »

Thierry Pasquier, un docteur en pharmacie, a vécu cette traversée durant 23 ans.

Dans sa 33ème année, alors patron d’un restaurant végétarien, créateur d’un éco village et professeur de Kundalini Yoga, son monde s’effondre.

Sa voiture rend l’âme, ses deux chats meurent, sa femme le quitte avec l’un de ses enfants, sa maison est réduite en cendres par un incendie.

Il comprend un peu plus tard qu’il traverse une nuit sombre de l’âme.

Selon lui, elle serait le résultat « d’une déchirure que nous faisons entre nos vieilles habitudes cellulaires et un autre état d’âme lumineux dont nous n’acceptons pas encore l’intensité ».

Dans le cas de la nuit noire, l’obscurité peut se révéler de l’intérieur, sans forcément de cause extérieure connue, comme dans le cas de Thierry.

Nous sommes confrontés brutalement aux racines de nos vieux fardeaux émotionnels, à nos peurs les plus profondes, dont certaines que nous n’avions même pas identifiés.

Tant que nous n’avons pas vu nos peurs en face, le mental tourne en rond, l’égo est renforcé, un concept intellectuel en chasse un autre, mais aucun n’est réellement intégré par l’expérience du corps.

Heureusement, cette période initiatique ne dure qu’un temps.

Les peurs auxquelles nous sommes confrontées, très intimes, sont souvent bien supérieures à tout ce que nous avions connu, à la limite du soutenable.

Tant que nous nous identifions à elles, le jeu de l’égo est entretenu, et elles sont alimentées.

Thierry Pasquier raconte comment il a déjoué ce cercle pernicieux :

« la meilleure chose à faire pour moi était de lâcher-prise sur la souffrance, sur ce qui était là.

Juste observer la souffrance, sans mettre un couvercle dessus, ni la faire bouillir en mettant sous la marmite le feu du mental :

« comme je suis nul, je tourne en rond, je n’arriverai à rien, j’ai gâché ma vie, je ne change pas malgré mes efforts, etc. »

Simplement laisser pleurer le corps, le temps que ça dure, une heure, une journée, une semaine. »

Ainsi, on se désidentifie de notre souffrance, on voit émerger notre « vrai » nous, notre « âme ».

On reprend le pouvoir que l’on a donné à notre peur.

Tout comme dans le processus de deuil- celui de notre égo négatif, le déni puis la dépression laissent place à l’acceptation.

Heureusement, cette période initiatique ne dure qu’un temps.

Fanny raconte : « J’ai commencé à m’en sortir le jour ou j’ai touché le fond.

C’était de mon anniversaire, j’ai passé la journée sur le canapé, les yeux dans le vide.

Après plus de deux années dans cet état, je n’en pouvais plus.

J’ai compris qu’il fallait que je m’abandonne, que je ne pouvais rien faire d’autre. Et le lendemain j’allais beaucoup mieux. »

D’après les récits, la manière dont une nuit obscure de l’âme se termine est souvent la même.

On vit dans sa chair ce qui est souvent relaté dans les enseignements spirituels, ou les récits d’éveil : lorsque nous lâchons prise, nous nous rendons compte de l’impermanence des pensées et des émotions.

Eckart Tolle explique : « (les personnes) s’éveillent à quelque chose de plus profond qui n’est plus basé sur des concepts dans leur tête : un sentiment plus profond de but ou de connexion avec une vie plus grande qui ne dépend plus des explications, ni de rien de conceptuel. »

Alors que des peurs profondes s’évanouissent et que les jeux du mental s’apaisent, on éprouve une énorme gratitude, un sentiment de libération très puissant.

Par la suite, même si des pans entiers de croyances sont tombés, l’apprentissage n’est pas terminé.

Mais notre regard sur les jeux de l’égo a changé, et les leçons de vie semblent plus directes, plus rapides à intégrer.

On se laisse moins happer par les vagues.

Un espace de sérénité s’est ouvert et l’on peut continuer de le nourrir en soi.

Source internet Thierry Caillon Instagram

Partagé par la Presse Galactique

Le SECRET n’est pas la LOI D’ATTRACTION… c’est ÇA !

Le Conseil Arcturien transmis par Daniel Scranton

« Nous sommes à l’écoute de chacune de vos demandes, car savoir ce que vous voulez, nous aide à savoir qui vous êtes, ce que vous valorisez, et où vous en êtes dans votre voyage évolutif. Nous vous avons vu évoluer au fil des ans, et nous avons remarqué que beaucoup des demandes que nous recevons sont des demandes pour le collectif, ou pour quelqu’un d’autre que la personne qui fait la demande. Ceci, bien sûr, est un signe d’évolution spirituelle, et ce n’est pas que vous devez vous forcer à penser d’abord aux autres pour être spirituel, ou pour grandir spirituellement.

Mais vous cherchez naturellement à aider les autres dans leur vie et leur cheminement, une fois que vous avez compris comment vous donner à vous-même tout ce dont vous avez besoin. Vous êtes des êtres d’énergie source et, par conséquent, tout ce que vous pouvez désirer existe en vous. C’est là le véritable secret. Le secret n’est pas qu’il existe une loi d’attraction qui peut vous apporter tout ce que vous voulez et plus encore. Le secret, c’est que tout ce que vous voulez se trouve à l’intérieur de vous et que, lorsqu’une personne s’en rend compte, elle est capable d’activer tout ce qu’elle veut en elle, puis elle peut continuer à vivre sans s’inquiéter, sans travailler trop dur, sans marcher sur les pieds de quelqu’un d’autre qui est dans le besoin pour obtenir ce qu’elle veut.

Cette personne est épanouie parce qu’elle sait qui elle est vraiment et que ce qu’elle contient en elle est tout. Alors comment y arriver, si vous luttez toujours pour obtenir ce que vous voulez, ou pour être dans la relation parfaite ? Comment atteindre cet endroit parfait de paix et de savoir que tout est à l’intérieur de vous ? Eh bien, vous devez faire cet effort et prendre ces mesures pour chercher en vous la possibilité que vous soyez déjà entier et que vous ayez déjà tout ce dont vous avez besoin. Pensez à la personne qui contemple une fleur et ressent de la félicité pendant plusieurs heures, par opposition à la personne qui doit cueillir cette fleur, la ramener à la maison, la mettre dans un vase et la regarder mourir. Il y a là une grande différence.

Si vous cherchez tout ce que vous avez toujours voulu en allant à l’intérieur de vous, alors ce qui se passe finalement, c’est que vous obtenez tout ce que vous avez toujours voulu, mais cela ne semble pas aussi merveilleux que vous l’aviez toujours imaginé, parce qu’il n’a jamais été question d’avoir quelque chose, mais plutôt d’être quelque chose et de ressentir quelque chose. Nous voulons que vous découvriez tous qu’avec un peu de concentration et un peu d’attention à ce qui se passe en vous, vous pouvez être celui qui ressent ce que vous voulez ressentir inconditionnellement, et vous pouvez enseigner ce secret aux autres, et leur montrer que les clés du royaume des Cieux ont toujours été en eux.

Nous sommes le Conseil des Arcturiens, et nous avons apprécié de nous connecter avec vous. »

English version : https://danielscranton.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

LA NOSTALGIE D’UN RETOUR CHEZ SOI…

L’éveil n’est pas l’acquisition de quelque chose de nouveau ; c’est plutôt la redécouverte d’une expérience oubliée, d’une connaissance ancienne recouverte par de fausses identifications : avec le corps, avec les pensées…

C’est pourquoi, dans de nombreuses traditions, on compare l’éveil à un « retour à la maison », comme si on rentrait chez soi après un long exil, après un douloureux oubli. C’est le retour d’Ulysse à Ithaque, ou celui du fils prodigue qui rentre chez son père…

Mais ce retour est paradoxal, car en réalité, nous ne sommes jamais partis, sinon en imagination :  nous sommes toujours demeurés nous-mêmes. Dirait-on du rêveur qui a rêvé qu’il allait à Venise qu’il y est vraiment allé ? Et qu’au matin, il est revenu dans son lit ?

Douglas Harding disait de même : « Il s’agit de revenir à un endroit que nous n’avons en réalité jamais quitté, sinon en imagination. »

Mais l’oubli et l’exil furent vécus comme réels. D’où la nostalgie d’un retour chez soi, d’un appel profond à se réveiller d’un songe…

Yvan Poirier https://pressegalactique.com

UNE FORMULE SIMPLE ET CONFORTABLE

Mes chers amis,

Vous commencez à noter la différence entre ce que l’on attend de vous et ce que vous êtes. C’est une période de confusion, car si vous ne faites pas quelque chose, qui le fera ? Pourtant, vous n’avez pas nécessairement envie de le faire. Vous réfléchissez donc à vos options et à vos besoins. « Dois-je continuer à faire cela parce que je le veux ou parce que je sens que je dois le faire ? »

Ces nouvelles options n’étaient pas attendues, car vous avez l’habitude de faire ce que vous croyez être votre rôle au sein du foyer, de la famille, de l’amitié ou du travail. « Je fais cela parce que je suis censé le faire ». Mais pour qui ? Vous ou les autres ?

Peut-être avez-vous des attentes envers vous-même ou votre environnement que les autres n’ont pas. Alors comment décider si ces attentes sont en dehors de vos besoins si cette chose n’est pas accomplie à votre satisfaction ? Comment en effet ?

Quand vos attentes personnelles font-elles partie de votre monde social plutôt que de ce que vous portez au plus profond de vous-même ? Et si vous ne souhaitez pas achever quelque chose, comment vous sentez-vous par rapport à vous-même ?

Beaucoup de vos activités sont liées à des obligations plutôt qu’à des besoins ou des intérêts personnels. Maintenir une maison propre, réparer des objets ou activer des tâches professionnelles que les autres ignorent ou refusent de faire n’est pas mauvais. Mais si vous réalisez ces tâches pour obtenir les félicitations des autres, vous agissez en fonction de « devoirs » en 3D. Si vous vous sentez mal à l’aise face à une tâche qui n’est pas terminée, même si les autres s’en fichent, c’est une fonction de votre nouvel être.

Tout ce que vous faites, pensez ou dites passe désormais par votre être intérieur. Ainsi, si vous accomplissez des tâches pour les autres, vous serez épuisé ou en colère. Et si vous accomplissez des tâches qui sont déraisonnables pour votre énergie ou vos compétences, vous serez épuisé ou en colère. Mais si vous accomplissez des tâches que vous trouvez intéressantes et amusantes, vous serez plein d’énergie. Une formule simple pour qui vous êtes maintenant.

Votre formule était plus compliquée dans le passé parce que votre noyau central de connaissance était limité. De nombreuses activités étaient accomplies pour les autres – travail, enfants, mariage, scolarité et fêtes. Un événement après l’autre pour faire plaisir aux autres et se renier soi-même.

Se séparer des besoins et des intérêts des autres comme vous le faites maintenant peut être effrayant et produire de l’auto-danger. « Où est mon énergie ? Où est mon intérêt ? » « Pourquoi dois-je m’occuper de tout ? »

Votre auto-examen des « je devrais » contrastés avec les nouveaux intérêts se poursuivra tout au long de cette période de vacances et probablement un peu au-delà. Vos actions et vos obligations sont si profondément liées à votre vie terrestre qu’il faudra un certain temps pour séparer qui vous êtes de vos attentes en 3D.

Cela ne veut pas dire que vous êtes de 3D, mais plutôt que vous êtes en train de rompre de nombreuses habitudes de 3D dont vous n’étiez pas conscient auparavant.

Pourquoi ne voudriez-vous pas une maison propre ou un projet de travail complet ? Si ces actions font partie du nouveau vous, vous ne serez pas en colère, fâché ou triste si les autres ne les tiennent pas en estime, car vous saurez que ce sont vos projets. Et si les autres ne respectent pas vos normes en matière de garde d’enfants, d’emploi ou de soins à domicile, vous pourriez vous demander pourquoi il est important que ces tâches soient accomplies selon vos normes ? Ces normes sont-elles nouvelles pour vous ou datent-elles de 3D ?

Même si beaucoup d’entre vous sont en colère parce que quelque chose n’a pas été fait selon vos critères, il se peut que vos critères ne produisent pas le produit final que vous voulez. Car une maison propre ou des réparations terminées ne sont-elles pas un appel au confort ? La colère, parce que quelque chose n’est pas fait selon vos critères, n’est pas confortable.

Avant de faire quoi que ce soit qui vous semble épuisant ou inconfortable, allez à l’intérieur de vous pour déterminer si cette action est dirigée de l’intérieur ou si elle est un héritage de la 3D. En effet, les obligations de la 3D créent maintenant de l’épuisement, de la colère ou de la frustration.

Les devoirs ne sont jamais complets et ne l’ont jamais été, car ils sont générés de l’extérieur de votre être. Ce ne sont que les éléments, les pensées et les actions de l’intérieur qui vous apporteront le confort dont vous avez tant besoin en ce moment.

Un confort qui est essentiel alors que vous éliminez ce avec quoi vous étiez confortable en 3D. Le confort de soi est votre mot et votre action de la semaine. Ainsi soit-il. Amen.

Brenda Hoffman

English version : https://lifetapestrycreations.wordpress.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

MÉTÉO ASCENSIONNELLE – Le rideau se prépare à tomber sur l’acte final

Je vois que vous avez assimilé la dernière leçon et que vous y avez réfléchi. C’est bien et cela vous donnera un coup de pouce dans votre réflexion. Maintenant, réfléchissons à un autre concept. Parmi toutes les pensées possibles, essayez de considérer comment vous existez. Êtes-vous réel sous une forme physique ou êtes-vous seulement en pensée ? Êtes-vous si réels dans la manifestation de l’énergie de la pensée mentale que vous vous percevez comme réel sous forme de corps ? N’avez-vous pas mal et ne souffrez-vous pas lorsque vous êtes blessés ? Qu’est-ce que la réalité au départ ?

La Terre est un concept spécial basé sur un accord avec beaucoup de personnes pour jouer un conflit entre la Lumière et l’obscurité et toutes ces années auxquelles vous pensez en termes linéaires ne sont pas exactement ce que vous pensez, car elles se produisent d’une manière plus compacte. Ceux qui sont en dehors de cet aspect fermé de la Terre comptent le temps d’une manière différente et vos nombreuses années d’existence sur Terre sont comptées dans un terme plus court pour eux. Ainsi, vos 500 dernières années auront été beaucoup plus courtes pour ceux qui sont en dehors de ce concept terrestre. Pourquoi en est-il ainsi ?

Le temps est un élément qui peut être conçu lors de la création d’un concept fermé et dans la conception de la Terre, il a été conçu pour être compact avec un passage rapide du temps dans les événements, car on pensait que le conflit terrestre n’aurait pas pris autant de temps et qu’il serait terminé rapidement. Or, il s’est prolongé. Vous voyez, le temps peut être manipulé lorsqu’il est conçu et pour une différenciation, la zone doit être fermée pour qu’elle prenne effet. Elle ne peut pas être intégrée dans d’autres cadres temporels, étant différente avec l’intention de résoudre les conflits comme elle a été conçue. Il y a beaucoup de planètes qui ont une base de temps différente selon leur placement dans les cieux et les rotations dans leurs cycles, mais elles s’intègrent bien comme elles ont été créées. Le conflit sur la Terre a été tellement observé et surveillé par tant de personnes qu’il devait être un événement fermé afin qu’il puisse être aidé de nombreuses façons si nécessaire. Une véritable expérience scientifique des plus fines et elle a été réalisée. En fin de compte, vous avez tous été gardés plus longtemps dans cette pièce de théâtre que ce qui était nécessaire au début.

Cela nous amène à la fermeture de cette société fermée, qu’est la Terre, et à la façon dont elle va s’y prendre. Elle doit se dissoudre ou être éliminée de la meilleure façon possible afin de ne pas perturber les choses plus que nécessaire et c’est le plan. Il y a plusieurs choses qui doivent se produire et l’ascension est l’une d’entre elles. Cela résoudra beaucoup de choses pour beaucoup d’entre vous lorsque vous quitterez la troisième dimension et passerez à un niveau supérieur. La Terre elle-même verra supprimé son accord mental fermé au concept sur les directives d’êtres beaucoup plus élevés sous l’accord de Dieu Père Mère, et la vie continuera. Alors, est-ce que cela signifie que ce conflit fermé est faux, non, c’est une forme différente de réel et vous le percevez comme destiné à faire le travail et cela a été achevé. Vous n’auriez pas dû vous entendre dire pendant tout ce temps que ce que vous viviez n’était pas réel, car c’était le but de cette situation.

Considérez que c’était une sorte de champ de force et que vous y avez été insérés pour accomplir une mission. Vous avez été retirés de la réalité que vous viviez et placés énergétiquement dans cet accord de champ de force, avec vos talents pourvarmes et votre vaste expérience pour accomplir un objectif, celui d’apporter la Lumière à la Terre. En cours de route, vous avez été libres d’apprendre des leçons plus rapidement par le biais de la réincarnation, ce qui était très différent de l’apprentissage que vous aviez connu auparavant dans votre réalité. Ce champ avait des règles différentes et vous deviez apprendre à vous y mouvoir. Il a fallu un certain temps pour s’habituer à ce jeu différent avec des règles différentes et pour que cela soit plus facile pour vous et moins déroutant, votre mémoire a été voilée pour éliminer les éléments déroutants. Vous ne le pensez peut-être pas, mais cela vous a permis de progresser plus facilement et, espérons-le, de réaliser plus rapidement vos directives.

Certains plans ont fonctionné comme prévu, d’autres non. Il a fallu intervenir et aider, modifier et augmenter les choses si nécessaire. C’est la surveillance qui a été donnée tout au long de cette période. La lutte était intense et il y a eu des pertes en cours de route et de nombreux soldats n’ont pas atteint leur but et se sont laissés prendre dans la fausse réalité et n’ont jamais trouvé leur vocation et, à ce jour, ils sont encore pris dans les menus détails de ce qu’ils pensent être la réalité. Ils ne sont jamais venus à la vérité. Maintenant, vous devez vous extraire de cette déviation créée intentionnellement à partir de votre réalité précédente avant de venir sur Terre et, lorsque le moment sera venu, revenir dans la réalité qui est vraiment réelle pour vous. C’est déroutant, n’est-ce pas ? Pas vraiment, car il s’agit d’une sorte de production théâtrale dans laquelle la Lumière a vaincu l’obscurité de toutes les façons, et le rideau se prépare à tomber sur l’acte final. Les acteurs retourneront chez eux, auprès de leurs proches, et reprendront là où ils se sont arrêtés, mais avec un degré d’apprentissage différent et une expérience de l’existence beaucoup plus large. Toute votre expression de vous-même est différente et lorsque votre passé et votre identité seront à nouveau dans votre conscience, vous aurez quelque chose à quoi comparer votre apprentissage sur Terre et vous remettrez les choses à leur place et dans leur perspective. Ce sera une intégration assez importante et cela peut prendre un certain temps, mais cela a été une production assez importante et elle mérite le temps qu’il faudra pour mettre tout à sa place. Vous êtes de bien plus grandes entités à faire cela que vous ne le réalisez, car vous avez accompli bien plus que ce que vous pouvez évaluer maintenant. Prenez cela aussi paisiblement que possible. Sortez de cette production théâtrale en tant qu’acteur accompli, jouant votre rôle avec un panache et un talent dont vous ne soupçonnez peut-être pas l’existence. Comme un candidat aux Oscars, mais comme je l’ai déjà dit, ne laissez pas votre ego vous piéger.

Voici encore une fois des concepts que vous devez considérer et avec lesquels vous devez passer du temps. J’espère que vous y viendrez pleinement, car dans ce cas, une connaissance complète est nécessaire pour ce qui est à venir. Vous marcherez bientôt sur ce chemin et nous veillerons à ce que vous le fassiez sans confusion ni trépidation, car nous vous avons aidés tout au long du chemin et nous continuerons à le faire. Moi, ainsi que beaucoup d’autres, nous continuons à vous aimer énormément.

Je suis Lanto. maître du deuxième rayon, et je vous aide à ouvrir des portes.

English version : https://offeroftrust.com/

Traduit par Marie-Louise Panchèvre BeLight Éditions

Partagé par la Presse Galactique

LA VIE EST UNE QUESTION DE CHOIX

Un déroulement est une suite d’évènements. Chaque cause entraîne une conséquence et une conséquence peut devenir une cause qui entraîne une autre conséquence, et ainsi de suite.

Parfois dans le déroulement la conséquence n’apparaît pas toujours à l’instant t + 1 après la cause. Parfois la conséquence peut apparaître à l’instant t + 2, +3, + 4, + 5, ou plus. t + 1 peut être 1s, 1min, 1h, 1j, 1mois, 1 année, 1 décennie, ou 1 vie. Cela parce que la réaction en chaîne entraîne un mécanisme vibratoire, qui met en mouvement une intention jusqu’à la manifestation dans la matière. Et les conséquences successives interfèrent les unes avec les autres, en ralentissant ou en accélérant d’autres manifestations de conséquences.

Si par exemple un oiseau vient chanter à ma fenêtre. Je peux décider de me rapprocher de la fenêtre pour l’écouter ou je peux l’ignorer. En regardant par la fenêtre, je peux voir tout près le nuage noir menaçant qui indique que la pluie va bientôt tomber. J’ai ainsi l’idée d’aller enlever mon linge en train de sécher sur la terrasse. Ainsi lorsque la pluie arrive, mon linge n’est pas mouillé. Et je peux enfiler les vêtements qui auront séché pour me rendre à mon cours de sport. Je peux ainsi partir en toute tranquillité à mon cours de sport, où je me défais d’une tension musculaire grâce à un étirement. À la sortie de mon cours de sport, je reçois un appel téléphonique, où mon frère me propose de le rejoindre pour partager le repas du midi en famille. Étant déjà en route, je m’y rends directement et ainsi de suite…

Si je choisis d’ignorer l’oiseau, la pluie finit par rapidement tremper mon linge pendant que je bois mon thé, sans avoir regardé ce qu’il se passe dehors. Je me rends compte que la tenue de sport trempée est la seule qu’il me reste à mettre. Je passe un certain temps à la sécher avant de partir stressé et en retard à mon cours de sport. Je conduis nerveusement et m’énerve contre tout obstacle qui rallonge mon trajet. Arrivé à mon cours de sport, j’ai raté la séance d’étirements et ma tension musculaire ne fait que s’amplifier. Étant tout contracturé, je quitte rapidement le cours et je choisis de rentrer chez moi pour m’allonger. Je reçois l’appel téléphonique de mon frère, mais je ne réponds pas, car je suis occupé à conduire, puis à me changer et enfin à m’allonger devant la TV pour me détendre. Je mange donc seul et tout contracturé, plutôt que de passer du bon temps en famille. Et ainsi de suite…

Ce qui paraît être petit finit par être grand. Quand des conséquences se répètent plus ou moins consécutivement, les probabilités de retomber par la suite sur une conséquence identique augmentent. La répétition des résultats est entraînée par une suite de choix qui entraînent les mêmes conséquences. Une suite dans le temps représente une courbe. Soient les conséquences sont limitées dans le temps et au fur et à mesure font converger l’individu vers un état de plus en plus constant. Soient les conséquences sont infiniment répétées et font diverger l’individu avec un état oscillatoire.

Du point de vue divergent, c’est ainsi que les conséquences karmiques de dualité font osciller l’âme d’une vie à l’autre entre le positif et le négatif, dans la dualité, avec la notion de bien et de mal, ainsi que l’incarnation entre les 2 polarités, féminines et masculines.

Du point de vue convergent, par exemple au cours d’une vie, si l’individu exprime de la négligence à répétition, il finit par oublier quelque chose, à chaque fois de plus en plus important, jusqu’à se perdre et s’oublier totalement. Cela crée des conséquences de plus en plus importantes qui le conduisent de plus en plus systématiquement à des difficultés trop importantes pour passer inaperçues, qui finiront par être constamment présentes dans sa vie.

La vie est un ensemble de conséquences causées par des choix, certaines sont spontanées et voulues, comme voir une de ses œuvres réalisée, et la plupart sont inconscientes et répondent à des suites convergentes ou divergentes, c’est-à-dire à l’échelle d’une vie ou d’un laps de temps limité, ou à l’échelle de toutes ses vies.

Pour s’en sortir, il est important de voir ce qui a été dans l’ensemble, pour identifier la suite et pouvoir remonter à l’origine de cette suite. Soit d’aller observer le choix de l’instant t où toute cette réaction en chaîne a commencé, cet instant qui a influencé tous les choix qui ont suivi, dans le même ordre de manifestations.

Une fois les choix initiaux identifiés, d’autres perspectives de choix s’ouvrent et l’individu peut se libérer des suites, qui l’ont induit à opter, pendant un temps plus ou moins long, pour des choix qui ne lui correspondaient plus.

Les perspectives de choix sont infinies et dans la manifestation tout est possible, y compris de voler, de parler et de comprendre une langue que nous n’avons pas apprise, de léviter, d’intégrer spontanément une nouvelle information, de guérir son corps. Tout est question de choix à l’instant t.

Lire le livre des vies revient à regarder les choix à l’origine des suites de choix qui nous font diverger, mais aussi ceux qui nous font converger. Car toute histoire suit un fil et tant que le fil n’a pas été suivi jusqu’à sa bobine, celle-ci continue de se dérouler.

Si quelque chose nous paraît impossible, il y a bien un fil quelque part, qui nous conduit à opter pour des choix qui nous maintiennent à lui. Si nous sommes limités, c’est que de nombreux fils nous relient et modèlent notre perception de la vie. Notre perception de la vie est la conscience qui nous fait opter pour des choix. Opter pour des choix constitue un déroulement, qui nous donne la notion de temps. Le temps passé dans notre corps est la vie dans laquelle nous sommes. Ainsi, notre vie dépend des choix pour lesquels nous optons. C’est dans nos choix que réside notre pouvoir d’être plus en accord avec ce que nous sommes. Ce que nous sommes est cette partie qui valide intérieurement tous les choix que nous faisons comme étant le fil de notre évolution. Le fil de l’évolution nous tire toujours plus haut vers la compréhension globale du grand livre de nos vies.

Delphine ORIEUX https://ouvrir-son-coeur.fr/

« JE SUIS SORTIE DE LA MATRICE… » – Témoignage

Je vais vous raconter une histoire, vous pouvez la recevoir comme vous voulez, cela vous appartient totalement. Vous pourrez peut-être penser que c’est une fable, ou bien une histoire réelle ou même une création de mon esprit, ou encore un délire d’adolescent, mais je sens un besoin viscéral de vous la raconter aujourd’hui. Très peu de mes proches, de mes amies ou même de ma famille l’ont entendue et vous comprendrez pourquoi en lisant la suite.

Je devais avoir dans la vingtaine et j’ai fait une expérience assez extraordinaire. Je vous fais un résumé de ce que je me rappelle. J’ajouterai aussi des explications, car vous comprendrez pourquoi je suis constamment porté à écrire :

« Je suis dans une chambre, dans la maison de mes parents, cela fait quelque temps que je me sens étrange, un peu comme si j’étais hors de moi et j’attends que quelque chose arrive. Rien, puis d’un coup, je ressens les murs, tout ce que je vois se fige, bug… et je me sens extrêmement bizarre. Je commence à baliser, la peur essaye de m’envahir, cependant je me reprends tout en me disant intérieurement : tout va bien, fais confiance…

Je lâche prise, je sais que quoi qu’il arrive, cela va bien se passer. Puis plus rien… Rien, plus de bruit, plus de vision… c’est le noir total, le silence total, le calme total… et d’un coup, je me retrouve ailleurs… je n’ai plus de corps… Je suis juste pure conscience… je ne sais plus où je suis.

Mais lorsque je mets mon attention sur quelque chose, je deviens cette chose, je ne fais plus qu’un avec elle. Tout a l’air plus réel, plus lumineux, avec plus de contraste, plus de profondeur, plus de tout, une sensation de paix et de tranquillité incroyable… il n’y a pas de peur là, il n’y a pas d’émotion non plus, simplement un sentiment de plénitude, de béatitude…

Je suis attiré par une nuée de lumière noir scintillante qui éclaire sans vraiment éclairer, cela s’étale de bas en haut, je n’en vois ni le début ni la fin. À l’intérieur de cette colonne de feu sombre, je vois des étincelles brillantes, scintillantes qui sortent de ce vortex, comme d’un autre monde, pour s’arrêter devant sept énormes ordinateurs quantiques (c’est ce que j’ai pu en traduire dans ma conception de l’époque). Les étincelles semblent recevoir de l’information de ces sept ordinateurs. Puis, une fois terminé, je les vis partir derrière moi sur une sorte de voile qui reflétait une image comme sur un écran géant où je pouvais apercevoir la terre. Les étincelles traversèrent le voile et je les vis aller directement vers un endroit de la planète.

À ce moment-là, je compris que les âmes passaient par là pour entrer et sortir de cette matrice. En effet, je vis beaucoup d’âmes y entrer, mais peux en sortir pour retrouver cette cascade de lumière par laquelle elles étaient toutes entrées. Tout était si étrange, je suis resté quelque temps entre cet entre-deux… Cependant, je savais au plus profond de mon être que nous sommes tous issus de cette source et qu’un jour, nous reviendrons pour retrouver notre véritable foyer.

Je me suis réveillé quelques heures plus tard, en me rappelant tout ce qui venait de m’arriver, c’était comme si je m’éveillais d’un rêve en pleine conscience, capable de tout décrire, car je savais que c’était juste un rêve par rapport à la réalité que je venais de vivre, mais le plus troublant, a été de me resynchroniser avec le monde au quotidien. Je vivais comme un décalage de 7 secondes… c’est-à-dire que pendant l’espace d’une seconde, je vivais sept secondes, j’avais le temps de faire plein de choses durant cet espace qui se multipliait sans cesse par sept.

À l’aurore, j’ai décidé de partir pour ne pas me retrouver devant mes parents… alors, je suis allé en pleine nature pour redescendre de cet état de pleine conscience et essayer de comprendre ce qui venait de se passer. Il me fallut environ trois jours pour redescendre de cette vibration et pour me resynchroniser avec le monde extérieur.

Je n’ai jamais plus oublié cette expérience, pourtant, j’ai tout fait dans ce sens, car j’imaginais comment raconter ça, puis retrouver des amis et leur dire : « Tu n’imagines pas ce qui m’est arrivé tout à l’heure, je suis sortie du monde, je n’avais plus de corps, j’étais toutes choses, j’étais Un et tout était moi, puis je suis revenu !… »

Je l’ai dit une fois, peut-être deux, mais ce qui devait arriver arriva : ils ont tous cru que j’avais perdu la tête… Alors, je ne l’ai plus raconté à personne depuis lors.

Ce fut ma première expérience hors de la matrice, elle fut la fondation même de ce tout que je suis devenu, tout, dans ma vie, fut balayé à partir de ce moment, plus rien n’avait d’importance, pourtant je me suis fait une promesse : sortir de la matrice, mais cette fois en comprenant bien comment y retourner et aider les autres à faire de même.

Permettez-moi maintenant de vous transmettre des informations que j’ai reçues de l’ordre des Melchizedek afin de pouvoir décoder au mieux la véritable signification de mon expérience :

« Bien heureux celui qui dépasse les frontières, car il verra de ses yeux l’ultime réalité cachée derrière tous les systèmes mis en place. Ce que tu as vécu, est bien une sortie de la matrice, de tout ton système planétaire, tu es allé là où tout a commencé pour toi comme pour tous les autres êtres humains.

Tu as su dépasser les barrières psychologiques que sont la peur et le doute, et ainsi rien n’a pu t’empêcher de retrouver le chemin de ta source. Cette source, tu l’as vu avec le prisme de ta conception de l’époque, et donc cette colonne de lumière sombre représente cette route que tu as suivie pour venir jouer en ce monde.

En fait, cette colonne n’existe pas, elle n’est qu’une représentation intellectuelle qui peut te donner accès à l’information, à l’idée de ce qu’elle représente, soit ton retour à ce que tu es vraiment. Tandis que les sept ordinateurs sont de même une histoire qui te donne la possibilité d’intégrer le processus mis en œuvre en ce monde pour la création de cette matrice artificielle.

Il s’agit donc de l’histoire de sept voiles, sept espaces, sept villes, qui t’enferment dans un monde où tout est circonscrit à l’intérieur de ces sept enchâssés. C’est l’illusion mise sept fois en perspective pour que tu ne puisses jamais retrouver le chemin vers ta propre Source. C’est l’ultime rempart qui empêche les êtres de sortir de ce système !

Mais, en vérité, il est possible à tous de sortir de cette matrice illusoire des sept, car nous avons en nous-même la source de tout ce qui est, bien que beaucoup n’en soient pas encore conscients.

Il a maintenant été décidé par les plus hautes instances de déverrouiller cette matrice, mais seuls ceux qui sont à l’intérieur peuvent le faire !

Voilà pourquoi beaucoup d’êtres se réveillent afin de retrouver la sortie de tous ces dilemmes et de tous ces paradoxes.

Je comprends maintenant pourquoi je suis ici et pourquoi j’ai vécu toutes ces folles histoires qui m’ont permis de comprendre différemment ce monde matriciel afin de me permettre d’ouvrir la voie à ceux qui veulent sortir de cette matrice infernale.

Lea Dostonne https://oeuvre-spirale.com/

LE RETOUR DANS NOTRE TEMPLE INTÉRIEUR

Le changement est désormais en route et l’important aujourd’hui est de nous rapprocher de notre âme pour nous aider à avancer plus sereinement grâce à l’intuition. La tâche n’est pas simple, je le reconnais, mais nous avons à notre portée notre puissance intérieure lumineuse qui peut tout.

Grâce aux expériences parfois difficiles que nous avons attirées pour comprendre et intégrer ce que nous sommes en réalité, nous avons grandi.

Et nous continuons sur cette lancée où tout ce qui a besoin d’être libéré est mis en évidence. La tâche intérieure se poursuit sans relâche et c’est un dépouillement de toutes nos parts d’ombre qui opère.

Nous avons compris que sans lâcher-prise, nous sommes pris par la tourmente. La vie nous initie au plus haut point.

Nous sommes au début de la grande transformation qui a lieu et il est important de nous entraider pour tenir bon en ouvrant notre cœur à l’autre et à la vie humaine. Car tout ce qui est a un sens profond, une raison d’être. C’est en l’acceptant qu’il est possible de vivre plus légèrement.

Nos recherches ont été nombreuses. Elles nous ont égarés parfois. Nous sommes passés par des expériences difficiles qui nous ont entrainés loin de la vérité et de notre âme, dans la souffrance et l’incompréhension du sens réel de la vie.

Le mental, quant à lui, est toujours très présent pour ceux qui ne se sont pas rapprochés de leur âme. Trop souvent oubliée au profit de recherches extérieures et illusoires, c’est Elle qui doit reprendre les commandes pour nous mener vers la réalisation. Plus nous sommes reliés à Elle consciemment, plus Elle nous guide par l’intuition. Trop souvent délaissée, Elle ne peut communiquer avec nous pour nous montrer la voie de la lumière.

Or, grâce à Elle, il est possible de demeurer dans la stabilité, la justesse et la joie même si ce qui se passe à l’extérieur est pesant. Grâce à Elle nous nous reconnectons à l’essentiel, à la beauté, à l’instant présent et à notre puissance lumineuse. Grâce à Elle nous ne sommes plus emportés et malmenés par le mental et nous sortons de son emprise et de l’emprise de l’énergie de la société. Nous avons alors une vision plus juste de ce qui est et de nous-mêmes.

Il est nécessaire pour passer ce cap important du changement de la vie sur Terre, de nous nourrir de l’intérieur et de demeurer ancrés. Plus que jamais auparavant, il est vital de retourner à l’intérieur de soi, dans notre lumière bienfaisante et nourrissante de foi, de joie, de beauté et de guidance lumineuse. La délivrance se fera intérieurement et rejaillira à l’extérieur, dans notre société en souffrance et sur l’humanité en perte de sens profond. C’est cette voie qui nous délivrera de l’oppression de la dualité. C’est cette voie qui nous montrera réellement qui nous sommes. Gardons le cap, ne faiblissons pas, soyons conscients de notre pouvoir intérieur, de notre lumière. Gardons espoir !

Mirena https://aucoeurdelunicite.com/

EST-CE UN NOUVEAU DÉPART OU LA FIN ?

LES CHANGEMENTS
Chaque mois qui passe, nous voyons davantage de nos droits et de nos libertés nous être retirés. La plupart vivent dans la peur ou sont dans un état de confusion quant à la direction que nous prenons. Plus rien n’a de sens.

On nous donne tellement d’informations contradictoires. Les grands médias diffusent un récit. Les médias alternatifs en diffusent un autre. Mais quel que soit le côté de la barrière où nous sommes assis, dans nos croyances, personne ne semble savoir avec certitude la destination du collectif.

La ligne d’arrivée s’éloigne de plus en plus. Et les discours alarmistes ne ressemblent à rien de ce que nous avons connu jusqu’à présent.

Dans ce post, j’ai noté combien il est important pour les empathes de rester en dehors de la propagande agitée. Cependant, ceux qui sont encore « profondément endormis » peuvent tirer profit de l’expérience des niveaux intenses de peur ou de colère. Pour une raison, cela aide à déclencher un « réveil », et pour une autre, ils ont besoin de prendre conscience de la vérité du monde dans lequel nous vivons.

L’OBSCURITÉ RÉVÉLÉE
Les « ténèbres obscures » qui contrôlent ce monde depuis de nombreuses années sont révélées aux yeux de tous. Les mensonges et les tromperies sont exposés. Leur mal est remonté à la surface et est maintenant exposé. Il est impossible de s’en cacher ou de s’en débarrasser.

Mais ce n’est pas parce que la vérité de notre réalité est révélée, à grande échelle, que les gens vont instantanément s’en rendre compte. En fait, certains s’enfoncent encore plus dans le déni. Ce qui est tout à fait normal. Découvrir que toute votre réalité a été construite sur des mensonges n’est pas facile à affronter ou à gérer.

Ceux qui restent dans le « sommeil » ne sont cependant pas les seuls à se battre…

Il existe de nombreuses personnes « éveillées et conscientes » qui souhaiteraient être encore endormies face à la vérité de notre monde. Car, avouons-le, le « savoir » n’a pas rendu ce voyage plus facile. Si ce n’est que ces derniers temps, il a causé plus de problèmes, surtout lorsque personne ne veut entendre votre vérité, lorsque vos paroles tombent dans l’oreille d’un sourd, ou si vous êtes ridiculisé pour vos idées et vos opinions.

Mais ceux qui sont « endormis », ou inconscients, deviendront les nouveaux éveillés, et ils auront, en temps voulu, besoin de vos conseils. Mais ils ne le savent pas encore.

DES TEMPS CONFUS
En ces temps de confusion, nous sommes tous à la recherche d’un peu de lumière pour éclairer notre chemin. Nous voulons savoir ce qui se passe réellement et où nous allons.

Il semble qu’il n’y ait personne qui détienne les réponses. Les prédictions positives, de ceux qui sont doués, ne se réalisent pas ou n’offrent pas le soutien nécessaire. Je crois aussi qu’il y a une raison à cela…

Si vous êtes éveillé depuis longtemps, vous constaterez que ceux que vous avez écoutés pour trouver du réconfort ne vous offrent plus le même confort qu’avant. Vous vous sentez peut-être plus seul et isolé que jamais, et vous cherchez quelqu’un d’autre pour combler le vide ou vous donner des réponses. Si c’est le cas, il est peu probable que vous trouviez quelqu’un.

Pourquoi ?

Parce que vous avez évolué au-delà de cela.

Vous avez déjà en vous ce dont vous avez besoin. Vous ne faites simplement pas confiance à vous-même et à votre propre guide intérieur.

Chercher à vérifier votre intuition auprès d’un autre est bénéfique (je sais que de nombreux empathes viennent sur mon blog pour confirmer ce qu’ils ressentent déjà à l’intérieur), mais chercher constamment des réponses à l’extérieur de vous ne fera qu’accroître la confusion. C’est ce qu’on appelle avoir « trop d’informations ».

Cela dit, notre intuition peut sembler se jouer de nous. Elle nous dit une chose une semaine et une autre la semaine suivante. J’ai certainement fait cette expérience. Parce que tout est en mouvement, les vérités peuvent changer. Ce que je veux dire par là, et aussi fou que cela puisse paraître, c’est que ce qui est vrai un jour peut ne pas l’être le lendemain. (L’effet Mandela en est un exemple).

L’ancien monde a disparu pour toujours ; et cela inclut la façon dont nous fonctionnons dans notre réalité. Nous devons nous adapter aux variations et aux fluctuations de nos perceptions. Tout change et rien n’est figé.

FAITES CONFIANCE AU PROCESSUS
Nous devons faire face à cette situation. C’est vraiment un moment de foi. Faites confiance au processus.

Beaucoup des choses inconfortables qui se produisent ne font pas seulement partie d’un monde en mutation, mais elles sont aussi un déclencheur pour que les non-éveillés se réveillent. Une chance pour eux de voir la vérité.

Même ceux d’entre nous qui sont éveillés auront des vérités dérangeantes révélées. Cependant, plus nous avons été longtemps sur le chemin, moins ces chocs auront d’impact.

PRENEZ LE CONTRÔLE
Le moment est venu de prendre le contrôle de ce que nous pouvons. C’est le moment de contrôler, non seulement où va notre attention, mais aussi nos réactions.

Nous ne devons pas nous laisser entraîner dans une spirale de peur inutile, ni placer nos espoirs dans quelqu’un ou quelque chose pour nous sauver.

Nous devons nous souvenir de notre lumière et de notre suprématie, nous en souvenir vraiment. Ressentez le pouvoir qui est en vous. Sachez que ce dont nous avons été témoins est une illusion de premier ordre.

La peur est ce qui a contrôlé les humains pendant de nombreuses années. Et récemment, cette peur et cette confusion ont été amplifiées à des niveaux records pour nous empêcher de vivre dans notre propre suprématie.

Rester assis dans l’énergie de la confusion et du désespoir, ne fait que nous garder piégés. Cela bloque la prospérité, l’abondance, et toutes les « bonnes choses » de se déployer dans notre réalité.

NOUVEAUX DÉBUTS
Le monde extérieur peut sembler fou et aller de mal en pis, mais cela ne signifie pas que nous devons nous joindre à cette folie.

Nous sommes notre propre superpuissance.

Il ne s’agit pas seulement de fins, mais de nouveaux commencements. Où nous allons, personne ne le sait vraiment. Mais ayez confiance en votre propre pouvoir. Vous n’êtes pas seuls. Nous sommes tous dans le même bateau !

J’espère que cela vous aidera en ces temps incertains.

À la prochaine fois.

Diane

**Par Diane Kathrine

English version : https://eraoflight.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

LA RÉCONCILIATION AVEC SOI

Pour vivre en paix, il est nécessaire de se réconcilier avec soi. Les blessures intérieures sont présentes en chacun et il est important de les comprendre et de les aimer pour pouvoir vivre en harmonie avec soi-même, ainsi qu’avec les autres.

Même si elles ne sont pas conscientisées, elles sont là, en chacun, elles nous conditionnent, elles se réactivent parfois et établissent un mal-être, des peurs, de la colère… Nous avons vécu de nombreuses vies dans la dualité, et il y a en nous une part de notre passé à apaiser pour retrouver notre liberté.

En nous demeurent la lumière et l’amour. En nous demeurent aussi les blessures et traumatismes vécus. Leurs libérations nous permettent  d’avancer plus légèrement, dans une vibration plus élevée. Se pardonner les actes passés fait grandir. Nous sommes là dans une compréhension universelle qui pose un autre regard sur l’être humain, sur ses émotions et ses souffrances.

Personne n’est parfait. Nous sommes tous humains et nous avons la capacité d’accepter les erreurs du passé. Tout être doit trouver en lui la lumière. Tout être doit apaiser cette part de lui qui est encore présente et qui réagit parfois, car elle a besoin d’être reconnue et aimée.

Si vous êtes conscients de vos zones d’ombre qui réagissent encore en vous, ne les repoussez pas car elles reviendront tôt ou tard. Au contraire, accueillez-les avec amour et gratitude. Ne jugez pas, ne considérez pas que c’est mal. Unissez-les à votre partie lumière/amour qui est en vous. Prenez conscience du côté sombre que chacun possède. Vous n’êtes pas différents des autres. Chacun a son propre bagage à porter et sachez que le vôtre vous fait grandir pas à pas sur votre chemin de lumière.

Pour trouver la paix intérieure et ne plus être soumis au pouvoir de cette part d’ombre qui se réactive de temps en temps, faites la paix avec vous-mêmes et avec vos actes passés. Donnez-lui tout votre amour. Dites-lui que vous l’aimez et apaisez-la.

L’amour véritable permet de s’accueillir tel qu’on est. L’amour véritable reconnait la partie de soi qui est en souffrance. Sans cette reconnaissance, vous ne reconnaissez pas qui vous êtes, vous refoulez cette part du passé souffrant qui attend d’être libérée par l’amour. Sans cela, vous ne pouvez pas changer.

L’être humain a souvent répercuté ses souffrances sur les autres, mais il doit comprendre aujourd’hui qu’il attire à lui les êtres nécessaires à son évolution. Tout a un sens, rien n’est le fait du hasard, il n’y a aucune injustice dans tout ce qui vient à nous et même les souffrances vécues sont justes. C’est pourquoi, la réconciliation avec soi et avec les autres est une nécessité pour demeurer en paix.

Êtes-vous prêts à vous pardonner et à vous aimer ?
Êtes-vous prêts à pardonner et à aimer ?
Êtes-vous prêts à vous réconcilier avec vous-mêmes et avec les autres ?

Mirena https://aucoeurdelunicite.com/

Page 1 of 76

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén