Catégorie : Le mot du jour Page 1 of 64

LE DÉTACHEMENT LIBÈRE ET STABILISE

La Renaissance en nous doit être achevée le plus possible avec l’équilibre de notre détachement ou plutôt une libération des ressentiments, de la peur, de la culpabilité, du chagrin, etc. qui enchaînent notre conscience.

Notre détachement est relatif aux émotions que nous vivons au quotidien. Elles ne sont pas nous en principe, elles sont des fragments altérés de nos expériences bonnes ou mauvaises, de notre génétique et des pensées subjectives qui submergent notre conscience limitée.

Le détachement, c’est aussi vis-à-vis les choses que nous chérissons ou nous possédons matériellement, que cela soit de la musique que nous n’écoutons plus, du linge que nous ne portons plus ou simplement des objets qui ne servent plus à rien.

Ce mécanisme de détachement, fait en sorte, que nous nous libérons de l’ancien pour faire place au nouveau, non pas sur le plan matériel, mais au niveau vibratoire afin de favoriser notre transformation, voire notre transfiguration. Ainsi, chaque fois que nous nous départissions de quelque chose plus ou moins cher à nos yeux, nous observons notre réaction, notre émotion et cela fait un bien considérable.

Le détachement peut être relié à certains événements tristes, qui ont été nuisibles pour notre santé morale ou qui nous font revivre des moments de mélancolies, de chagrin, de colère incontrôlable, de fortes rages ou des situations que nous avons eu de la difficulté à gérer. Que cela soit une séparation, une perte d’un être cher ou d’un emploi, nous devons essentiellement vivre un deuil que nous devons apprendre à dépasser malgré la tristesse que cela génère.

Dès que nous en prenons conscience, nous nous en détachons graduellement en observant comment l’ego et le mental le vivent, même si l’émotion demeure présente. De cette façon, nous voyons de plus en plus la Lumière au bout du tunnel que la nostalgie assombrissait. Par conséquent, avec ce recul intelligent et anémotif, nous comprenons davantage, dans la quintessence profonde de notre Cœur de Lumière, les raisons pour lesquelles ces circonstances sont advenues dans notre vie.

Nous devons autant nous détacher de nos proches, de nos familles, de nos enfants, de nos parents, de nos amis que des situations répréhensibles que nous avons créées au cours de notre existence. Cela ne veut pas dire de les rejeter ou de les quitter ; au contraire, parce que nous les aimons inconditionnellement, nous devons continuer notre Chemin de vie selon les vibrations de notre Cœur Vibral et non en fonction des sentiments d’amour conditionnel que nous avons à leur égard.

Chaque jour où nous vivons un certain détachement, nos actions deviennent bénéfiques pour notre santé en général, car nous ne sommes plus soumis à la peine et aux aberrations que cela occasionne. Nous pouvons accueillir, dès cet instant, le détachement de tout ce qui concerne les incohérences, les manipulations, les falsifications et les mensonges engendrés au cours de notre vie terrestre.

À cause de ce détachement inconditionnel, notre vie est plus stable parce que nous nous sommes libérés des ancrages parfois trop émotifs que nous alimentions inconsciemment envers certaines situations ou certaines personnes. Le détachement est un gage de Liberté pour nous-mêmes et pour les autres.

En somme, c’est notre façon d’aimer en laissant vivre les gens comme ils l’entendent, car nous ne pouvons sauver personne, chacun ayant la responsabilité de se réaliser lui-même en fonction de sa propre vibration.

Yvan Poirier https://pressegalactique.com/

LA COMMISÉRATION

Commisération (sentiment de pitié, de compassion éprouvée pour la misère ou les malheurs d’autrui) est un mot appelé à être couramment employé dans les temps qui viennent.

Je ne suis pas du tout un adepte des prédictions, pourtant, il en est une qui peut facilement être faite sans grand risque de se tromper : quand tous ceux qui ont été sciemment trompés par leurs instances politiques, médiatiques, sanitaires et religieuses prendront conscience de l’énorme imposture dans laquelle ils sont tombés. Alors plus rien ne pourra redevenir comme avant, et ce sera le moment pour la planète d’effectuer un changement vibratoire. Elle ascensionnera alors vers une dimension supérieure, et tous ceux qui ont cédé à leur soif de pouvoir, et à la facilité d’exercer leur autorité despotique sur leurs prochains, seront dans l’impossibilité de suivre cette voie. Ils se retrouveront alors face à leurs victimes maintenant parfaitement éveillées, à toutes les manipulations dont elles ont pu faire l’objet. Ces tristes manipulateurs auront alors à faire face à leur responsabilité et devront rendre des comptes à tous ceux qu’elles ont sciemment trompés.

Elles récolteront les fruits à la hauteur de ce qu’elles auront semé. Cela risque alors d’être une triste époque et de devenir malheureusement pendant quelque temps une véritable chasse aux sorcières.

Heureusement, ce sont des personnes un minimum éveillés comme vous, qui les aideront et chercheront alors, non à les disculper de leurs responsabilités, mais à essayer de les comprendre. Ils inciteront alors leurs semblables à agir avec commisération, un mot du vocabulaire qui jusqu’à présent est peu utilisé. Ils donneront par l’exemple de leur comportement et de leurs paroles, à ce que leurs semblables ne se comportent surtout pas comme toutes ces personnes malveillantes ont pu le faire avec eux-mêmes, sinon elles ne vaudraient pas beaucoup mieux. Après cette période de souhaitable, de rédemption, pour tous ceux qui n’ont pas toujours agi en réelle conscience de l’ampleur des diverses manipulations dont ils ont fait eux-mêmes l’objet, succèdera alors la félicité de retrouver notre moi profond, et l’équilibre que nous apportera notre nouvelle dimension.

Norbert Clémencet

Remis par l’auteur à la Presse Galactique

Ne m’appelez plus MORT, mais LIBÉRATION !

Oui, cessez vos créations mentales entourant cet épisode de fin de vie, expérience enrichissante, mais parfois incomprise. L’enfermement de votre petit mental prisonnier de la pensée générale ayant toujours créé autour de cet événement les plus sombres images d’angoisses, de peurs et différents délires imaginaires.

Dans vos écrits, vos peintures, vos différentes créations artistiques, vos divers récits, tout ce qui se rapporte à ce que vous appelez mort est teinté de souffrances, de représentations morbides, d’ombres inquiétantes, d’enfers infernaux ou de cieux sirupeux. Toute cette imagerie étant loin d’une réalité se manifestant au moment où vous quittez votre enveloppe physique.

Sachez que toute cette terrible et fausse image de la mort aura été maintenue dans vos esprits bien soumis aux différents pouvoirs de votre monde, qu’ils soient politiques, mais surtout religieux, afin de vous faire croire qu’en passant par eux, vous auriez accès à la libération et à l’accueil en son sein d’un Dieu miséricordieux ne recevant en son royaume que ceux ayant accepté son endoctrinement, ses directives.

Pourtant, surtout depuis quelques années en arrière de votre temps terrestre, se déclinent, se diffusent des témoignages vécus par énormément de vos Frères et Sœurs ayant connu ces expériences dites de mort imminente « NDE ou EMI » apportant en général un souffle incroyable de vie, de liberté, de soulagement, de rencontres extraordinaires avec les parents ou amis les ayant précédés, de guides lumineux les accueillant pour leur expliquer par la suite que leur temps n’étant pas encore venu de les rejoindre, ils doivent redescendre dans la matière et témoigner de leur expérience.

Le retour sur Terre, dans l’enveloppes physique, semble très lourd, difficile, comme lorsque l’on se retrouve dans l’enfermement et l’opacité. Une nostalgie de cet état de plénitude ressenti envahie parfois l’esprit des personnes aperçu, même brièvement, l’autre rive du monde céleste.

Cette expérience de NDE apporte aux personnes qui l’ont vécue, un changement très important dans leur façon de vivre, de penser, ainsi qu’un rayonnement de leur personnalité, une sérénité qu’il tente de communiquer et surtout, le plus important, la disparition de toutes peurs concernant leur fin de vie, même une joie en prévision de cette libération.

Pourquoi nous vous demandons de nommer cette fin d’histoire  « Libération » ? Parce qu’il s’agit bien de cela. Une libération de vos lourdeurs, de l’emprisonnement d’une densité plus ou moins prégnante, mais présente, nécessaire à votre maintien dans cet espace de temps et d’expériences, ayant pour seul but de vous éveiller à la véritable réalité de votre être profond, à la bonne compréhension de votre état d’êtres Divins.

L’incarnation décidée dans ce monde de dualité doit vous faire saisir en conscience la réalité, les oppositions de deux forces que vous-même avez créé et manifesté depuis votre descente dans la matière. Il s’agit de l’ombre et de la Lumière tentant l’une et l’autre de vous attirer dans ce qu’elles représentent en vous entraînant par le ralliement à leur cause à une suite d’enchaînements de créations positives et libératrices ou vers leurs opposées dans une suite de difficultés de créations lourdes et mortifères.

Vous expérimentiez ainsi tous les chemins de la vie, toutes ses contradictions, pour finalement choisir en conscience le sentier central de l’Amour, celui-ci vous faisant retrouver la puissance de votre réalité Divine, votre appartenance au Grand Tout, révélation vous permettant de retourner dans le sein du créateur enrichi de ces expériences, ayant compris et actionné cette grande force créatrice qui seule vous libérera de ce qui est appelé « roue des incarnations ».

Le livre tibétain : « Bardo Thödol » décrit les différentes étapes de l’état de conscience que vous retrouvez dès que la corde d’argent reliant votre âme à votre corps physique est rompue. Il décrit également les différentes perceptions que vous pouvez ressentir suivant l’état d’esprit qui vous habitait avant que ce que vous appelez mort se manifeste.

Après sa grande illumination, Boudha enseigne comment atteindre la libération de la souffrance apportant la Paix intérieure dont le but est de se manifester ou d’agir sur la Paix extérieure. L’état de votre conscience agit donc sur le monde qui vous entoure. Apprenez à vous détacher des désirs humains, des attaches, des regrets, des souffrances liées au mental.

C’est pourquoi aussitôt la séparation avec le corps, l’âme, après avoir été accueillie par des proches déjà dans la Lumière, se retrouve dans un espace correspondant aux créations de son mental. Si celui-ci n’était préoccupé que par divers attachements, par la puissance de son ego toujours imprégné de son importance illusoire et principalement par son manque d’Amour et de compassion, il lui sera difficile de quitter ce qu’il continuera à créer dans l’illusion de ses pensées lui laissant manifester ce qu’il considère comme sa réalité, comme les divers fantasmes dont elle n’a pas su se purifier, également accumuler des richesses factices ou continuer à se laisser entourer par de nombreux fantômes adorateurs s’il a vécu un vedettariat pendant sa dernière incarnation.

Pour se libérer de ces illusions, l’âme doit pleinement accepter son départ, faire appel à la Grande Lumière. Il faut parfois une période plus ou moins longue pour que certaines d’entre elles, qui ne s’étaient jamais préoccupées de la vie spirituelle, acceptent leur départ, réalisent leur nouvel état et se libèrent totalement de l’emprise de leurs regrets associés à leur dernière vie sur le plan terrestre.

Ce que vous appelez Karma n’est qu’une illusion créée par la matrice encore présente et maîtresse de votre plan afin que piégés par de faux guides, vous soyez incités à retourner sur la planète Terre pour vous purifier et expier vos erreurs. Sachez que personne ne peut juger vos actes si ce n’est vous-même. La source Créatrice n’est qu’Amour. L’Amour ne juge pas, elle vous laisse expérimenter la vie et vos choix individuels et collectifs.

Cette matrice a besoin pour continuer son emprise de vous maintenir sur ce monde encore dans la dualité. Dans les plans subtils où vous retrouvez après votre départ de la Terre, elle cherche à vous y faire redescendre. Vos souffrances, vos erreurs, nourrissent son énergie, vous maintiennent prisonnier de cette roue d’incarnations renouvelées. Sachez que l’éveil actuel de la conscience humaine et l’apport intensif des énergies célestes vont libérer l’humanité de cet emprisonnement et purifier définitivement votre plan de cette emprise maléfique.

Votre vie physique a pour seul but de vous faire vivre en conscience votre état d’Être Divin. Les guides de Lumière choisissant de s’incarner sur votre monde sont venus vous enseigner les lois de l’Amour. Cette vie ne devrait être que créations positives, harmonie, fraternité et surtout conscience de votre appartenance à ce Grand Tout dont vous faites partie intégrante.

Vivez donc ce qui se présente à vous dans cette connaissance de la réalité de votre être et pensez que toutes vos expériences ont pour but de vous relier à la plus haute réalité de votre être supérieur.

Les illusions, par la grande purification qui s’annonce, vont quitter votre plan et permettre aux âmes éveillées de rejoindre définitivement la grande farandole des mondes alignés sur les hautes fréquences Divines.

L’isolement de la Terre se termine. Tout ce qui se manifeste sur votre monde actuellement est là pour vous éveiller. Le choix vous appartient de vivre ou non ce que les âmes libérées vous inspirent, chaque moment de votre vie physique, afin que vous compreniez enfin la réalité de votre conscience supérieure. Celle-ci vous élève au-delà de vos enfermements, vous rend créateurs conscients guidés par la grande force de l’Amour, clé de la libération et de votre ouverture sur l’immense fraternité des mondes alignés sur les hautes fréquences.

Paix et Amour en vous. Notre Lumière vous accompagne.

Dominique Fihey

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre blog : http://le-coeur-arc-en-ciel.over-blog.com

OSE RAYONNER ! OSE ILLUMINER ! OSE ÊTRE !

Quelle merveilleuse invitation en ce beau et chaud mois d’Août !
Mais, qu’est-ce que cela veut concrètement dire ?
Oser rayonner te demande déjà de reconnaître qui tu es puis ce que tu es venu accomplir sur terre dans cette Vie.
Ce que tu es, tu le sais…, Non ?
Alors ouvre grand tes oreilles ou tes yeux : TU ES UN ÊTRE DE LUMIÈRE… oui, c’est ça !
Surprise ?…
Alors la Lumière est déjà là, en toi, prête à éclore, car toutes les énergies sont focalisées sur cette Lumière à l’aube de ce portail magnifique du 08/08.
Alors pourquoi choisirais-tu de t’éteindre ou de te cacher alors que tout l’Univers conspire à souffler sur ta lumière afin d’éclairer le Monde de ta splendide présence.
Que tu en sois conscient ou non, tu accomplis tous les jours une Tâche avec Amour et c’est celle-ci que l’on te demande de regarder de plus près.
Qu’est-ce qui te fait du bien ? Qu’est-ce qui met de la Joie dans ton coeur ? Dans quelle activité as-tu le sentiment d’exister ?
Parce que quand tu es dans la vibration de la Joie dans ton cœur, il se passe quelque chose. Tout t’est alors possible !
Annonce ce que tu proposes, ose participer à un stage qui te donnera de la confiance, partage ici et là, sors de chez toi, rencontre des gens, diffuse ta Lumière… rayonne de tout ton soleil intérieur !
Et, là, ça peut faire peur… mais que risques-tu vraiment ?
Dans cet état de Joie, tu ne poses plus de question, à savoir si tu vas y arriver, comment faire, est-ce que tu es doué, est-ce que tu apportes quelque chose au monde ?
Non, dans ton cœur, tu es sur la fréquence de l’Amour et cela te porte, l’enthousiasme te donne des ailes.
Oui, des ailes !
Alors ne coupe plus tes précieuses ailes…
Surfe sur cette vague qui te permet d’être dans l’instant présent !
Ouvre-toi et accueille cet instant… détends-toi !
Passe le portail du 08/08 en toute conscience de qui tu es : une parcelle divine incarnée !
Qu’est-ce qui te fera rayonner ?
L’INTENSITÉ du feu intérieur que tu acceptes. que tu accueilles et que tu laisses librement circuler !
Laurence Simonnet laurencesimonnet.com

TOUT COMPTE… IL NE PEUT EN ÊTRE AUTREMENT

Oui, je l’ai dit ; tout ce que vous faites fonctionne.

Un mantra commun pour plusieurs est que « rien ne fonctionne ».

Mais, c’est le cas ! Nous pouvons être désenchantés par la vie que nous vivons, mais par notre propre faute, tout fonctionne !

Tout fonctionne, comme le prouve la façon dont votre vie se déroule actuellement.

Cette compréhension rend clair l’impact de la perception

Nous avons tendance à scruter et à classer nos expériences comme bonnes ou mauvaises, ce qui montre clairement la manière dont les événements de notre vie sont perçus.

La manière dont nous percevons les choses détermine nos réactions.

Cette prise de conscience met en évidence le pouvoir de l’observation objective, car nous nous efforçons d’observer sans jugement.

Observer nos vies sans ces jugements polarisés ne repose pas sur un dilemme moral, mais sur des implications scientifiques.

Les jugements que nous appliquons à l’observation de nos vies donnent le ton de chaque moment à vivre, à expérimenter.

C’est bon, c’est mauvais, c’est bien, c’est mal, cela nous fait tourner en rond dans la piscine des comportements prescrits et approuvés.

Nos actions ne devraient jamais avoir besoin d’être approuvées. Ainsi, il est clair que nous « agissons » en fonction du besoin que nous avons en nous d’être nourris.

Nous nourrissons nos traumatismes, nos peurs, nos insécurités, nos dénis, etc.

Si nous faisons face à ces schémas énergétiques cachés, nous aurons moins besoin de les nourrir. Les échelles de moralité ne sont donc plus essentielles, car la moralité toute faite n’aborde pas réellement les problèmes fondamentaux.

La morale toute faite fournit simplement des limites psychologiques qui aident à apprivoiser, enterrer et restreindre des schémas/comportements enfouis qui attendent d’être transformés et libérés à la fois du corps et de l’esprit.

C’est pourquoi les pratiques anciennes soulignent l’importance de voir les choses telles qu’elles sont et non telles que l’on voudrait qu’elles soient. Faire autrement, c’est être dans un état de jugement qui se manifeste par le besoin et l’aversion en nous.

Notre capacité à voir la magie de l’expérience qui se déroule devant nous est alors interrompue par notre focalisation sur le « manque ».

Il y a un besoin constant, ce qui signifie que nous vivons dans un état d’esprit de manque constant.

Nous ne sommes jamais assez nombreux, nos vies ne sont jamais assez nombreuses, mais ce type de besoin est insatiable, car le besoin et le manque sont des comportements normaux et courants pour la plupart des gens.

Comment pouvons-nous changer cela ?

Nous devons d’abord observer le harcèlement du manque que nous imposons à nos propres vies.

Que signifie réellement la gratitude ?

Pourquoi la gratitude est-elle importante ? Quelle est la science de la gratitude ? La gratitude est souvent exercée dans l’état d’esprit et l’interprétation les plus élémentaires. Nous disons que nous sommes dans la gratitude parce que cela sonne bien !

Mais, la gratitude indique simplement notre acceptation du moment présent et de ce qu’il a à offrir, et non pas simplement parce que nous avons reçu ce qui nous semblait manquer dans notre vie…

Il s’agit de l’acceptation totale de chaque prochain mouvement que vous faites, la gratitude concerne la confiance inébranlable que vous avez dans chaque nouvelle expérience.

La gratitude affirme la confiance que nous avons dans ce pouvoir et cette navigation intérieurs.

Comment percevez-vous votre vie en ce moment, quelles étiquettes avez-vous placées sur votre vie ?

Combien d’énergie avez-vous dépensé pour maintenir en place vos déficits perçus dans l’esprit, l’âme et le corps ?

Alors oui, tout ce que vous faites fonctionne !

La question est… que faites-vous exactement ?

TOUT FONCTIONNE DANS MON MONDE

Oui, tout fonctionne dans mon monde. Cela dit, il y a des changements que je dois faire maintenant. Je dois remarquer tout poids émotionnel qui s’ajoute à tout sentiment que quelque chose manque. Je dois voir la source de mon attention, en particulier sur les points de manque. D’où vient-elle ? Quel est le message qu’elle me transmet ? Je veux tout voir pour pouvoir l’utiliser comme carburant de fusée !

Ce travail est en cours, mais le nettoyage fait automatiquement le plein du corps et de l’esprit ! J’espère que vous vous sentirez poussé à faire de même !

Sonia Barret

English version : https://eraoflight.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

NOUS NE SOMMES PAS ICI POUR NOUS CHANGER

Nous ne sommes pas ici pour nous changer.

Nous sommes des êtres infiniment talentueux
qui font l’expérience humaine

Nous sommes ici pour voir les choses d’une autre manière,
pour Explorer

Ce n’est jamais toi que tu dois changer, ce sont tes croyances,
ta manière de penser et de percevoir les choses

C’est ainsi, avec un autre angle de vue, plus vaste, plus coloré,
plus étendu, au-delà des formes, à travers les sons,
dans la lumière du jour ou à travers la lueur de la nuit

Tout change

Tout prend sens

Tout se dévoile

Tout se retrouve

Tout s’Aime

Lulumineuse http://lulumineuse.com/

LE VRAI MAÎTRE EST LA VIE ELLE-MÊME

Nombre de chercheurs croient sincèrement qu’ils veulent trouver la vérité et que cette vérité les libérera. Ce qui se passe, c’est que la plupart du temps ils ont déjà décidé du visage que doit avoir cette vérité. Tout d’abord, il y a souvent la conviction que celle-ci est quelque chose d’objectif et qu’elle peut s’obtenir. Ensuite, vient la présomption qu’il existe un chemin conduisant à la vérité, à la liberté, à l’illumination, à la réalisation du Soi, et que ce chemin peut être révélé au chercheur par un maître réalisé. Pour parvenir à « l’obtenir », comme on l’espère, il suffira de suivre ce chemin.
Sur le marché spirituel, nous trouvons une profusion de chemins parmi lesquels choisir, et le chercheur fait généralement le tour de l’offre pour en trouver un qui lui convient.

Eckhart Tolle dit ceci d’une telle voie : « Quiconque cherche Dieu par une voie particulière obtiendra la voie et perdra Dieu caché dans la voie. Mais quiconque cherche Dieu sans aucune voie particulière LE trouve tel qu’Il est réellement… et Il est la vie elle-même. »

La plupart de ces voies s’embarrassent de restrictions, de discipline et, d’une manière ou d’une autre, de l’exigence d’être vertueux. La façon dont restrictions et discipline peuvent mener à la liberté n’est pas absolument claire. Mais malgré tout le chercheur croit qu’en suivant avec diligence le chemin choisi, ses efforts lui vaudront d’acquérir du mérite. Ceci devrait le qualifier pour une promotion cosmique ; Dieu (ou quel que soit votre nom préféré pour désigner l’ultime) est censé récompenser ces efforts, soit en se révélant, soit en accordant sa grâce au chercheur sous la forme d’un grandiose et suprême « happening » qui révèle la vérité. Cette révélation est censée être l’illumination ou aboutir à son obtention. L’illumination dans ce scénario est conçue comme un état éminemment désirable. Elle devrait, une fois pour toutes, mettre fin aux problèmes de la vie et transformer la personnalité du chercheur, faisant de lui le siège de pensées pures, de l’action juste, de l’amour rayonnant, et d’un état de félicité éternelle.

Généralement, le chercheur essaie de trouver un maître ou un sage susceptible d’aider à obtenir cette expérience. Cet « être réalisé » doit non seulement être un sage, mais typiquement il est aussi censé être un saint. Les listes des « désidératas » des chercheurs à propos du guru reflètent cette idée et comportent toutes sortes de traits de caractère désirables : aimant, tolérant, patient, ascétique, végétarien, charismatique, authentique, etc.

Le vrai maître, c’est la vie elle-même. L’invitation à voir cela vous est présentée en cet instant même : être guidé par un maître « officiel » n’est pas nécessaire, même si c’est utile à beaucoup. Il n’est pas de règles fixes quant à la manière dont l’éveil devrait se produire. Le problème avec les idées préconçues concernant le très convoité Saint-Graal de la vérité et l’emballage dans lequel il doit être livré, c’est que ces idées empêchent le chercheur de voir que la libération qu’il recherche est toujours pleinement présente et instantanément disponible.

Ramana Maharshi disait :
« Ne faites aucun effort pour atteindre ou pour renoncer ; votre effort même est asservissement. »

Au lieu de voir directement ce qui est, le chercheur continue d’attendre l’illumination comme un événement à venir ; n’admettant pas qu’il est déjà – et a toujours été – dans sa « vraie demeure ». Il essaie souvent de s’imaginer comment ce serait s’il parvenait à atteindre la compréhension finale et totale où Dieu et l’univers révèlent leurs secrets. Ce faisant, il néglige le fait que son esprit à la fois apparaît dans cet univers et en fait indissociablement partie, et n’est par conséquent pas qualifié pour l’appréhender dans sa globalité.

Renoncer à ses attentes en faveur d’une impulsion à accepter simplement ce qui est pourrait créer une vacuité susceptible d’être emplie d’alternatives surprenantes. Par exemple, il pourrait être constaté que trouver ne survient pas du fait de chercher, mais suite à l’abandon de la recherche ; qu’il ne s’agit pas de quelque chose à voir, mais du « voir » même. Les croyances les plus chères pourraient se révéler comme obstacles conceptuels, et les pratiques spirituelles comme une façon d’éviter de plonger le regard au cœur du sujet. Ce regard direct met en lumière l’illusion de l’existence d’un chercheur séparé pouvant parvenir à destination – l’illumination – quelque part dans l’avenir.

Par conséquent, recherche et chercheur sont tous deux anéantis dans la réalisation que l’on est déjà « à destination », déjà « chez Soi ».
Au chercheur épuisé, je voudrais dire : « Laissez tomber la recherche et laissez tomber vos concepts. Arrêtez de tourner en rond. Asseyez-vous et détendez-vous ». Lâcher vos idées préconçues pourrait soudain détourner votre attention de l’horizon lointain sur lequel elle demeure fixée dans l’attente d’un événement grandiose ou extraordinaire, et révéler la merveille qui existe sous vos yeux, derrière et dans vos propres yeux. Par ce lâcher-prise, vous pourriez vous retrouver ouvert au maîtres les plus inattendus et peut-être même vous retrouver en leur présence.

Mais qu’il soit clair toutefois que Pure Conscience est tout ce qui est et que le concept d’un maître « là-bas » n’existe que du point de vue d’un chercheur imaginaire. Les vrais maîtres, par conséquent, ne se considèrent pas du tout comme des maîtres, mais savent que vous vous considérez comme un disciple. Ils vous diront que vous êtes cela ; et quand vous direz : « Oui, mais » ils répéteront la même vérité ou bien vous diront de vous détendre, ou de balayer le plancher, ou de vous taire ; ou peut-être demeureront-ils eux-mêmes silencieux. Quoi qu’ils disent, fassent ou ne fassent pas, ils ne sont probablement pas tels que vous vous les représentiez.

Léo HARTONG http://www.choix-realite.org/

REDONNER DE LA PLACE À LA VIE

Peu à peu nous donnons de plus en plus d’importance à tout ce qui nous plombe, à tout ce qui nous pousse et nous étrique et nous nous focalisons toujours plus sur nos problèmes comme sur les problèmes du monde. Cela fini par prendre toujours plus de place et aussi de plus en plus de notre temps pour seulement tout ce qui nous est problématique, moribond, superficiel, nocif même. Nous délaissons ainsi sans nous en rendre compte de plus en plus de ces moments essentiels à notre être qui seraient de lui donner de l’espace pour s’aérer, pour respirer, pour se poser, se reposer et rêver, oui rêver sa vie et non pas toujours la subir.

Quand il y a plus de place pour la vie en nous, c’est que nous avons fini par donner toute notre place à autre chose. Cet autre chose n’est pas importante en soi, mais la compréhension de ce don que nous faisons tous inconsciemment tout le temps à des conséquences néfastes, nuisibles sur le bon fonctionnement de notre vie. La vie en nous comme elle n’a plus d’espace, elle ne peut plus nous guider, nous aider, nous apprendre à voir les choses telles qu’elles sont et ainsi c’est la porte ouverte à tous les débordements.

Quand tout nous déborde, c’est quand nous n’avons plus accès à l’espace naturel et réel de notre vie, car nous avons fini par avoir un trop plein qui déborde de toute part, nous élançant sans cesse vers d’illusoires continents, vers de faux voyages ou pire vers de fausses quêtes qui nous leurrent toujours plus à chercher tout ce qui n’existera jamais.

Tant que ce trop-plein grandira en nous, nous ne pourrons pas nous ouvrir à la vie, car elle n’a plus de place pour éclore en nous. Déposons ce trop-plein en nous même, donnons-le à la vie même pour qu’elle nous montre pourquoi nous nous sommes laissés remplir jusqu’à exploser. Le monde explose de toute part, car le trop plein de tout ne peut plus durer, trop de tout, trop d’informations, trop d’illusions, trop de folies, trop de tellement de tout que nous ne voyons plus que ce trop plein nous explose sans cesse à la figure.

C’est naturel, c’est normal, ce trop de tout en nous, nous arrête sur place, nous plombe toujours plus profondément dans toutes nos basses fréquences, nous faisant ressentir trop d’émotions négatives, trop de mal-être afin que cette souffrance extrême, nous réveille, nous éveille, nous donne l’élan nécessaire pour déposer ce trop-plein en nous. Nous n’avons pas besoin de ce plein, bien au contraire, nous avons besoin de vide, de place, d’espace, de silence pour enfin pouvoir recevoir le chant de la vie.

Dans chaque instant de notre vie, nous avons la possibilité de suivre la trame du vivant, mais pour cela il faut qu’il y ait en nous un espace vide pour pouvoir le recevoir. Comprenez ici, tout le message de votre monde ne cherche qu’à vous remplir sans cesse de toutes ses informations afin que vous ne puissiez jamais vous ouvrir au chant de la vie, car il n’y a pas de place pour elle, jamais.

Ce monde est mort, car il a éradiqué toute vie en lui et tout ce qu’il met en œuvre à pour but de faire la même chose en vous, soit vous déposséder de toute vie en vous, car sans elle, vous êtes manipulable, modifiable, utilisable, vous devenez un rouage, car vous n’avez plus l’accès à votre intelligence divine, le feu créateur qui vous place obligatoirement sur un plan où plus rien ne peut vous atteindre puisque vous êtes toute chose.

Seule la vie en vous peut vous réapprendre à vous ouvrir à ce savoir suprême, mais pour cela vous devez faire le ménage de tout ce que le système a engendré en vous. Tant que vous serez plein, vous serez trop lourd pour vous ouvrir à l’essentiel de votre vie. Le système vous remplit à ras bord, car comme ça vous ne pouvez pas voir autre chose que le superficiel, l’inutile, le futile, le sordide même.

Vous avez tout a apprendre, car tout ce que vous savez est ce trop-plein même qui vous bloque le passage à l’information de la vie. Cette information est là en vous toujours, mais pour pouvoir y accéder vous n’avez pas d’autre choix que de faire de la place, car sans ça, elle restera coincée derrière toute l’étendue infinie d’informations, d’histoires, d’images que le monde vous jette à la figure et que vous prenez comme si c’était l’unique et seule réalité qui existe.

Vous êtes remplis d’informations mortes, d’histoires fausses, d’images inversées seulement pour vous remplir de codes insensés en vue de vous déprogrammer sans cesse des gènes de vie infinie qui germent sans cesse en vous. Tout ce ramassis de fausseté n’a pas d’autre utilité que de vous désharmoniser de la vie, de vous désancrer de votre vibration originelle afin d’expérimenter le non-sens, l’insensé, la folie même de se croire sans vie.

Peu importe là où vous vous trouvez, la vie est toujours présente et n’attend que vous pour que vous puissiez à nouveau échanger avec elle pour retrouver l’harmonie de votre être et surtout l’ancrage à qui vous êtes vraiment afin de pouvoir l’exprimer en ce monde d’ahuris. Il n’y a qu’un pas à faire, un premier pas pour créer ce chemin de retour vers soi et vous seul pouvez le faire et personne ne peut vous en empêcher si ce n’est vous-même qui l’acceptiez ou qui le croyiez encore et encore…

Léa Dostonne https://oeuvre-spirale.com/

VOUS DEVEZ ABSOLUMENT OUVRIR VOTRE COEUR A UN FUTUR LUMINEUX

Chers enfants de Lumière, merci d’être encore une fois à l’écoute de nos messages. Vous en recevez énormément ; Que ce soit ceux qui viennent de la Terre, comme ceux qui viennent du Ciel et vous êtes toujours là, présents, pour chercher à grandir, pour chercher à vous éveiller et vous êtes toujours plus nombreux sur cette planète, soyez-en sûr.

Vous ne voyez pas changer les choses, vous ne voyez pas l’évolution, vous avez même parfois l’impression que tout empire, mais cela est faux. Nous vous le disons en vérité, tout a déjà changé dans le subtil, mais aussi dans la matière.

Vous le savez, pour que quelque chose change dans la matière, il faut que cela change d’abord dans le subtil. C’est à cela que nous œuvrons, nous tous, les Êtres qui vous aident. Que nous soyons des Esprits de Lumière, que nous soyons des Êtres galactiques, toutes les forces du ciel, sur les conseils, pour ne pas dire les ordres de la Source, sont actuellement à votre service. Alors, si certaines et certains d’entre vous traversent des choses très difficiles, si vous avez l’impression que rien ne bouge, que rien n’évolue et que des choses négatives peuvent encore arriver, nous voulons vous dire que c’est éventuellement possible. Mais c’est un passage obligé pour la transformation. L’Ombre, comme vous l’appelez, doit être active pour que nous puissions l’éradiquer. Il est peut-être difficile pour vous de comprendre que nous pouvons agir lorsque l’Ombre se manifeste et non pas quand c’est encore dans le subtil. Car pour l’Ombre, comme pour la Lumière, tout passe par l’étape du subtil. C’est comme pour vos maladies qui passent d’abord par l’étape de vos corps subtils, mentaux et émotionnels.

Alors, chers enfants de Lumière, soyez confiants. Soyez confiants en ce qui vous attend, car cette confiance est importante pour que la Lumière puisse se manifester, car, en ayant confiance en ce qui vous attend, vous aidez la Lumière puisque vos pensées, vous le savez pour la plupart, sont créatrices. Alors si vous passez votre temps à écouter les informations de l’Ombre, à lire les problèmes et les catastrophes à venir, à écouter les politiques, si vous restez dans les peurs de ce qu’ils peuvent faire, dans les peurs de ce qui peut se passer, vous alimentez le subtil de l’Ombre. Comprenez bien cela !

Cela fait des éons que nous disons que les pensées sont créatrices, que vous êtes des créateurs. Conscients ou inconscients, vous êtes les créateurs de votre monde, de votre histoire, de ce qui se passe sur cette Terre.

Alors chacune et chacun de vous est maintenant invité à faire attention à ce qu’il pense, à ce qu’il dit, et bien sûr à ce qu’il fait. Cela est plus important que jamais, car tout va beaucoup plus vite et les réalisations, positives, comme négatives sont accélérées par les énergies qui descendent actuellement sur la Terre, en flot, en vagues puissantes. Elles peuvent vous empêcher de dormir, créer des douleurs dans le corps ou vous faire vivre des émotions exagérées, que ce soit colère ou larmes. Car le processus de réinitialisation de la planète Terre est en marche, et comme tout processus de transformation profonde, vous le ressentez. Il peut faire « des dégâts ». Et cela est juste !

Alors, chers enfants de la Terre, ayez confiance. Vous êtes la Lumière, vous êtes le Christ, vous êtes la Source en incarnation. Chacune de vos pensées, de vos paroles, ou chacun de vos actes a une portée et nous vous demandons vraiment, ici et maintenant, de faire attention à vos pensées et à ce que vous regardez, car regarder ou lire certaines informations négatives entraîne et implique vos pensées. Observez ce qui se passe en vous à ce moment-là. Observez peut-être la perte de la foi, observez peut-être la peur qui s’est réveillée ; tout cela est nocif, pour vous dans un premier temps, et aussi pour la planète.

Vous devez absolument changer votre regard, vous devez absolument ouvrir votre cœur à un futur lumineux, sans aucune restriction, sans aucune peur, sans aucun doute.

Le doute est important. Beaucoup de travailleurs de Lumière sont dans le doute actuellement et cela pèse sur la Lumière. Ils attendent depuis tellement longtemps, ils travaillent depuis tellement longtemps et ils ne voient rien arriver, et ils perdent l’espoir. Alors ils doutent.

Mes chers enfants, ne doutez plus ! Non ! Travaillez sur vos croyances lumineuses, travaillez sur votre foi en la Source, en la Vie que vous êtes. Nourrissez votre Lumière, connectez-vous à la Source, à la Terre, remplissez-vous de leurs énergies d’Amour, rayonnez-les sur la Terre.

L’âge d’Or que vous attendez, la Nouvelle Terre que vous espérez, le Nouveau Monde que vous créez sont déjà là. Nous vous le disons, ils sont déjà dans le subtil. Connectez-vous à eux et faites en sorte qu’ils se matérialisent par vos pensées, par vos paroles et par vos actes. Maintenant ! Le temps c’est maintenant !

Restez dans le moment présent. Ne retournez pas dans vos passés (qu’en plus vous n’aimez pas). Moins vous les aimez et plus vous y retournez. Si vous voulez retourner dans des passés, retournez dans des passés d’Amour, car cela vous nourrira dans le présent. Et ne vous projetez pas ! Ne projetez pas vos idées, vos pensées, vos peurs dans le futur. Restez dans le moment présent, car tout est dans le moment présent. Et c’est à partir de là, à partir de votre positionnement, de votre positionnement intégral, celui de tous vos corps, c’est-à-dire de toutes vos pensées, de toutes vos paroles, de tous vos actes, de votre positionnement vertical de la Terre au Ciel, que vous créez à chaque instant.

Restez dans cette posture. Chaque matin, pour commencer votre journée mettez-vous dans cette posture de connexion à la Terre et au Ciel. Soyez l’axe du Monde que vous voulez voir advenir. Chacun et chacune d’entre vous.

Nous vous remercions de votre écoute et des efforts que vous faites pour suivre nos conseils.

Nous vous aimons, nous vous aimons, nous vous aimons.

Anne http://messagesessentiels.over-blog.com/

NOUS NE SOMMES NI DES VICTIMES NI DES BOURREAUX…

…Nous sommes juste des acteurs venant jouer le rôle que nous nous sommes fixé.

par Maud Berlemont

En tant qu’être divin incarné dans la matière nous sommes tous sur terre pour expérimenter et transcender les épreuves que nous avons inscrites dans le scénario que nous avons déterminé avant notre incarnation.

En fonction des décisions que nous avons prises dans nos vies précédentes, nous allons opter pour un nouveau chemin ou devoir jouer à nouveau le même script.

Si nous ne sommes pas parvenus à transcender les expériences que nous nous étions fixées, nous devrons à nouveau revivre certaines difficultés, certaines souffrances afin de réitérer les expériences ratées ou de nous libérer de nos dettes karmiques. Il est bien sûr évident qu’il faut faire une nette différence entre ce que nous avons inscrit dans notre scénario et le choix délibéré de devenir de véritables crapules juste pour le plaisir de l’être…. Il n’est nullement question de signer un blanc-seing qui nous donne toute latitude pour transformer la terre en véritable terrain de jeu à toutes les horreurs que nous rêvons d’expérimenter… Il est vital de garder en nous l’équilibre qui nous permettra de rester focalisés uniquement sur notre seule mission : celle de nous transcender, et non pas de mettre la terre à feu et à sang sous prétexte que c’est notre rôle….même si on peut également se poser la question de l’utilité de certains grands bourreaux tels que Hitler, Poutine et autres personnages connus pour leur Cruauté… Il s’agit là d’un autre débat dont nous n’aurons la réponse qu’une fois remonté là-haut…

Toutefois, si nous comprenons que tout cela est n’en fait qu’un rôle que nous jouons dans une pièce (la matrice ) dont nous avons nous-mêmes écrit le canevas principal, nous parvenons à prendre du recul face à toutes les épreuves que nous traversons. Nous avons choisi nos parents, nos ennemis, nos amis et dans quels lieux ou situations cette pièce serait jouée…

Ces choix nous les avons pris en conscience avant de descendre dans la matière, seulement nous les avons oubliés, sinon ce serait trop facile et nous n’évoluerions pas de façon pérenne.

Puisque notre vie est la résultante de décisions que nous avons prises au préalable, nous ne sommes donc plus victimes ou bourreaux, mais juste des personnages dans une histoire que nous avons choisi de vivre…

En prenant conscience de tout cela, nous sortons du cercle vicieux « bourreau victime », nous ne faisons finalement qu’honorer un contrat que nous avons passé avec les autres et qui a pour objectif d’apprendre et de permettre à chacun d’entre nous d’évoluer jusqu’à notre véritable divinité totalement assumée et pleinement intériorisée.

Finalement, si nous comprenons et acceptons que nous suivons une partition que nous avons nous-mêmes écrite, nous conscientisons le fait que nous ne sommes absolument pas les victimes ni les bourreaux des autres. Nous sommes juste des acteurs, des musiciens qui viennent jouer la pièce ou le morceau de leur vie et qu’à la fin quand le rideau se baissera nous aurons appris et évolués vers une meilleure version de nous-mêmes.

Nous sommes là pour interpréter notre meilleure version de nous, quant aux autres, quels que soient leurs rôles, sont là pour nous y aider et nous permettre de transcender.

Donc, il n’y a plus de victime ni de bourreau et cela change complètement la donne…

Tout cela nous permet de nous détacher de ce que nous vivons au quotidien, de prendre de la distance et d’avoir le recul nécessaire pour comprendre. Nous nous poserons donc la question : qu’est-ce que j’ai à apprendre de cette situation ?

Nous ne sommes ni des victimes, ni des bourreaux et en réalisant cela, nous reprenons notre pouvoir, car nous sortons du cercle vicieux où nous subissions ce qu’il nous arrivait. Une véritable prise de conscience qui nous permettra d’évoluer vers notre véritable nature d’être divin, et qui nous permettra également de reprendre la partition, le scénario et donc d’en choisir les étapes suivantes grâce à notre pouvoir de création

Si vous être prêts à accepter complètement et totalement cette idée, il vous est possible de récupérer ce pouvoir dans votre vie. Voici un petit texte qui vous y aidera :

« Je prends conscience que je ne suis ni un bourreau ni une victime. Je m’excuse auprès des personnes qui m’ont fait du mal et à qui j’en ai voulu. Je comprends qu’ils étaient là pour honorer la part du contrat que nous avions passé ensemble et qu’ils étaient là pour me faire vivre ce que j’avais décidé d’expérimenter. Je me pardonne de m’être fait vivre tout cela, puisque je prends conscience que c’était mon choix. Je demande pardon à tous ceux pour qui j’ai dû jouer le rôle de bourreau et qui en ont souffert et par cela je me libère de toute dette karmique éventuelle. En faisant cela et en en prenant pleinement et totalement conscience, je reprends mon pouvoir d’être divin. Je comprends que je suis important tant pour moi que pour les autres. Je suis un être divin et je reprends mon pouvoir ! »

Avec tout mon Amour,

MaudEmerveille(s), https://www.facebook.com/berlemont.maud

Page 1 of 64

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén