mai 2020 - La plume d'Élhadi

Mois : mai 2020 (Page 1 sur 3)

inspiration

Soyez conscient de ce qui se passe autour de vous, MAIS PAS AU PRIX DE VOTRE VIBRATION…


Xiaera transmis par Jennifer Crokaert 

Salutations bien-aimés, frères et sœurs de la lumière. Nous sommes très heureux d’être à nouveau en votre présence et d’avoir l’occasion de partager notre perspective, notre expérience de cette étape de la fin des temps, de la fin des jeux.

Bien que vous puissiez considérer cela comme tout sauf un jeu, au plus haut niveau, le niveau hors planète, ceux qui « tiraient les ficelles » considèrent cela comme un jeu significatif.

Ils ne se soucient pas de l’humanité. Ils savent qu’ils ne peuvent plus exploiter Gaia et sa population, et la plupart d’entre eux sont partis ou ont été retirés; les événements que vous vivez maintenant sont le résultat de ceux qui, sur la planète, luttent pour leur propre survie.

Certains d’entre eux ne reculeront devant rien. D’autres ont eu des doutes et ont vu l’erreur de leur chemin. Tous ont été endoctrinés de la même manière que vous, en tant que population, vous avez tous été programmés et manipulés. Aucun d’entre eux n’est indigne de votre compassion et de votre pardon.

Ils ont choisi un chemin difficile, car le poids karmique qu’ils portent n’est pas celui que vous souhaiteriez supporter. Pourtant, cette concentration d’obscurité devait être jouée, afin que la lumière soit révélée et qu’elle finisse par éclairer même les coins les plus sombres.

Passons aux événements en cours. Il y a beaucoup de changements, comme vous le savez, et vous n’aurez pas à attendre longtemps pour avoir la preuve que beaucoup d’entre vous ont désirée, afin que ceux qui dorment encore puissent se réveiller. Comme je l’ai mentionné lors de notre dernière communication, l’hologramme se rompt. Il y a des illusions tellement ancrées que vous ne pouvez pas concevoir qu’elles deviennent claires. Enfin, tout aura un sens.

Pour l’instant, nous aimerions vous faire part de quelques suggestions de « soins personnels ». Dans la situation actuelle, il est crucial que votre vibration reste aussi élevée, claire et aimante que possible pour vous. Concentrez-vous sur tout ce que ces temps nouveaux vous apporteront, sur la satisfaction profonde et nourrissante que vous ressentirez lorsque l’amour sera partagé librement entre tous les peuples, lorsque vous serez unis pour la cause commune de l’élévation de tous.

Soyez conscient de ce qui se passe, mais PAS au prix de votre vibration. Lorsque vous vous sentez accablé, saturé, désespéré ou même sale, reculez. Reculez : de quelque façon que ce soit, cela vous élève.

Commencez maintenant. Partagez les graines avec les autres, mais ne submergez pas les dormeurs. Personne n’aime être réveillé par un seau d’eau glacée jeté sur eux.

Commencez maintenant. Vivez la vie comme vous avez l’intention de la vivre, quand l’amour est la monnaie d’échange. Nous entendons par là vivre maintenant avec amour, avec joie, avec gentillesse, avec compassion. La vie vécue avec les valeurs, les vertus et les qualités de l’esprit sont l’échafaudage de la Nouvelle Terre. Il est préférable d’élever cet échafaudage maintenant, car il facilitera la transition lorsque le point de pivot sera atteint, car vous serez déjà habitués à vivre une vie de service aimant.

Commencez dès maintenant. Gratitude. Que ce soit pour le soleil, la brise, l’air que vous respirez, la joie sur le visage des autres… une vie de gratitude est une vie de bénédiction. C’est marcher sur un tapis de velours, quel que soit le terrain que vous traversez.

Les jours et les semaines à venir exigeront tout ce que vous êtes : votre compassion, votre sang-froid, votre pardon, votre compréhension, votre empathie et votre amour. Lorsque vous êtes accablé, retirez-vous et renouez avec votre cœur.

C’est le moment. Vous êtes dans le moment présent que vous avez planifié et pour lequel vous vous êtes entraîné au niveau de l’âme depuis des éons. C’est l’aube. Vous êtes l’amour incarné.

Avec notre amour et nos bénédictions à vous tous.

Source: http://jennifercrokaert.blogspot.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

inspiration

VOTRE VIE CHANGE DE FAÇON INATTENDUE – QUE DÉSIREZ-VOUS CRÉER ?


Très chers,

Votre vie change de façon inattendue, surtout depuis que COVID-19 fait partie de votre monde.

Vous ne ressentez plus le besoin de suivre les dictats des autres. Car les autres font preuve d’actions et de modèles qui vont de la croyance en soi aux théories de conspiration selon lesquelles quelqu’un ou quelque chose est sur le point de prendre le contrôle de leur vie.

Bien entendu, ceux qui se croient les marionnettes des autres trouveront des raisons pour justifier leur position. Tout comme ceux qui se sentent maîtres de leur vie découvriront que c’est vrai. Vous avez tous entendu la phrase : « Les croyances créent votre réalité ». Voilà une affirmation beaucoup plus exacte que vous ne pouvez l’imaginer.

Car les pensées sont des flux d’énergie qui encouragent ou même forcent la création de ce que vous croyez.

C’est pourquoi beaucoup d’entre vous ont vécu des moments qui ont dramatisé ce à quoi vous croyiez, de l’amour à la peur.

Vous décidez maintenant que vous souhaitez créer ce qui vous convient, que cela fasse partie des croyances dominantes ou non.

Une telle affirmation ne semble pas si radicale, à moins que vous ne la démolissiez. Jusqu’à présent, la plupart de vos pensées et de vos actions étaient filtrées par vos croyances et vos devoirs ou obligations en 3D. Comme vous créez de nouvelles croyances, votre monde évolue en conséquence. Voyez cela comme si vous aviez une baguette magique qui crée ce que vous souhaitez.

C’est ainsi que votre concentration, votre flux de pensée, crée ce que vous souhaitez.

Vos contes de fées étaient des exemples de ce qui était possible et de ce qui était à venir.

Si vous souhaitez examiner un attribut tel que la peur ou l’abus, cet attribut sera fièrement affiché dans tous les domaines de votre vie. Et si vous souhaitez explorer l’amour ou l’autocréation, c’est ce que vous vivrez. Vous avez eu cette baguette magique tout au long de votre vie terrestre – sans croire que cela était vrai.

Vous, un puissant ange terrestre, n’avez jamais été dépourvu des compétences nécessaires pour créer la vie que vous souhaitiez. Vous avez un jour voulu explorer pleinement la peur – et c’est ce que vous avez fait. La peur est une vieille leçon qui devient chaque jour plus ennuyeuse. Tout comme cela a été prophétisé. Pour une fois que vous déclarerez ne plus vouloir explorer la peur – et vivre comme si la peur ne faisait plus partie de votre monde – telle sera la création.

Vous êtes un créateur. Que souhaitez-vous créer ? Les mêmes leçons de peur en 3D ou un nouvel amour et une nouvelle joie ? C’est à vous de choisir. Mais l’ennui que vous ressentez probablement est beaucoup moins lié à l’autoquarantaine qu’à la poursuite de votre vie dans la peur.

Cela signifie-t-il que vous devez ou non vous mettre en quarantaine ? C’est votre choix. Tout comme pour vivre dans la peur ou dans l’amour et la joie. Lequel de ces choix semble le plus difficile à réaliser et, par conséquent, le plus intéressant et le plus excitant ?

Vous êtes donc fatigué des leçons de peur que vous avez explorées pendant des éons.

Sortez votre baguette magique, qui a toujours fait partie de vous. Car votre baguette n’est rien d’autre que vos croyances et vos attentes. Si vous vous attendez à vivre dans la joie, vous le ferez. Et si vous ne le faites pas, vous ne le ferez pas.

Peut-être que beaucoup d’entre vous ont le sentiment d’avoir abordé ce sujet ad nauseam. Et c’est le cas depuis des lustres.

Permettez-vous de savoir que vos leçons de peur sont terminées. Vous avez dépassé votre niveau d’expertise en matière de peur. Il est temps d’établir un nouveau plan de cours. Tout comme vous avez exploré la peur sous tous ses aspects, il est temps d’explorer l’amour et la joie. Commencez par vous aimer suffisamment pour savoir que vous pouvez créer l’environnement que vous souhaitez – même en cette période de mondialisation du virus.

Vous n’avez pas besoin d’expliquer vos choix et vos actions à qui que ce soit. Car c’est votre vie. Pas celle de votre conjoint, de vos parents, de vos amis ou de vos enfants. Aucune explication n’est requise.

En réalité, votre besoin d’expliquer vos actions à qui que ce soit indique que vous continuez à vivre sous l’emprise de la société. Vous savez ce dont vous avez besoin et quand vous en avez besoin. Vous savez quel genre de vie vous souhaitez vivre – vivez-la maintenant.

Cela signifie-t-il que vous fonctionnerez comme avant COVID-19 ? Oui. Cela signifie-t-il que vous utiliserez cette période d’autoquarantaine pour définir au sein de votre être comment vous souhaitez vivre pour le reste de votre vie ? Oui. Cela signifie-t-il que vous vivrez dans la peur si c’est ce que vous souhaitez ? Oui.

Vous êtes le maître, la fée qui vous sert de marraine. Laissez cette pensée gronder dans tout votre être. Et ensuite, au lieu de prétendre que les autres dirigent votre vie comme vous l’avez fait pendant des éons, créez la vie que vous voulez maintenant ! Amen.

Brenda Hoffman

Copyright 2009-2020, Brenda Hoffman. Tous droits réservés. N’hésitez pas à partager ce contenu avec d’autres, à le publier sur votre blog, à l’ajouter à votre bulletin d’information, etc., mais maintenez l’intégrité de cet article en y incluant l’auteur/le canal : Brenda Hoffman & le lien vers le site web source : http://www.LifeTapestryCreations.com

Traduit et partagé par la Presse Galactique

mot_jour_600_400

MESSAGE DE LA MÈRE TERRE

« La renaissance, la remise à zéro – la pause – est et a été absolument nécessaire pour que les gens, les êtres humains de toutes sortes, puissent vraiment décider de ce qui est en valeur, de ce qui est en intégrité, de ce qui est en amour…

« Il y a des tournants dans l’histoire de chaque planète et de chaque collectif – et c’est un tournant. Et le cadeau de cette pause – et je ne l’appelle pas « virus », je l’appelle « la pause » – est de faire une pause suffisamment longue pour vraiment décider, individuellement et collectivement, comment vous souhaitez vivre, comment vous choisissez de vivre et comment vous choisirez de mettre en œuvre ce que vous choisissez !

« Cela exige un choix radical, une restructuration radicale, non pas la riposte comme le ferait mon océan infini, mais plutôt comme une marée douce, un courant doux, le courant du changement. »

Extrait de https://goldenageofgaia.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

inspiration

Le DEUIL de notre vie d’AVANT…


Se pourrait-il que nous soyons tous en deuil? Dernièrement, notre vie a basculé sous nos yeux d’une manière drastique et imprévue, sans que nous ne puissions rien y changer. Depuis, nous éprouvons chaque jour les contrecoups de cette expérience douloureuse et/ou libératrice… avec des hauts et des bas qui s’ensuivent.

Car peu importe si le changement est positif ou négatif, nous réagissons tous selon nos états d’âme du moment, traversant tout à tour chaque étape du processus du deuil (DÉNI, COLÈRE, TRISTESSE, MARCHANDAGE) jusqu’à parvenir à l’ACCEPTATION plénière de cette grande transformation de nos modes de vie. Mais, à certains moments, il se peut que nous demeurions « coincés » dans une étape ou une autre.

Ainsi, certains tentent de poursuivre leur routine quotidienne comme si de rien n’était, travaillant assidûment au même rythme qu’avant, à la maison ou dans les services essentiels. Le DÉNI les incite à focaliser toute leur attention et leur énergie sur ce qui se passe autour d’eux, à répondre aux exigences de « l’extérieur » (leur patron, leur devoir de citoyen, leur rôle indispensable, etc.), sans tenir compte de leurs besoins et du tourbillon qui s’insinue en eux, comme dans leur entourage. Trop occupés à gérer la « crise », ils s’oublient eux-mêmes jusqu’à s’exténuer complètement…

Puis, il y a ceux qui s’affairent à chercher à tout prix le « coupable » dans tout ça. La COLÈRE les fait s’emporter contre tous ceux qui auraient « contribué » de près ou de loin au déclenchement de la crise actuelle, ou encore envers ceux qui n’en font « pas assez » pour gérer la situation, voire même passer leur temps à investiguer ceux à qui « le crime profite » pour les pointer du doigt… sans réaliser que cette irritation constante mine leur propre paix intérieure et contribue, éventuellement à détruire leur état de santé.

Ensuite viennent ceux qui suivent toutes les directives à la lettre. Ils demeurent à la maison le plus possible, respectent toutes les règles de « distanciation sociale », s’occupent du mieux qu’ils peuvent en regardant la télé, en cuisinant et/ou en papotant sur internet. Ils essaient de mettre en place de bonnes « résolutions » constructives et d’installer une nouvelle routine « pour aller mieux », sans jamais vraiment y parvenir. Leur vie sociale leur manque et ils finissent par déprimer faute de liens affectifs ressourçants. La TRISTESSE s’empare alors d’eux car, jusqu’à maintenant, ils n’ont pas appris à vivre seul et à « se donner » l’amour dont ils ont pourtant tellement besoin…

Interviennent alors ceux et celles qui aspirent à faire « bouger les choses », à mettre en action de nouveaux projets, à trouver des solutions qui pourraient « profiter » à tout le monde. Ils s’appliquent à inonder les réseaux sociaux de pensées positives, partageant à profusion leur « rêves » d’un monde meilleur… de même que les outils qu’ils proposent pour y parvenir « au plus vite ». Ces « MARCHANDS de bonheur » réalisent-ils qu’ils ne font que jouer au « sauveur », tentant d’apporter aux autres la paix qu’ils ne sauraient trouver en eux-mêmes?

Chaque fois que nous nous projetons dans le futur, rêvant d’un avenir fabuleux et quasi utopique, se pourrait-il que nous tentions juste de « faire taire » la petite voix en nous qui tremble de peur… et que nous ne cherchions qu’à nous rassurer en « fuyant la réalité », en nous élevant sur un petit nuage rose illusoire?

Sans en être conscient, nous passons souvent d’un état d’âme à l’autre, succombant à la colère ou à la tristesse, puis revenant dans le déni, tentant tant bien que mal de nous accrocher à ce qu’il nous reste de « contrôle » sur notre existence. Nos projets et nos aspirations « spirituelles » nous apportent des « bouffées d’air » au sein de la tempête, mais celle-ci revient continuellement frapper à notre porte, chaque fois que l’on regarde les nouvelles ou que l’on discute avec quelqu’un qui n’est pas dans la même phase de « deuil » que nous…

Or, quelles que soient nos humeurs fluctuantes, nous savons bien que plus rien ne sera jamais plus comme « avant ». Au fil des jours, nous sommes de plus en plus nombreux à réaliser à quel point nous nous sommes laissés « prendre au jeu » de la 3D, profitant de chaque opportunité qui nous était offerte, savourant toutes les merveilles que ce monde nous procure, sans évaluer si cela était juste et équitable pour l’ensemble des êtres vivants et, surtout, sans s’assurer de maintenir notre propre harmonie intérieure…

Et si tout ce qui se passe à l’heure actuelle n’était que le reflet de ces « déséquilibres » intérieurs qui se sont incrustés graduellement au plus profond de nous-même? Se pourrait-il que notre âme, aspirant à retrouver une réelle paix harmonieuse, ait contribué à matérialiser cette crise généralisée pour nous inviter à nous « déconnecter » de ce qui se passe à l’extérieur… pour enfin plonger en nous-mêmes?

Depuis que nous sommes enfants, nous avons appris à nous valoriser par ce que nous apportons aux autres, à nous nourrir de la présence des autres, à combler nos manques intérieurs par l’action et la reconnaissance matérielle qui en résulte. Bien entendu, nous nous sommes aussi accordé du temps de repos, de loisirs, voire même de croissance intérieure par le développement personnel et/ou un cheminement spirituel correspondant à nos croyances intrinsèques. Toutefois, nous sommes-nous réellement engagés à prendre véritablement soin de nous à chaque instant?

Bien souvent, nous cherchons la Lumière à « l’extérieur », alors qu’elle est déjà présente au plus profond de notre cœur, attendant seulement que nous entrouvrions la porte pour se manifester. Nous ne percevons qu’une infime parcelle de cette merveilleuse Lumière divine chaque fois que nous nous accordons un temps d’intériorisation ou de méditation. Nous ressentons parfois de manière fugace l’intensité de cette Énergie lumineuse lorsque nous nous connectons à la nature ou même, les uns aux autres, dans une intention collective particulière.

Mais, la plupart du temps, nos zones d’ombres prennent le dessus. Le sentiment de manque, l’illusion de l’absence de Lumière, nous incite alors à mettre en place d’ingénieux mécanismes pour parvenir à obtenir de l’énergie à travers les autres, de gré ou de force. Que ce soit par la colère qui en « impose » aux autres, la tristesse qui « accapare » l’attention de l’autre, le déni qui nous « coupe » de l’autre ou le marchandage qui nous « asservit » à l’autre, nous sommes perpétuellement en deuil de nous-même…

Ceci ne peut qu’entraîner de profonds déséquilibres existentiels qui ne refont surface que lorsque nous sommes « obligés » de nous y attarder. Depuis quelques semaines, tout ce qui accaparait habituellement notre attention et notre mobilisation au quotidien s’est envolé. Nous ne pouvons plus compter sur les autres pour recharger nos batteries ou pour nous nourrir sur le plan énergétique.

Seule notre propre Lumière intérieure peut nous venir en aide et guérir ce sentiment de manque et/ou de vide intérieur. Nous sommes face à un défi incommensurable, et, en même temps, tellement prodigieux… notre âme nous offre l’opportunité de découvrir qui nous sommes réellement : un être DIVIN, ÉTERNEL et ILLIMITÉ!

Nous détenons en nous-même les clés de notre guérison, les miracles auxquels nous aspirons. Il ne sert à rien de vouloir changer, contrer, se rebeller ou transformer la société dans laquelle nous vivons, si nous ne débutons pas par opérer les changements qui s’imposent en nous-même. Et nos réactions, nos humeurs actuelles, nous révèlent ce qu’il s’avère urgent de considérer et rééquilibrer au plus profond de nous. Ainsi :

Lorsque que nous ressentons de la colère, demandons-nous quelles parties de nous sont frustrées parce que nous avons négligé d’en prendre soin depuis longtemps, et engageons-nous dès maintenant à passer à l’action pour nous apporter de la vitalité et de la santé sur tous les plans.

Lorsque nous ressentons de la tristesse, allons à la rencontre de notre petit enfant intérieur et serrons-le contre notre cœur pour le réconforter et lui donner l’amour, la douceur et la tendresse dont il a besoin pour retrouver la joie de vivre.

Lorsque notre mental prend le dessus, accueillons chaque pensée, chaque réflexion comme une invitation à revenir au moment présent, sachant que les peurs n’apparaissent que lorsque nous nous projetons dans un avenir incertain… alors qu’à cette minute même, notre vie n’est aucunement en danger, nous ne manquons de rien, et jusqu’à aujourd’hui, nous avons toujours su trouver les solutions pour nous sortir de chaque situation.

Enfin, lorsque nous cherchons comment « sauver » notre peau et/ou l’humanité tout entière, prenons conscience que nous ne pouvons que « donner l’exemple » en retrouvant la paix et l’harmonie en nous-même, par le calme et la méditation.

Arrêtons de nous prendre la tête et de faire des plans sur la comète… et accueillons ce temps d’arrêt obligé, ce « deuil » de notre vie d’avant, au jour le jour, minute par minute, avec douceur et indulgence envers soi.

Cessons de croire que « l’autre » nous délaisse, qu’il nous menace, nous asservit ou, au contraire, qu’il viendra nous « sauver »… L’autre, c’est moi, c’est nous. Nous détenons en nous toute la puissance, toute la volonté, tout le courage, tout l’amour et toute la Lumière pour transformer notre propre existence et, par conséquent, illuminer tous ceux et celles qui nous entourent. Ce que nous semons en nous-même, c’est ce que nous récolterons dans notre vie… et dans notre société. Ayons foi en cette Lumière qui nous habite et laissons-la nous éveiller à notre plein potentiel, DIVIN, ÉTERNEL et ILLIMITÉ!

Il en est de même pour chaque être que nous entoure… mais celui-celle-ci a peut-être besoin de nous voir resplendir pour se rappeler à son tour de qui il est… afin qu’ensemble nous puissions ensuite faire advenir ce Paradis sur Terre qui nous est destiné depuis toujours!

Message de Diane LeBlanc, publié le 20 mai 2020 sur www.biancagaia.com.

Vous êtes invité à faire circuler ce texte à condition d’en respecter l’intégralité,

y compris ces quelques lignes.

 

sur-une-fleur-d-hibiscus

Comment trouver Votre Être Intérieur ?

Avez-vous déjà pensé à qui vous êtes ? Et ce que cela signifie ?Je ne parle pas de votre rôle, ou identités sociales. Vous pouvez être un(e) ami(e), un frère/une sœur, un employé(e), un fils/une fille, un mari/une femme, un père/une mère, etc. Parfois tout cela en même temps, mais ce ne sont qu’un aspect de vous-même. Ils ne représentent pas ce que vous êtes fondamentalement à l’intérieur. Votre Être est qui vous êtes vraiment à l’intérieur.

Pour connaître votre Être Intérieur il faut que vous connaissiez votre but, vos valeurs, vos motivations, vos buts et vos croyances. Pas ce qui vous a été dit par les autres, mais ce que vous avez découvert par vous-même. Connaître votre Être intérieur nécessite un assez haut niveau d’introspection et de conscience.

Si vous êtes clairement conscient(e) d’au moins la moitié de ce qui est cité plus haut, vous avez probablement un haut niveau de conscience. En même temps, le chemin de la découverte n’a pas de fin – c’est le voyage d’une vie.

Vous êtes bien plus que vos identités

Tenter de découvrir votre Être intérieur peut être ardu. Vous portez de multiples identités dans votre vie. Chacune a socialement son propre lot de valeurs, visions, et attentes définies. Malgré tout, celles-ci peuvent ne pas se conformer à ce que l’image que vous avez de vous-même.

Par exemple, disons que vous êtes un employé d’une entreprise d’automobile, en tant qu’employé, votre mission devrait suivre la mission de l’entreprise, quelle qu’elle soit.

Cependant, vous en tant que personne, avez d’autres rêves et objectifs qui sont différents de ceux de votre employeur. Peut-être que vous aimez vraiment le volley-ball et que c’est votre passion. Votre vision idéale c’est d’être un célèbre joueur de volley-ball puis de devenir ensuite un coach en volley-ball, entraînant des équipes nationales.

C’est clairement différent de la vision de l’entreprise qui n’attend de vous que votre rôle de simple employé. De la même façon, cela s’applique aussi à vos autres identités. Pour chaque identité, vous avez un lot de buts / valeurs / visions / motivations / objectifs / croyances qui ne sont pas entièrement les mêmes que votre Être intérieur.

Parce que tout le monde est unique, votre véritable Être ne peut être limité à une seule identité ou étiquette. Aucun de ces rôles en eux-mêmes ne décrit précisément qui vous êtes.

Une bonne analogie serait une fleur. Votre Être intérieur est comme le bulbe d’une fleur (la partie centrale où les pétales sont rattachés). Vos identités sont un peu comme les pétales autour de votre Être intérieur.

Alors que les pétales sont des extensions de la tête, ils ne sont pas la tête. De même, vos identités sont des extensions de vous-même, mais ils ne représentent pas qui vous êtes entièrement.

L’importance de renouer avec votre Être intérieur

Si vous n’avez jamais vraiment réfléchi à votre Être intérieur, c’est probablement parce que vous vous êtes défini à travers vos identités. Il est fréquent de se voir dans un certain rôle, comme celui d’un ami, un employé, un fils/une fille, etc. Certains passent leur vie à se construire eux-mêmes de telles identités.

Si on les leur retire, ils se retrouvent complètement perdus, parce qu’ils n’ont que très peu conscience de qui ils sont à l’intérieur. Ces personnes ne sont pas capables d’articuler leurs propres visions, buts et rêves au-delà de ce qu’il leur a été imposé via leurs identités.

Par exemple, quelqu’un qui s’est attaché à son identité de fils vivra toute son existence comme un fils. Il agira conformément à ce qu’il y a de mieux pour ses parents. Il passera beaucoup de temps avec ses parents, fera des choses pour ses parents, négligeant tout autre chose dans sa vie s’il doit les rendre heureux.

Quand il doit prendre d’importantes décisions, telles que le choix d’une carrière ou d’un mari/une femme, il doit s’assurer d’avoir l’accord de ses parents avant d’agir. Ses parents sont au centre de sa vie.

Cependant, son Être intérieur est bien plus grand que sa seule identité de fils de ses parents. Si ses parents disparaissaient de sa vie, il serait complètement perdu. Sa vie basculerait et partirait à la dérive puisque l’ancre qu’il s’est construite toute sa vie n’existerait plus.

C’est comme si le bulbe d’un tournesol disparaissait, toutes les pétales s’éparpilleraient au gré du vent puisqu’il n’y a plus rien pour les maintenir ensemble. Lorsque vous êtes trop attaché à l’une de vos identités, vous courrez le risque d’avoir une crise d’identité lorsque celle-ci disparaît.

C’est pourquoi il est important de trouver votre Être intérieur. Vous êtes propriétaire de votre vie et vous vivez votre vie pour vous-même. Cette vie est définie par vous, et non pas par vos rôles ou identités. Si vous n’êtes pas connecté à qui vous êtes véritablement, vous vivrez une vie dictée par les autres. Poursuivant les buts des autres, vivant à la hauteur de leurs attentes et projections, plutôt que de vivre comme vous le souhaitez vraiment.

Connaître votre Être intérieur est la première étape pour vivre une vie en toute conscience et selon vos désirs et décisions.

De la connaissance de votre Être intérieur provient la Conscience de Soi

Si vous n’avez pas une vision claire sur ce qu’est votre Être intérieur, il est quand même probable que certains aspects de votre Être intérieur soient déjà apparents dans votre vie quotidienne, selon la façon dont vous gérez vos identités.

Par exemple, si vous vous vantez souvent d’être responsable envers vos parents, la responsabilité est probablement l’une de vos valeurs intérieures. Si vous vous sentez un besoin impérieux d’être toujours là pour vos amis, la fiabilité est sûrement une valeur importante pour vous.

Il est parfaitement normal de ne pas connaître son Être intérieur. Le découvrir et l’élucider est l’affaire d’une vie. Par exemple, lorsque j’avais 10 ans je n’avais pas autant conscience de moi que maintenant. Lorsque j’étais en primaire et au collège, je ne savais pas qui j’étais ni ce que je serais. Je pense que n’importe qui à cet âge est dans ce même cas. Tout le monde à cet âge ne faisait que ce qu’on lui disait de faire que ce soit les parents, l’école, la société..

À cet âge il était difficile de faire preuve d’introspection, ni même de conscience de soi. C’était le brouillard total. Alors que nous commencions à construire nos propres personnalités, elles n’étaient au mieux qu’un amas de désirs et de rêves.

La raison principale pour laquelle nous avions une conscience de soi aussi faible à ce moment-là est due au fait que la conformité est très appréciée dans les écoles (voire même dans la société d’ailleurs). Être critique ou avoir une opinion est considérée comme un acte de rébellion.

Nos tâches étaient généralement de traiter et d’exécuter des instructions, et non à remettre en question ou choisir. Si vous aviez des pensées différentes, vous étiez généralement mal vu et remis vertement sur le droit chemin.

C’est pourquoi nous ne pensions jamais vraiment comme nous le voulions. Nous étions plus des robots qui appliquaient bêtement ce qu’on leur apprenait, ou plutôt des somnambules.

Lorsque je suis entré au lycée et d’autant plus à l’université, ma conscience de soi a grandi. Cela est venu grâce à la liberté croissante dont on disposait, comme par exemple choisir certains cours ou cursus.

Cela me poussait alors à prendre des décisions et donc déclenchait une plus intense réflexion vis-à-vis de ce que je voulais faire sur le moment et pour l’avenir. Bien sûr, beaucoup d’activités que je faisais à côté m’ont aidé à me développer de différentes façons – par exemple l’une de mes passions est le web design, j’étais déjà le webmestre d’un certain nombre de sites avant celui-ci. Je prenais aussi part à diverses activités extrascolaires, etc.

Ces dernières années j’ai pu trouver ma vocation et appris ainsi à mieux me connaître. Chaque jour est une occasion d’apprendre qui je suis et où je vais. Plus j’en découvre sur moi-même, et plus je suis capable de vivre de manière consciente.

Qui se cache vraiment derrière vos identités ?

Faisons un exercice pour découvrir votre Être intérieur.

Commencez par enlever mentalement toutes ces différentes identités que vous avez accumulées depuis le début de votre vie. Cela signifie d’arrêter de vous considérer comme un frère, un collègue, ami, ou quelle que soit l’identité avec laquelle vous avez l’habitude de vous associer. Pensez juste à être vous-même.

À l’aide d’un papier et d’un stylo, écrivez tout ce qui vous vient à l’esprit lorsque vous lisez les questions ci-dessous:

  • Quel est mon but dans la vie ? Quel but je pense que la vie doit avoir ?
  • Quelles sont mes perspectives pour moi-même, indépendamment de toute autre personne ?
  • Quels objectifs et rêves ai-je pour moi-même pour l’année, les 3 ans, 5 ans ou même 10 ans à venir ?
  • Quelles sont MES motivations dans la vie ? Qu’est-ce qui me pousse à avancer, jour après jour ? Pour quoi je me bats jour après jour ? Qu’est-ce qui me passionne ?
  • Quelles sont mes valeurs ? Quelles sont les qualités qui sont importantes pour moi ?
  • Quelles sont mes croyances vis-à-vis du monde qui m’entoure ? Quels sont mes points de vue sur le monde ?

Si c’est la première fois que vous faites un tel exercice, vous allez probablement trouver cela difficile. Certaines de vos réponses peuvent provenir de vos identités sociales.

Si vous êtes par exemple très centré sur la famille, vous pouvez constater que vos réponses sont complètement centrées sur le fait de prendre soin de votre famille. Ça ne pose aucun problème d’avoir de telles réponses, mais ça ne devrait pas être la seule chose évoquée.

Commencez par penser au-delà de votre famille. Quelles sont vos perspectives pour vous-même, en dehors de votre famille ? Quelles sont vos motivations personnelles dans la vie ?

Ne vous inquiétez pas si vous avez du mal à trouver des choses. Même si vous avez l’impression d’écrire sur une page blanche, il y a un véritable VOUS qui sommeillez derrière toutes ces identités sociales, attendant d’être découvert.

Voici quelques étapes qui me semblent très utiles pour découvrir cet Être intérieur :

  • Apprendre et évoluer constamment, dans tous les domaines.
  • Me plonger dans de nouvelles situations, et sortir de ma zone de confort pour en apprendre plus sur moi.
  • S’introspecter constamment.
  • Chercher au-delà de ce que l’on me propose ou me dit, pour découvrir ce que je veux vraiment pour moi.
  • Écouter mon instinct lorsqu’il s’exprime.

En faisant cet exercice, vous avez déjà déclenché le processus de recherche. Peu importe à quel point votre Être intérieur est profondément enraciné en vous à l’heure actuelle, cette recherche s’étendra, lentement mais sûrement, pour remuer les profondeurs de votre âme.

Vous allez commencer à devenir plus conscient de vos pensées et actions. Bientôt, vous serez à même de vous faire une impression de qui vous êtes vraiment à l’intérieur. Finalement vous arriverez au stade où vous saurez clairement qui vous êtes en tant que personne.

Comment s’aligner avec votre Être intérieur.

Au fur et à mesure que vous découvrez votre Être intérieur, vous trouverez probablement que vos identités ne collent pas avec votre Être intérieur. Il y a un conflit entre qui vous êtes vraiment, et les attentes que l’on pose sur vos épaules. Si c’est le cas, tout va bien. C’est la première étape pour découvrir qui vous êtes.

La prochaine étape est de vivre en alignement avec votre Être intérieur, du mieux que vous le pouvez, selon la situation. En même temps, commencez à réaliser des plans à long terme pour vivre complètement aligné avec votre Être intérieur.

Par exemple, quelqu’un qui travaillerait en tant qu’employé d’un service marketing de produits de beauté, signifie qu’il doit être doué pour créer des stratégies marketing nouvelles pour pousser les consommateurs à acheter. Mais comme, selon moi, l’industrie de la beauté agit sur un très bas niveau de conscience (au niveau du désir, la peur de ne pas être attirant(e)), cette identité n’est donc pas alignée avec l’Être intérieur (haut niveau de conscience) en chacun de nous.

Il y a clairement un conflit entre le rôle d’employé et l’Être intérieur. On peut bien sûr, se rendormir et faire comme si cette gêne n’existait pas ou bien choisir une autre voie.

Bien entendu, démissionner n’est parfois pas une option. Ainsi, le mieux que la personne puisse faire c’est d’essayer de vivre aussi aligné que possible avec son Être intérieur, et planifier à long terme une manière de poursuivre ce qui la passionne.

Bien qu’il soit difficile de changer la nature du travail réalisé, cette personne pourrait – par exemple – établir de solides relations avec ses collègues. Cela permettrait à eux aussi d’élever leur conscience, en discutant de ce qui les passionne, jusqu’à ce qu’une opportunité apparaisse et lui permette de changer de travail pour poursuivre ses rêves.

Chaque action que vous faites devrait être en accord avec votre Être intérieur. S’il y a des identités qui ne s’adaptent pas avec la représentation de votre Être intérieur, il y a deux options qui s’offrent à vous.

Premièrement, essayez de trouver un point commun entre ces identités et votre Être intérieur. Cela peut impliquer de modifier ces identités pour mieux s’accorder avec qui vous êtes véritablement. De dire “je ne suis pas un employé de X, je suis employé par X pour telle et telle tâche.” Ce simple changement de termes est important, vous n’êtes plus une possession de l’entreprise, mais vous dispensez des services à cette entreprise.

Si cela ne fonctionne pas du tout, l’autre (plus drastique) option serait de supprimer ou de changer complètement l’identité. C’est-à-dire, par exemple de quitter l’identité d’employé pour se mettre à son compte, ou bien couper toute relation avec vos amis qui vous tirent vers le bas.

Tout cela vous permettra de grandir en tant que personne, et devenir plus accompli dans votre vie. Toutes vos identités doivent graviter autour de votre Être intérieur et être alignées dessus. Et cela ne peut se produire qu’à travers un effort conscient, en modifiant peu à peu vos identités jusqu’à former un tout cohérent.

Concentrez-vous sur la recherche de votre Être intérieur, puis vivez progressivement en alignement avec celui-ci. C’est ainsi que vous commencerez à vivre une vie enrichissante et consciente !

Adam Fartassi   https://www.penserchanger.com/

inspiration

Pour un week-end bien connecté…

Un petit tour par le jardin, rien de tel !

C’est une première pour moi, alors je demande votre indulgence…^^

Merci pour votre écoute !

 

inspiration

Les énergies astrologiques de la Nouvelle Lune du 22 mai 2020…


Bonjour à vous toutes et à vous tous, comment allez-vous depuis la pleine lune du 7 mai, comment vous sentez-vous ?

La plupart d’entre vous ont repris le chemin du travail, d’autres sont encore confinés. La plupart des professionnels sont en train de perdre patience, de crier à l’aide, de se voir obligés de licencier en masse, voire même de clôturer leur activité dans les jours, les semaines ou les mois à venir. Difficile de se relever de cette pandémie et de ce confinement. Quant aux autres, ceux qui ont des commerces ou des activités qui ne sont pas de 1re nécessité voient aussi leurs jours comptés…

D’autant plus qu’avec un bon nombre de planètes rétrogrades, comme Vénus, Jupiter, Saturne, et Pluton, nous sommes invités à nous remettre en question, parsemés de doute, d’angoisses, et il va  falloir nous redéfinir et savoir finalement qui ont EST, indépendamment de nos diverses structures. Il est clair que si nous « sommes nos structures » et que nous vivons que par elles et à travers elles, il peut être difficile d’avoir une vision plus globale. Le problème est que les solutions ne se trouvent pas en étant submergées totalement dans les émotions et dans les peurs, mais bel et bien en se détachant, en prenant du recul, en analysant les faits, qui débouchent sur des décisions et des actes justes et posés, car totalement pris en accord avec soi-même. Pour certains, cela peut être une opportunité que la vie leur donne de passer à autre chose, pour d’autres peut-être une possibilité d’améliorer, de transformer ou de transmuter leurs activités. Il y a toujours un enseignement à tirer, fut-il que nous puissions le voir et le comprendre en notre âme et conscience…

Ainsi, avec Vénus qui rétrograde dans le signe du Gémeaux depuis le 13 mai, on voit bien que tout ce qui concerne l’argent, l’économie, les finances, les plaisirs de la table, les manifestations, les unions, l’amour… tout cela est en mode réflexion, en mode intériorisation, l’énergie étant retirée pour un temps, pour en savoir plus, sur cette rétrogradation de Vénus en Gémeaux, vous pourrez retrouver l’article en dessous de la vidéo. De ce fait, on voit bien que cette pandémie a causé bon nombre de troubles, car avec Vénus rétrograde, cela met une certaine distanciation entre les gens, en Gémeaux c’est plus fugace, plus léger, plus aérien et le côté « toucher » de Vénus en étant rétrograde, fait que certaines personnes ne s’aventurent plus à faire la bise ou à toucher la main, elles ont peurs, et même si certains d’entre nous restent rebelles, il n’en reste pas moins qu’en nous confinant et en nous programmant mentalement, à plusieurs reprises, que nous étions en guerre, qu’il était dangereux de sortir et de se rassembler sous peine d’attraper le Covid et peut être d’en mourir, fait ressortir dans l’inconscient collectif des peurs en lien avec la mort et la survie, ce qui crée des troubles psychologiques dont l’esprit s’empare et se nourrit, et qui fait que bon nombre n’osent plus être spontané dans leur relation aux autres. C’est un coup de maître qui a été réalisé là, car pour pouvoir régner, il faut savoir diviser…

Cela ressemble à s’y méprendre à des pratiques déjà bien connues qu’on utilisait d’ailleurs lors de la guerre de Corée sur les soldats américains prisonniers, entre autres, et dont l’objectif était de les contrôler et de les manipuler afin qu’ils adoptent, de leur plein gré, un certain comportement. En mettant le pays en confinement, on espère rendre les gens encore plus vulnérables que ce qu’ils sont, on les isole, on leur répète plusieurs fois les risques encourus s’ils ne font pas ce qu’on leur demande, on fait jouer les informations télévisées en boucle en utilisant la peur et en utilisant des techniques mentales et émotionnelles adéquates, de façon à ce que les victimes s’essoufflent, s’épuisent mentalement, perdent pied. On leur propose comme alternative d’éviter de se toucher, de s’embrasser, on les isole affectivement et économiquement, ils ne voient plus leur famille, amis et proches, ils ne savent d’ailleurs pas ce qui se passe dans leur ville ou leur région, tout leur sens, leurs repères sont perturbés, de façon à créer une confusion. Les barrières inconscientes commencent à céder, on punit tout débordement et on récompense en parlant de progression. On teste la profondeur du contrôle exercé en lâchant des inepties intolérables, qui en temps normal auraient pu faire se soulever tout un peuple, mais qui là, n’enflamme que certains esprits derrière la toile, preuve qu’un isolement de presque 2 mois suffit pour nous rendre assez dociles et peureux de rencontrer l’autre en face, de le toucher ou de l’embrasser ; pour finir par nous lâcher et nous déconfiner au compte-goutte, tout en continuant à nous priver de certains plaisirs de bouche, du plaisir à profiter de la vie dans les cafés, les restos ou les diverses manifestations et rassemblements… de sorte que tels des robots, nous reprenons le chemin du travail,  plus occupés à essayer de sauver nos vies financières, professionnelles et relationnelles qu’à se mobiliser et à soulever ce qui doit l’être… Voyez comme la manipulation et la privation fonctionnent bien, un nombre incalculable de gens se ruent sur les sites pour réserver leurs vacances… car ça y est, vu qu’on a été gentils et dociles, on nous a autorisés à partir en vacances cet été. A croire que certains ont perdu leur cerveau en chemin… ils reprennent le cours de leur vie, comme s’il ne s’était rien passé, comme si de rien n’était…

Ce qui fait dire qu’aujourd’hui, nous sommes tous plus ou moins impactés mentalement, certains vont développer une peur de l’autre, une peur de toucher, une peur de se rapprocher, une peur de sortir, une peur d’insécurité, certains plus que d’autres vont devoir vivre avec ce traumatisme intérieur et sournois, traumatisme psychologique, économique et émotionnel, qui risque de se refléter sur tous les domaines de leur vie… mais dont la solution à tous ces maux, se trouvera finalement dans un éventuel vaccin qui viendra rassurer ou pas, ceux qui sont dans l’attente…

Que souhaitez-vous prendre, la pilule bleue, comme ça tout s’arrête et vous pourrez ainsi faire de beaux rêves et penser tout ce que vous voulez, ou choisir la pilule rouge, ce qui vous fera rester au Pays des Merveilles et vous fera descendre avec le lapin blanc au fond du gouffre ? D’un côté, vous avancez tout en dormant debout sans vous poser de questions et de l’autre vous descendez dans les affres de votre mental pour rechercher la vérité… à vous de choisir !

Donc, pour en revenir à cette Nouvelle Lune du 22 mai 2020, elle se fera dans le 1er décan du Gémeaux à 2°05. En Gémeaux, symbole de respiration, il nous est plus facile de respirer le grand air, de bouger, de communiquer, d’échanger, de rentrer à nouveau en contact avec nos proches, la vie circule à nouveau dans ce signe du mouvement, mais de façon prudente, peut-être même hésitante, en tout cas de façon intériorisée avec Vénus R. On va devoir s’adapter et cérébraliser afin de dépasser ce que l’on a vécu, plutôt que de céder aux émotions. Mais c’est aussi un temps pour déployer notre multiplicité et utiliser toutes les cordes à notre arc, de façon à ne pas rester enfermé ou englué dans une seule voie, mais bel et bien de se donner toutes les chances de réussites en emprunter plusieurs sentiers.

N’oubliez pas que c’est à la Nouvelle Lune qu’il nous est possible de redémarrer un cycle jusqu’à la Nouvelle Lune suivante, et donc de mettre en place de nouveaux projets, un temps pour poser de nouvelles intentions, d’ajuster nos créations pour continuer à aller de plus en plus vers qui l’on est vraiment…

Ainsi, en harmonie avec Jupiter, Saturne et Pluton, cette Nouvelle Lune nous apporte quand même son lot de générosité, de sensibilité et une certaine bienveillance, même si ce n’est que de réserve ou de façade, elle permet à certains d’installer à l’intérieur d’eux-mêmes une certaine sagesse qui découle d’une puissance intérieure ou d’une force de vie qui naît de nos profondeurs et nous porte à la résurrection.

D’ailleurs Mars, notre énergie d’action, nos initiatives, notre volonté, transite le signe du Poisson depuis le 13 mai et ce jusqu’au 28 juin 2020, ce qui laisse place à une énergie d’action un peu plus souple, moins réaliste, plus incertaine, confuse ou floue, qui peut être à la base de révoltes successives ou d’agressivité sous-jacente, intérieure ou tenue secrète. En Poisson, nos actions peuvent se mettre au service de nos idéaux et de nos rêves, la volonté est guidée par notre intuition et même si les objectifs ne semblent pas très clairs pour certains, il faudra être à l’écoute de ses propres ressentis, s’engager sur la voie qui nous semble être la meilleure pour nous et agir en faveur de ce que l’on croit être juste et vrai, en faveur de nos projets et de nos intentions. D’autant plus qu’en harmonie avec Uranus, les énergies nous poussent quand même à trouver de nouvelles initiatives, à agir parfois de façon inattendue ou imprévue, mais dans le but de dépasser les divers obstacles qui pourraient se mettre en travers de notre route. Il faut trouver la motivation et le punch pour agir collectivement, quitte à renverser ou à briser des résistances, car certes, Uranus en Taureau nous arrache à nos sécurisations, mais permet aussi par la même occasion de reconstruire quelque chose qui nous correspond davantage et qui nous rend plus libres intérieurement. Alors oui, il se peut qu’avec la dissonance Soleil / Lune – Mars, certains d’entre nous se sentent irritables, frustrés, stressés ou nerveux pendant cette Nouvelle Lune, d’autant plus que Mars en Poisson peut aussi suggérer une période de chômage ou d’inactivité qui peut mettre certaines personnes à mal. Il va donc falloir avec un quintile Soleil / Lune – Neptune, se laisser traverser par l’imagination, l’inspiration, l’intuition, afin de créer quelque chose plus en accord avec la sensibilité de notre âme.

En ce qui concerne nos enfants, ceux qui ont repris le chemin de l’école, avec la conjonction Mercure / Vénus en dissonance à Neptune, certains d’entre nous peuvent se sentir stressés, inquiets ou dépassés par la nouvelle maladie qui touche nos plus jeunes, souhaitant qu’on leur établisse des informations plus claires sur ce qu’ils encourent de façon à ce que chaque parent, puisse prendre les décisions qui incombent pour la sécurité de leurs enfants.

Quant à nos adolescents, ils peuvent quant à eux, ne pas forcément bien vivre leur retour à la vie déconfinée, pas de lieu de rassemblement, pas de bars, pas de discothèque, cela peut jouer aussi sur leur moral.

En ce qui concerne certains d’entre nous, il se peut que bon nombre vivent des désillusions affectives et amoureuses, dû entre autre, à ce confinement qui a pu soulever autant de doutes, de remises en question, d’angoisses que d’incompréhension avec leur moitié, qui fait que certains ont pu chercher des relations virtuelles, ou rêver d’un amour idéal, inconditionnel, ouvrant à des rencontres lointaines et idéalisées, qui fait qu’aujourd’hui, certains peuvent se sentir perdus. En Gémeaux, le temps est donc aux remises en question, aux bilans des relations comme des partenariats.

Et enfin, nous sommes toujours sous les influences d’une dissonance Saturne / Uranus et ce, jusqu’au 10 juin pour l’instant, ce qui nous met en conflit entre le côté traditionnel de nos vies et le besoin de changement, de transformation et de renouveau, les énergies se tiraillant intérieurement, il va nous falloir apprendre à lâcher prise sur ce qu’on ne veut pas lâcher, sur des structures qui nous handicapent plus qu’elles nous portent, et laisser les énergies de transformations nous libérer de nos diverses attaches.

En conclusion, nous avons là une Nouvelle Lune plus légère, plus communicative, mais aussi plus instable, qui permet à certains de se remettre en mouvement, une nouvelle lune disposée à apporter des changements, et une certaine souplesse d’esprit qui permettra, je l’espère, de manœuvrer avec intelligence, même s’il règne encore dans nos esprits et dans nos vies beaucoup d’hésitation, de contradiction et d’incertitude. C’est en tout cas un nouveau souffle qui vous permettra de remettre vos vies en mouvement, alors profitez de chaque instant ici et maintenant…

Péris Angélique   http://astrotransgenerationnel.over-blog.com/

mot_jour_600_400

Le nouveau monde commence dans notre cœur


L’humanité semble à bout de souffle, épuisée par des siècles de guerres, de combats et de conquêtes qui n’ont finalement servi les intérêts que d’une infime partie d’êtres. Que se passerait-il si nous abandonnions l’Ancien Monde basé sur la compétition, l’individualisme, le profit et que nous construisions un monde à partir de l’Intelligence du cœur ?

Et si ce Nouveau Monde auquel nous aspirons tant commençait dans notre cœur ?

Cela semble être une utopie pour certains ou un concept peu sérieux pour d’autres. Et pourtant certains sont intimement convaincus que ce chemin du cœur est une évidence.

L’humanité semble avoir expérimenté de nombreuses voies qui se sont révélées infructueuses. Malgré les progrès indéniables dans certains domaines, nous sommes obligés d’admettre que la plupart des choix ont mené notre monde dans une impasse.

Nous le savions plus ou moins consciemment, mais nous pensions que ce n’était pas si grave. Mais voilà nous y sommes. Nous assistons à un effondrement dont nous ne mesurons pas encore toute l’ampleur. Nous sommes face à ce mur que nous ne voulions pas voir. Nous avons laissé les autres décider pour nous : le gouvernement, le patron, la banque, la religion, le système éducatif, économique…

Ce mur est une réalité pour ceux qui continuent à s’obstiner et qui souhaitent que les choses continuent à être comme elles ont toujours été. C’est, et ce sera difficile pour ceux qui s’accrochent à leur pouvoir, à leur statut, à leurs privilèges, à leur argent et à tout ce à quoi ils s’identifient.

Mais dans ce contexte inédit, une opportunité sans précédent est offerte aux habitants de la terre afin qu’ils ouvrent la porte de leur cœur. 

Il fallait sans doute que l’humanité expérimente jusqu’au bout ce cycle tourné vers l’extérieur (la recherche de nouvelles technologies, la surexploitation des ressources naturelles, la conquête de l’espace, la consommation à outrance, l’importance donnée à l’apparence physique, etc…) pour qu’elle prenne conscience de cette impasse.

Il fallait sans doute ce mouvement vers l’extérieur pour qu’elle retourne vers l’intérieur. 

Sans doute cette humanité est-elle en train d’expérimenter les écueils de son insouciance et de son inconscience ?

Nous ressentons un appel à changer, car nous sommes en gestation d’une nouvelle conscience pour mettre au monde la future humanité.

Nous ressentons bien qu’il est temps de voir la vie autrement et que des changements s’imposent.

L’Intelligence du cœur nous permet d’avoir une compréhension intuitive et profonde des besoins de notre prochain. Elle abolit toutes les barrières et nous fait naturellement ressentir les choses comme si nous étions à la place de l’autre. Car l’autre c’est nous-mêmes. Et comme disait Ramana Maharshi “Il n’y a pas d’autre”.

Et si nous goûtions dès à présent à ce Nouveau Monde ? Si nous le respirions et l’imaginions ? Réalisons maintenant que nous sommes une seule et même Conscience faisant l’expérience d’elle-même à travers chacun de nous. Ressentons cette reliance avec TOUT et TOUS. Connectons-nous depuis notre cœur. 

Que se passe-t-il lorsque nous accédons à cette Conscience Unifiée ?

Nous baissons naturellement nos armes et nos protections.
La dureté se transforme en douceur.
La fermeture fait place à l’ouverture.
L’amour se substitue à la peur.
La méfiance laisse place à la confiance.
L’ombre se transforme en lumière.

Ouvrir son cœur permet de lâcher tout ce que nous ne comprenons pas. Car dans cette paix retrouvée, nous n’avons plus besoin de tout comprendre avec notre intellect limitant. Il nous suffit de nous abandonner à l’intelligence de la Conscience Universelle qui nous guide divinement.

Alors, nous vibrons à l’unisson de tous les cœurs composant cette immense Conscience que nous formons tous ensemble.

Il n’y a plus de séparations ni de barrières. Plus besoin de protéger ni d’atteindre quoi que ce soit. Nous sommes ce que nous avons toujours désiré. Inutile d’aller chercher quelque chose à l’extérieur puisque tout est là au plus profond de nous-mêmes, dans la source de notre cœur.

Dans cet espace infini de notre cœur, nous pouvons nous ressourcer et nous reposer. Nous pouvons respirer un air d’une incroyable pureté. Nos exigences, nos objectifs et nos stratégies disparaissent, car nous réalisons que tout est là, à notre disposition, sans que nous ayons besoin de nous battre. Nous savourons enfin la vibration de la Vie.

Et c’est à partir de cette vibration du cœur que nous pourrons reconstruire un Nouveau Monde. Car toute pensée, parole et action provenant de cet espace est pure lumière. 

Un monde où nous sommes en paix, car nous sommes la paix que nous recherchons. Un monde où toute vie est célébrée, protégée et aimée sans condition, car nous sommes la Vie dans toute sa splendeur.

Le Nouveau Monde commence dans notre cœur, car c’est dans cet espace que se trouve la Source de toute création. 

Un monde sans peur ni souffrance où nous retrouverons notre véritable pureté et notre dimension divine. La vie sera alors vécue dans un mouvement fluide et continu de donner et de recevoir. Nous nous offrirons complètement et dans une joie absolue à cet immense chef d’œuvre qu’est la Vie.

Lorsque j’ai changé de vie, c’est parce que j’ai su qu’un autre monde était possible et que c’était à moi à le créer. J’ai ressenti cet appel dans mon cœur et j’ai suivi ce mouvement sans savoir où je me dirigeais vraiment. Mais je ressentais qu’il y avait une autre façon de vivre, d’être et d’agir.

C’est dans mon cœur que tout a commencé et que j’ai pu ouvrir la porte de ce Nouveau Monde auquel j’aspirais tant. Et ma vie a complètement changé. Tous les jours je remercie l’Univers Infini pour ce qu’Il m’offre. Alors, imaginez toutes les transformations si nous étions tous à l’écoute de notre cœur !

La guérison, la joie, l’abondance, l’harmonie et l’amour seraient chaque jour au rendez-vous !

Je suis profondément convaincue que le Nouveau Monde commence dans notre cœur.

J’y crois plus que jamais.
Et toi y crois-tu ?

Caroline Faget   http://www.carolinefaget.fr/

mot_jour_600_400

MÉTÉO ÉNERGÉTIQUE


L’énergie des alignements et des mouvements planétaires augmente en intensité au fur et à mesure que nous passons de l’ancien au nouveau. L’énergie se déplace pour modifier de manière significative toute la vie sur Terre, en devenant ainsi le catalyseur d’un changement et d’une transformation spectaculaires et durables. En conséquence, la croissance et le développement évolutionnaires de toute l’humanité sont en pleine expansion et transforment tout en un champ unifié de conscience de lumière. Cela nous incite tous à ouvrir notre cœur et à nous aligner sur notre âme.

Pour beaucoup, c’est une période difficile, mais rester figé dans la peur ne fait que vous maintenir dans une boucle d’inquiétude et d’anxiété. N’oubliez pas que c’est le moment de changer, de vous transformer et de réaligner votre vie sur votre vérité la plus profonde. Il est temps de faire face à vos peurs, de suivre votre cœur et de regarder dans l’obscurité pour trouver votre lumière. Travaillez consciemment avec l’énergie entrante et prenez le temps de vous reconnecter à la sagesse de votre âme ancienne. Écoutez ses conseils et agissez en fonction de son inspiration. N’essayez pas de trouver une solution logique. Mettez de côté vos idées et vos pensées sur la façon dont la vie devrait être et embrassez l’inconnu. Vous n’êtes pas ici pour recréer le passé. Vous êtes ici maintenant pour co-créer un futur différent pour vous-même et pour ce monde.

Spirit Pathways – Kate Spreckley
Transmis / Traduit par TransLight https://www.facebook.com/TransLight

inspiration

C’EST LE MOMENT DE DÉCOUVRIR QUI VOUS ÊTES ET POURQUOI ?

Très chers,

Ceux d’entre vous qui pensent avoir raison doivent faire en sorte que les autres aient tort. C’est pourquoi certains d’entre vous réprimandent ceux qui ressentent le besoin d’un masque ou d’un autre équipement pendant cette période. D’autres sont certains que ceux qui n’ont pas de masque facial mettent tout le monde en danger.

Ce que vous avez oublié, c’est que vous êtes un Univers en vous.

Ce n’est pas à vous de changer ou de faire en sorte que les autres pensent et agissent comme vous le faites. Pensez à cette fête d’adolescents où vous deviez décider de ce que vous étiez prêt à faire pour prouver que vous étiez l’un d’entre eux – boire, fumer, faire l’amour, se droguer. Des options auxquelles vous avez été exposé, mais auxquelles vous ne vouliez pas nécessairement vous conformer. C’est le cas aujourd’hui. Vous avez des choix basés sur vos besoins et vos valeurs. Êtes-vous prêt à compromettre ces valeurs parce que d’autres vous disent de le faire ? Ou vous éloignez-vous des principes de la 3D ?

Cette phase concerne davantage votre identité que le danger – ou le fait d’avoir raison ou tort. Car ceux d’entre vous qui souhaitent quitter la terre le feront. Ceux qui ne veulent pas quitter la Terre ne le feront pas. Et ceux qui souhaitent connaître un problème de santé, parce que c’est plus facile que d’examiner une douleur émotionnelle, le feront. Et ceux qui ne le souhaitent pas ne le feront pas.

Vous faites l’expérience du passage des pouvoirs et des capacités de la 3D à ceux de la 5D. Des pouvoirs générés par votre voix intérieure. Vous fonctionnerez comme il se doit si vous écoutez votre voix intérieure. Si vous ne le faites pas, vous vous retrouverez à vaciller en passant d’une action à l’autre chaque fois que la voix 3D la plus forte proclamera telle ou telle réponse correcte.

Vous êtes vous avec vos besoins et vos intérêts. Des besoins et des intérêts qui ont peu à voir avec un autre être.

C’est donc vous qui avez atteint le grand écart.

Cela signifie-t-il que quiconque ne porte pas de masque tombera malade ? Pas plus que toutes les personnes qui ont des rapports sexuels non protégés ne tomberont enceintes ou malades. Votre choix est votre choix pour une raison. Même si vous ne comprenez pas nécessairement la raison, vous saurez qu’elle est juste.

Si vous portez un masque un jour parce que votre ami vous dit que vous devriez le faire, mais pas le lendemain parce que quelqu’un vous dit que ce n’est pas nécessaire, vous saurez que vous poursuivez des actions en 3D. Mais si vous avez envie de porter un masque un jour et pas le lendemain sans le consentement ou les commentaires des autres, vous saurez que vous suivez votre voix intérieure.

Comme pour toute action ou pensée, il n’y a ni droit ni tort, vous ne faites qu’explorer des actions dans le cadre que vous voulez explorer. Peut-être souhaitez-vous tomber malade ou rester en bonne santé pour une raison précise. Aucune maladie n’est mortelle à 100 %. Mais si vous souhaitez vivre la maladie sans quitter la terre, peut-être aimeriez-vous découvrir pourquoi.

Il en va de même pour toute action ou réaction, y compris la sécurité financière, les interactions avec les autres, la liberté d’être et ainsi de suite.

C’est le moment de découvrir qui vous êtes et pourquoi. Tout comme vous l’avez fait lors de votre première grande fête d’adolescent. Et tout comme le fait de tester les eaux de toute action promue lors de cette fête ne garantissait pas que vous vivriez la même chose pour le reste de votre vie, il en est ainsi maintenant. La différence, c’est que vous avez probablement pris vos décisions lors de cette fête d’adolescents en fonction de ce que vous deviez faire pour rester dans le groupe « in ».

Vous prenez maintenant des décisions basées sur votre voix intérieure qui n’a pas grand-chose à voir avec l’acceptation sociale. C’est vous – sans fard. Pas ce que vous devriez être ou voulez être, mais qui vous êtes.

C’est ce que montre cette période. Car si vous trouvez que les autres vacillent selon tel ou tel rapport médiatique, ils sont comme un adolescent en 3D. Mais s’ils le font parce qu’ils se sentent bien en eux, ils sont de la nouvelle génération.

Il n’y a pas de règle absolue en matière de justesse ou même de popularité. Il n’y a que vous. Il est donc temps pour vous de fonctionner comme vous le souhaitez.

Comme nous l’avons déjà dit, c’est presque comme si vous reveniez à l’époque des bébés ou des jeunes enfants. Vous êtes ce que vous êtes en dépit de ce que les autres veulent que vous soyez. Vous pleurez, riez, chignez, explorez, faites la moue et dites ce que vous ressentez. C’est vous à l’état brut.

C’est donc vous qui vous découvrez avec une surprise non négligeable. Car cela fait des décennies que vous n’avez pas osé être vous.

Cette pensée peut être effrayante, car vous n’avez aucune idée si le nouveau vous sera acceptable pour quiconque.

Lorsque vous étiez enfant, vous ne vous souciiez pas de savoir que vous saviez ce que vous faisiez et disiez que c’était bon pour vous. C’est le cas aujourd’hui.

Permettez-vous d’oublier votre formation sociale et de revenir au vrai vous. C’est ce dont il s’agit dans cette phase. Pas de règles. Pas de devoir. Pas de honte. Pas de culpabilité. Juste vous. Ainsi soit-il. Amen.

Brenda Hoffman    http://soundofheart.org/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

Page 1 sur 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén